19.9 C
Alger
vendredi, juin 21, 2024

Un rapport international tire la sonnette d’alarme : les lycéens algériens très faibles en maths, sciences et la lecture

Les lycéens algériens âgés de plus de 15 ans ont un niveau très faible en sciences, maths et la lecture, déplore l’Indice mondial du savoir 2021 (« Global Knowledge Index – GKI »), une vaste enquête mondiale ayant évalué les systèmes éducatifs et le niveau d’acquisition du savoir dans pas moins de 155 pays répartis à travers le monde entier.

Le GKI est le seul indice qui mesure les connaissances à l’échelle mondiale et est produit annuellement depuis 2017 par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) en partenariat avec Mohammed bin Rashid Al Maktoum Knowledge Foundation (MBRF). Dans sa nouvelle édition de l’année 2021, l’index comprend 155 variables soigneusement sélectionnées dans plus de 40 sources et bases de données internationales. En 2020, l’année dernière, l’Algérie s’était été classée à la 103e place (sur 138 pays) dans l’indice mondial du savoir (Global Knowledge Index, GKI). Cette année 2021, l’Algérie a encore régressé puisqu’elle se retrouve au 111e rang mondial sur 155 pays évalués cette fois-ci derrière la majorité des pays arabes et de nombreux pays africain.

Au total, 154 pays ont participé au GKI 2021, contre 138 l’année dernière. Pour la première fois, l’Irak et la Palestine ont rejoint le portefeuille des pays participants de la région Afrique du Nord et Moyen-Orient (MENA), portant le total à 16. Pour mesurer les performances des pays du monde entier, l’Indice mondial du Savoir s’appuie sur l’évaluation des performances de plusieurs domaines qui sont l’enseignement préuniversitaire, l’enseignement et la formation techniques et professionnels, l’enseignement supérieur, la recherche, le développement et l’innovation, les technologies de l’information et des communications, l’économie et le caractère propice de l’environnement général.

Concernant le bilan de l’évaluation des élèves algériens âgés de plus de 15 ans en mathématiques, sciences et la lecture, l’Algérie est fortement épinglée par le GKI 2021 avec un score dérisoire, voire ridicule, de 11,3 sur 100. C’est une note très faible qui traduit les carences de la formation en mathématiques et sciences sans oublier la lecture, trois piliers considérés par les pédagogues comme le socle de la réussite scolaire et professionnelle, plus tard dans la vie active, car ces trois matières permettent ensuite de développer des compétences dans des métiers à fortes valeurs ajoutées et offrent ainsi des qualifications professionnelles majeures pour les jeunes actifs d’un pays déterminé.

Les élèves algériens en matière de mathématiques, lecture et sciences sont classés au 75e rang mondial. Loin, très loin du TOP 50 des pays présentant des performances remarquables dans ces matières névralgiques pour la réussite scolaire. A titre de comparaison, les élèves des Emirats Arabes-Unis récoltent un score de 40,6 sur 100, soit une performance 4 fois supérieure à celle des élèves algériens concernant l’apprentissage des mathématiques, sciences ou la lecture. Ils se classent, d’ailleurs, au 45e rang mondial.

En décembre 2014, une enquête menée par le Conseil des Lycées d’Algérie (CLA), un syndicat autonome des enseignants de l’éducation nationale, sur un échantillon de 32 000 élèves répartis sur les trois niveaux de l’enseignement secondaire, avait à l’époque indiqué que les seules matières dans lesquelles les élèves algériens ont plus au moins des moyennes correctes sont le sport et les sciences islamiques. A contrario, la majorité des élèves sont très faibles en mathématiques et en langues. Par filière, les élèves inscrits en mathématiques ont un taux de d’échec plus important. Ils sont suivis des élèves inscrits en maths techniques, gestion et économie et, enfin, lettres et langues étrangères.

L’enquête du CLA avait révélé ainsi qu’en mathématiques, les élèves algériens de terminale se distinguaient par une moyenne de 9,4 sur 20, soit un taux de réussite de 40, 15%. Ce taux passe à 47,53% en deuxième année et à 40, 52%. Cette dernière catégorie d’élèves avait enregistré une moyenne générale de 8,75/20. Le déclin du niveau scolaires en mathématiques est donc une vieille problématique en Algérie qui n’a jamais été prise au sérieux par le ministère de l’Education Nationale.

dernières nouvelles
Actualités

4 تعليقات

  1. Personne ne peut faire l’avocat entre toi et le professeur tebbounia, avec le savoir vivre qu’il a, il a accueilli les joueurs avec des cacahuètes , les singes qui lui ont apporté la coupe, même pas un bouquet de fleurs pour montrer au monde qu’il a un petit amour pour les joueurs, alors qu’au Qatar qui a perdu avec, ils ont eues un geste de félicitation. Pauvre de nous ça nous montre par qui on est dirigé , vraiment on est là risée du monde. Ils amusent le peuple , l’essentiel c’est de laisser tranquilles et faire leurs affaires dans leurs petits coins.

  2. Est ce que le ministre est il compétent, tant que les généraux placent leur amis dans tous les rouages du pays diplômés ou pas le pays n’avancera jamais, tous les bons cadres sont partis a l’étranger ,le pouvoir installe tous les cancres comme lui a la tête du pays , avec sa dictature il fait la pluie et le beau temps, le peuple vit dans la peur ,un jour on ouvre les portes de prison pour ce qui se plaignent et un autre jour c’est la vie chére qui frappe les pauvres , vous n’avez qu’à voir comment ils se vengent sur la diaspora ,billet d’avion ou bateau chers , décalage du départ on nous faisons croire que les compagnies sont privés alors que tout le monde sait que les compagnies appartient à l’État , simplement ils ne veulent pas le dire que c’est une vengeance pour avoir manifester contre eux , malheureusement ils y a des gens qui n’ont compris ils continuent à voyager au lieu de boycotter et puis patienter pour voir s’ils vont tenir longtemps.

  3. La plus part des vrais pays Arabes, car ils n’ont pas de problème d’identité, n’ont aucun complexe avec les savoirs et langues occidentaux.
    Il n y a qu’en Algérie, où nos augustes gouvernants passent le claire de leur temps a prouver au reste de la planète qu’on est arabes et musulmans.
    La preuve, c’est qu’on honni tous ce qui n’est pas arabe et musulman. Et on abruti le peuple avec une langue qui sonne fake.
    Vous êtes la risée de la planètes, tellement vous êtes bêtes.