19.9 C
Alger
vendredi, juin 21, 2024

Un passeport « faible » et une nationalité peu « prestigieuse » : pourquoi l’Algérie ne peut pas prétendre être une « puissance »

L’Algérie est une « puissance régionale » importante et incontournable. L’Algérie joue un rôle majeur sur l’échiquier politique mondial et régional. L’Algérie est un pays stratégique. Ces phrases et jugements de valeur, les dirigeants algériens ne cessent de les répéter à longueur de journée élevant ainsi ces affirmations au niveau des évidences auxquelles toute la population algérienne doit adhérer.  Mais l’Algérie est-elle vraiment une « puissance » politique ou régionale ? Malheureusement, deux critères viennent démentir ces constats fantaisistes propagés par les dirigeants algériens. 

Ces deux critères sont liés au passeport et à la nationalité. Une véritable puissance dote ses citoyens d’une nationalité prestigieuse, prisée dans le monde entier, respectée et qui permet de valoriser l’image du pays à l’étranger et l’importance de ses atouts militaires, économiques ou sociaux. Une véritable puissance dote ses citoyens d’un passeport qui leur ouvre grandement les portes du monde entier. Un passeport qui leur permet de voyager sans aucune restriction ni contrainte de visas dans un grand nombre de pays répartis à travers tous les continents. Or, dans le cas de l’Algérie, ni la nationalité algérienne ni encore moins le passeport algérien ne font rêver les autres humains de la planète. Et ces deux documents distinctifs et emblématiques d’un pays demeurent marginalisés et disposent de très peu de valeur par rapport aux autres passeports et nationalités des autres pays étrangers.

Il faut savoir que chaque année, la firme Henley & Partners publie un rapport sur les passeports permettant de visiter le plus de pays possible sans besoin d’un visa. C’est l’indice mondial le plus crédible dans ce domaine pour mesurer la liberté de circulation qui est offerte aux citoyens de tous les pays du monde.

Cet indice est établi par une prestigieuse société de conseil en citoyenneté et résidence mondiale basée à Londres. Henley & Partners conseille également les gouvernements sur la politique de résidence et de citoyenneté par investissement et travaille avec eux pour développer et mettre en œuvre des programmes de résidence et de citoyenneté.

Le Henley Passport Index classe ainsi chaque année les passeports qui ouvrent le plus de portes pour se déplacer à l’international sans visa. Cet indice est très important car il explique que franchir les frontières se fait plus ou moins facilement selon sa nationalité. Pour connaître les passeports qui permettent de voyager le plus librement (sans visa, avec visa à l’arrivée ou avec visa électronique), le cabinet de conseil en citoyenneté Henley & Parners part des données de l’Association internationale du transport aérien (IATA).

La nouvelle édition 2021 indique que seuls 3 passeports africains permettent de visiter plus de 100 destinations dans le monde. Concernant le passeport algérien, il est n’est même pas classé dans les 10 meilleurs passeports africains. Ni d’ailleurs dans les 20 ou 30 meilleurs passeports africains. Oui, le passeport de la supposée puissance régionale qui est l’Algérie est classé au 37e rang africain ! Et pour cause, il permet uniquement de voyager sans visas dans seulement 53 pays à travers le monde.

Le passeport algérien est distancé par plusieurs autres passeports africains. Il est nettement inférieur au passeport tunisien (9e à l’échelle africaine), marocain (18e), mauritanien (24e) ou même malien (33e). Sur le plan mondial, le passeport algérien arrive à la… 89e place. Où sont donc les traces de cette supposée puissance de l’Algérie ? Ces données démontrent que les discours des dirigeants algériens ne sont que du… bluff car le passeport algérien reflète à lui-seul le recul inquiétant de l’Algérie sur la scène internationale.

Qu’en est-il maintenant de la nationalité algérienne ? Comme pour les passeports, la qualité de la nationalité est mesurée par un indice international. Il s’agit de l’indice Kälmin et Kochenov édité toujours par la société Henley & Partners (H&P). Chaque année, l’Indice de la qualité de la nationalité (QNI), édité par Dimitry Kochenov et Justin Lindeboom, étudie plusieurs critères comme la paix, la stabilité, la puissance économique, le développement humain, la liberté de voyager, de travailler à l’étranger…, pour évaluer la valeur d’une nationalité et dresser son classement.

La dernière livraison de cet indice mondial remonte à 2018/2019. La nationalité algérienne est classée par cet indice à la…118e place mondiale juste derrière le… Niger, l’un des pays les plus pauvres du monde ! L’Algérie obtient un score de 27,4% sur 100 ce qui place la nationalité algérienne parmi les plus médiocres et moins prestigieuses nationalités dans le monde.

Dans le bassin méditerranéen, c’est Israël qui a la meilleure nationalité et occupe la quarante-huitième position avec un indice de 46,7%. Il faut ensuite descendre beaucoup plus loin dans le classement pour trouver la Turquie (76e avec 37,7%), la Tunisie (107e avec 29,9%), le Maroc (113e avec 28,1%) qui devancent légèrement l’Algérie. Néanmoins, la nationalité algérienne vaut nettement mieux que la nationalité égyptienne, jordanienne ou libanaise car la Jordanie (121e avec 26,8%), l’Egypte (127e avec 25,7%), le Liban (130e avec 25,1%), la Palestine (139e avec 23,1%) ou la Libye (145e avec 21,7%) récoltent des scores plus catastrophiques que l’Algérie.

Mais la nationalité algérienne est loin de refléter une quelconque puissance dont se targuent chaque jour les dirigeants algériens. Les vraies puissances offrent à leurs nationalités des scores stratosphériques comme la France qui obtient un score de 83,5%, devançant l’Allemagne et les Pays-Bas, ex-aequo avec 82,8%. Les Européens occupent d’ailleurs les vingt-quatre première places des meilleures nationalités dans le monde. Les Etats-Unis arrivent en vingt-cinquième position avec un score de 70%. L’Algérie ne peut en aucun cas se comparer à ces « vraies » puissances.

C’est dire que la longue litanie des dirigeants algériens sur la supposée puissance de l’Etat algérien relève davantage du délire collectif psychotique que de la propagande politique proprement dite.

 

 

dernières nouvelles
Actualités

5 تعليقات

  1. Ce n’est pas avec des voyous pareils a la tête du pouvoir que l’Algérie devienne la vraie nation ,ces connards n’ont même pas la pitié des algériens a l’étranger, même pour avoir un billet d’avion et même cher il faut corrompre , on a entendu dire que le premier lui même a trouvé qu’il y a de l’abus a Air Algérie et soit disant qu’il allait faire le nécessaire pour baisser le prix, pensez- vous il n’a rien fait , c’est des menteurs, voleurs, pour moi un voyous restera un voyous, ils s’en foutent totalement des algériens, ce qu’il les intéressent c’est les autres pays qui profitent de l’Algérie, l’essentiel pour eux que quelques journaux internatiaux parlent d’eux.

  2. Karim y a rkhiss, parle nous un peu des réseaux maffieux de Hammouchi et ses sbires, des prisons médiévales où des centaines d’innocents sont torturés, violés , des réseaux de prostitution d’enfants gérés par des responsables de sécurité du makhzen.
    Parle-nous aussi des orgies dignes de la décadence de Rome organisées dans vos palais à commencer par ceux de votre roitelet.
    Vous êtes un peuple de sous hommes, madhloulines , des siècles de soumission vous ont vidé de toute substance.
    Une société où les puissants disposent encore d’un privilège moyen-ageux: le droit de cuissage.
    Allah i3alak

  3. Azul Mouloud tu as pas remarqué quand tu réponds et tu ramènes des choses de leur Maroc axis7 et amazigh ou Kariim 70 il ne répond pas car il rentre pas dans le débat car il save il seront dévoilés et perdant sur bcp sujets il vienne juste craché sur la situation Algerienne mais il regard pas c est eux qui et aussi une CATASTROPHES.

  4. Ces fils de p*** devraient nous parler de ce qu’à fait subir le régime , pourri, du makhzen à Nasser Zefzafi (condamné à 20 ans d’emprisonnement) et ses compagnons. Ils ont été torturés dans la prison de Tanger, violés avec des objets….
    Notre régime est pourri mais pas ce point. Entre nous, on peut dire ce que nous voulons de nos dirigeants mais quand ces chiens enragés marocains interviennent, je dirais vive Nezzar, vive Tewfik, vive n’importe quel dirigeant algérien passé ou actuel.