19.9 C
Alger
mardi, avril 16, 2024

Un nouveau rapport mondial classe l’Algérie parmi les pays les plus « réprimés » dans le monde

Encore un nouveau rapport mondial qui classe l’Algérie parmi les pays où les libertés publiques et civiles sont les plus réprimées dans le monde. En effet, l’ONG CIVICUS, basée à Johannesburg, en Afrique du Sud, avec d’autres centres à travers le monde, une ONG qui emploie  plus de 9 000 membres dans plus de 175 pays pour évaluer l’état de la société civile et des libertés civiques dans 196 pays, a classé l’Algérie dans son son rapport « The Monitor CIVICUS 2020 » dans la catégorie des pays les plus « réprimés » dans le monde. 

Il faut savoir, d’abord, que The Monitor CIVICUS est un outil de recherche fournissant des données presque en temps réel sur l’état de la société civile et des libertés civiques dans 196 pays. Les données sont générées grâce à une collaboration avec plus d’une vingtaine partenaires de recherche de la société civile et à la contribution d’un certain nombre d’évaluations indépendantes sur les droits humains.

En fonction des données, l’espace civique d’un pays est classé comme étant FERME, REPRIME, OBSTRUE, RETRECI ou OUVERT. Les flux de données sont également intégrés dans des pages par pays et dans des mises à jour fournissant ainsi des informations vérifiées et à jour sur l’état de la liberté d’association, de réunion pacifique et d’expression.

Pour l’année 2020, le Monitor CIVICUS classe l’Algérie dans la catégorie des pays « réprimés » qui est l’avant dernière catégorie. La pire position est celle des pays « fermés ». Le Monitor Civicus considère ainsi l’Algérie comme l’un des pays qui subit dans des proportions alarmantes le déclin des droits démocratiques et civiques.

Plus d’une vingtaine d’organisations collaborent au sein du CIVICUS Monitor afin de fournir une base empirique pour les actions visant à améliorer l’espace civique sur tous les continents. L’année dernière le Monitor CIVICUS a publié plus de 500 mises à jour sur l’espace civique, lesquelles sont analysées dans le rapport « Le pouvoir du peuple attaqué 2020 ». L’espace civique de 196 pays est classé dans une des cinq catégories disponibles, soit fermé, réprimé, obstrué, rétréci ou ouvert, selon une méthodologie qui combine plusieurs sources de données sur les libertés d’association, de réunion pacifique et d’expression.

Les libertés publiques et civiles en Algérie ont beaucoup souffert de l’instrumentalisation politique de l’épidémie de la COVID-19 par le pouvoir en Algérie, fait remarquer à ce sujet The Monitor Civicus.

« L’usage de la détention comme tactique principale pour restreindre les manifestations ne fait que montrer l’hypocrisie des gouvernements, car ils utilisent la COVID-19 comme un prétexte pour réprimer les manifestations et le virus se propage plus facilement dans des espaces restreints, comme les prisons », a affirmé à ce sujet Marianna Belalba Barreto, responsable de la recherche sur l’espace civique chez CIVICUS. « Notre recherche reflète une crise croissante de l’espace civique dans le monde et met en évidence la façon dont les gouvernements utilisent la pandémie comme excuse pour restreindre davantage les droits, notamment en adoptant des lois qui criminalisent l’expression ».

Notons enfin que l’ONG CIVICUS est représentée au siège de l’ONU à New York (siège de l’Assemblée générale des Nations Unies et organe de gouvernance chargé des Objectifs de Développement Durable) et au bureau des Nations Unies à Genève (siège du Conseil des droits de l’homme de l’ONU).

 

 

 

dernières nouvelles
Actualités

1 تعليق

  1. L ONG CIVICUS est comme chacun le sait une ONG mondialement connue et réputée aux 4 coins de la planète….Ahahahhahaahahahhahaha
    Hahahahaahhahaha

    .Stooooooooppppp…..Ya Semmar je n’en peux plus de rire….Tu nous sors de la merde comme référence pourvu que l’Algérie soit mal notée et mal classée….T es un vrai tocard….Malhonnête comme personne !

    Hahahahaahhahaha…..Galek l ONG CIVICUS a dit que l’Algérie…..

    Au moins trouve nous des ONG avec des noms marrants : l ONG Boukhnouna….le Think Tank Nanak…etc….Fais nous rire au moins à défaut de vouloir se prétendre journaliste…Yakhi Harki yakhi…

    Ahahahhahaahahahhahaha….