23.9 C
Alger
mercredi, juin 19, 2024

Tebboune réagit aux révélations d’Algérie Part et demande « des rapports précis et transparents » sur les Jeux Méditerranéens d’Oran

Enfin une réaction ! Les révélations faites récemment par Algérie Part concernant les véritables dessous des inquiétants retards et dysfonctionnements caractérisant l’organisation des Jeux Méditerranéens d’Oran en 2022 ont fait réagir le Président de la République Abdelmadjid Tebboune. Ce dernier a réclamé ce dimanche 5 décembre des « rapports précis et transparents » concernant le déroulement des préparatifs de cette compétition sportive internationale, la plus prestigieuse des compétitions que l’Algérie est censée abriter et organiser depuis plus de 30 ans. 

En marge des travaux du Conseil des Ministres qui se sont déroulés à Alger ce dimanche 5 décembre, Abdelmadjid Tebboune a abordé ouvertement les difficultés rencontrées à Oran concernant les préparatifs pour l’organisation des Jeux Méditerranéens. A ce sujet, Tebboune a chargé officiellement « le ministre de la Jeunesse et des sports du suivi et du constat sur le terrain de façon hebdomadaire pour s’enquérir du rythme d’avancement des travaux, en coordination avec le wali d’Oran, et soumettre au Premier ministre, ministre des Finances des rapports précis et transparents, en présentant un état des lieux mensuel au Conseil des ministres », explique-t-on dans le communiqué final ayant ponctué les travaux du dernier Conseil des Ministres.

Le Président algérien a réclamé également en marge de ce Conseil des Ministres de « créer dans l’immédiat une instance chargée du suivi des préparatifs avec la participation de personnalités hautement qualifiées et expérimentées dans la gestion des manifestations sportives internationales ». Cette décision est un avenu déguisé de l’Etat algérien des alarmants problèmes logistiques et opérationnels rencontrés sur place à Oran, la deuxième ville algérienne qui risque, malheureusement, de perdre l’honneur d’organiser la plus prestigieuse compétition sportive dans le bassin Méditerranéen si les retards des travaux d’achèvement de toutes les infrastructures sportives persistent encore dans les semaines à venir.

Tebboune a demandé aussi au gouvernement de « répartir les responsabilités et veiller à une coordination constante avec les autorités locales et tous les acteurs » ainsi que de « lancer une consultation internationale pour la sélection d’opérateurs en matière de matériel sportif » et ce afin de « veiller à assurer aux athlètes algériens tous les moyens » pour leur permettre « de les préparer et améliorer leur niveau pour s’adjuger les premières places en termes de médailles pour honorer l’emblème national ».

C’est la première fois depuis son arrivée au pouvoir en décembre 2019 que Tebboune aborde le dossier délicat des Jeux Méditerranéens d’Oran en 2022 qui ont coûté à l’Algérie un investissement important de plus de 700 millions de dollars. Ce prestigieux rendez-vous sportif est censé redorer le blason de l’Algérie en lui permettant d’être réhabilitée sur la scène internationale tout en mettant en avant son potentiel de développement socio-économique. Malheureusement, la mauvaise gestion et les mauvaises décisions des autorités locales à Oran en charge de l’organisation de ces Jeux Méditerranéens risquent de compromettre sérieusement leur tenue le 25 juin 2022 comme il est prévu initialement. L’Algérie doit fournir de nombreux efforts pour éviter le scénario humiliant d’une annulation de ces Jeux Méditerranéens sur son territoire national.

dernières nouvelles
Actualités

4 تعليقات

  1. Zemmar, la presse algérienne , les vrais journalistes font des enquêtes sur le terrain pas à 2000 bornes
    Il y’a de vrais journalistes qui eux vont sur le terrain, enquête et informent les citoyens
    Des articles sont publiés dans les journaux algériens sur l’état d’avancement
    Ce qui a été décidé c’est que le Wali d’Oran va transmettre un rapport de suivi hebdomadaire au ministre de tutelle et que le ministre transmettre un rapport mensuel de suivi au Conseil du gouvernement
    Le Wali n’a jamais été dessaisi comme vous l’aviez annoncé