22.9 C
Alger
samedi, juin 22, 2024

Une enquête internationale dévoile que très peu d’enfants algériens bénéficient du transport et de la cantine scolaire

Un nombre d’élèves et d’enfants scolarisés très dérisoire bénéficie en Algérie d’un accès régulier au transport et la cantine scolaire. La majorité des écoliers algériens sont, malheureusement, privés de ses services publics qui peuvent améliorer significativement les conditions de leur scolarité. C’est, effectivement, ce que nous apprend l’Enquête par grappes à indicateurs multiples (MICS), un programme mondial appuyé techniquement par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF). Les résultats de cette enquête de référence mondiale soulèvent de nombreuses interrogations sur les conditions de vie de la population algérienne.

Le programme mondial des enquêtes MICS a été effectivement élaboré par l’UNICEF dans les années 1990 en tant que programme d’enquête-ménage international qui vise à soutenir les pays dans la collecte de données comparables au niveau international sur un large éventail d’indicateurs relatifs la situation des enfants et des femmes. Les enquêtes MICS mesurent les indicateurs clés qui permettent aux pays de produire des données en vue de leur utilisation dans les politiques et programmes et de suivre les engagements convenus au niveau international.

Les principaux objectifs de ces enquêtes est de générer des données désagrégées afin d’identifier les disparités et les personnes les plus vulnérables en vue de permettre l’élaboration de politiques orientées sur l’inclusion sociale ainsi que de produire des données désagrégées en vue d’élaborer et évaluer les politiques, projets et programmes de développement dans divers domaines (santé maternelle et infantile, pratique contraceptive, lutte contre le paludisme, du VIH, eau, assainissement, éducation, logement).

En décembre 2020, l’UNICEF a publié les résultats de la sixième édition de l’enquête par grappes à indicateurs multiples, Multiple Indicator Cluster Survey (MICS) qui a été menée en Algérie en 2019 par la Direction de la Population du Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière dans le cadre du programme mondial des enquêtes MICS. Elle a été réalisée avec l’appui financier et technique du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et une contribution financière du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).

Et ces résultats nous révèlent qu’à peine 2,2 % des écoliers dans le  cycle primaire bénéficient du transport scolaire en Algérie. Ce pourcentage monte seulement à 5,5 % dans le milieu rural où des écoliers algériens sont confrontés encore et toujours à l’isolement géographique de leurs établissements scolaires à cause de l’éloignement de leurs domiciles et l’absence des services de transports publics. Il est à noter qu’au sud du pays, le transport scolaire manque cruellement aux écoliers et élèves algériens.

Preuve en est, dans les wilayas du sud du pays, seulement 1 % des élèves algériens du cycle primaire bénéficient du transport populaire alors que les enfants de ces vastes et désertiques wilayas sont les plus exposés à l’isolement géographique.

A peine 31 % des écoliers algériens bénéficient également d’une cantine scolaire dans le cycle primaire. Dans le milieu rural, presque 45 % des élèves algériens peuvent accéder à une cantine scolaire alors que dans le milieu urbaine, ce pourcentage baisse jusqu’à 24 % des écoliers pouvant bénéficier d’une cantine scolaire.

La cantine scolaire devient un luxe encore inaccessible et introuvable pour les élèves du cycle moyen et secondaire. 10 % des collégiens algériens disposent d’une cantine scolaire au sein de leurs écoles. 4,7 % des lycéens algériens peuvent déjeuner dans une cantine scolaire dans leurs lycées. C’est dire que la cantine scolaire, ce service de restauration, est encore un luxe que l’Algérie ne peut se permettre, tout comme le transport scolaire, des services banalisés dans les pays développés et prospères où le bien-être des élèves est considéré comme une priorité absolue par les pouvoirs publics.

 

 

dernières nouvelles
Actualités

6 تعليقات

  1. Avec plus de 1000 milliards $ de rente pétrolière amassés en 20 ans par l’équipe de boutesrika, kelboune, ouyahia, caid salah, chengriha,… le régime dictatorial n’a été meme pas capable d’assurer la cantine et le transport aux écoliers!
    Maintenant que les caisses se vident a vive allure il sera même pas capable d’assurer le pain et l’eau potable aux Algériens !!
    Système dégage
    Généraux assassins
    DRS terroristes

  2. Il y a trop d’enquêtes INTERNATIONALES sur l’Algérie d’après ZEMMAR abdou: sur le transport scolaire, les éboueurs, les poissonniers, les éleveurs d’escargots….etc On dirait que les organisations internationales n’ont rien à faire de leur temps, sauf de faire des ENQUÊTES sur tout ce qui se passe dans le village le plus reculé en Algérie et les donnent EN EXCLUSIVITÉ au grand journaleux d’investigation Abdou ZEMMAR……
    Et ce qui est le plus entonnant, c’est qu’il y a des gens (de bas niveau!) qui continuent à croire ce grand INVESTIGATEUR

  3. @A Nacer
    Merci Nacer
    Pour ta franchise…
    Franchement j’aime les hommes intelligents et les Femmes intelligentes.
    Direct et droit…que demande le peuple???

    Semour le Grand Monsieur des Investigations nous fait croire ou plutot leur fait croire des informations adoptees par des PD comme etant des investigations serieuses.
    Il prouve a quel point, il n’est pas serieux, mieux encore, il prouve de quelle source il boit son lait melange au miel de l’abbeille Tueuse et les neurones a 1/3 de leurs fonctions de notre petit Lapin ( El locco ).
    Damage que tu ne connais pas Mon petit Lapin El Locco….
    Cela dit l’abbeille Tueuse tout le monde la connais….

    A Nacer…
    Je te souhaite bon vent dans AP