26.9 C
Alger
dimanche, juin 23, 2024

Révélations. Les dangereuses manoeuvres pour limoger plusieurs centaines d’employés à Ooredoo

L’opérateur de téléphonie mobile Ooredoo a relancé secrètement ses manoeuvres pour mettre en place un plan social qui lui permettra dans une première étape de licencier plus de 10 % de ses employés, soit près de 400 travailleurs. Ensuite, dans une seconde étape, la direction générale d’Ooredoo Algérie souhaiterait se séparer de près de 1200 employés afin de réduire ses charges financières et de retrouver un meilleur niveau de rentabilité

Mais pour appliquer ce plan social sans grande difficulté, Ooredoo Algérie avait besoin de décapiter la tête pensante du syndicat UGTA de l’entreprise. Et pour cause, les syndicalistes bloquent ce « plan de « restructuration » depuis 2019. A la tête de ce syndicat, on retrouve un certain Hakim GUEMIRI qui jouit du respect et de la confiance de la plus grande partie des travailleurs de l’entreprise Ooredoo Algérie. Après avoir surmonté toutes les difficultés qui empêchaient la formation d’un syndicat défendant les droits des travailleurs, le syndicat de l’entreprise Ooredoo a pu rejoindre officiellement l’Union Générale des Travailleurs Algériens (UGTA), le syndicat « officiel » reconnu par l’Etat algérien.

Le syndicat de l’entreprise Ooredoo a été placé sous la coupe de de la Fédération Nationale des travailleurs de la Poste et des Télécommunications des Technologies et du Numérique. Ainsi, depuis plus de 28 mois, Hakim GUEMIRI a pu diriger ce syndicat naissant pour contrecarrer les intentions malsaines de la direction générale de l’opérateur de téléphonie mobile affilié au groupe Qatari Ooredoo, anciennement appelé Qtel pour Qatar Telecom jusqu’en mars 2013.

Durant ces 28 mois d’activité, le syndicat dirigé par Hakim Guemiri a défendu avec beaucoup d’ardeur une révision et revalorisation et mise en place d’une nouvelle grille salariale, la révision et revalorisation du système de calcul des primes commerciales (pour toutes les structures commerciales ayant un variable mensuel et trimestriel) ainsi que la révision et revalorisation du système de calcul de la prime d’intéressement annuelle pour l’octroi du bonus annuel de manière équitable à l’ensemble des employés.

Les syndicalistes d’Ooredoo ont également défendu la revalorisation de la prime de transport, la revalorisation de la prime de panier ainsi que la revalorisation de la prime de risques avec mise à jour de toutes les personnes éligibles ainsi que la mise en place de l’I.E.P (indemnité d’expérience professionnelle) pour tous les employés avec effet rétroactif.

Malheureusement, face à ces revendications, la direction générale d’Ooredoo Algérie a multiplié les réunions sans aucune avancée notable et concrète. Le projet d’une convention collective pour traiter tous ces points n’a jamais pu voir le jour. Et dans les coulisses, la direction générale d’Ooredoo a orchestré un véritable « complot » pour décapiter les syndicalistes valeureux de l’entreprise.

En effet, à partir de la mi-décembre 2020, Ooredoo Algérie  a recruté une nouvelle Directrice des Ressources Humaines (DRH). Il s’agit d’une certaine Nesrine Krim. Cette dernière a enclenché discrètement une série de rencontres et des pourparlers secrets avec les hauts responsables de la centrale syndicale l’UGTA.

Ces pourparlers ont fini par aboutir à la suspension surprenante et brusque de Hakim Guemiri de la tête du syndicat de l’entreprise d’Ooredoo. Ce dernier a été lâché subitement par la Fédération Nationale des travailleurs de la Poste et des Télécommunications des Technologies et du Numériques qui a été, pourtant, toujours l’un de ses plus ardents soutiens. Du jour au lendemain, Hakim Guemiri est suspendu et destitué de son poste. Il devra même subir l’humiliation de passer devant un Conseil de Discipline comme s’il était devenu un vulgaire délinquant. Que s’est-il passé pour qu’un tel revirement soit possible ?

En vérité, la DRH d’Ooredoo Algérie a négocié un deal secret avec le premier responsable national de l’UGTA, en l’occurence, LABATCHA Salim, a-t-on pu confirmer au cours de nos investigations. A la suite de plusieurs rencontres avec Nesrine Krim, le patron de l’UGTA devient le meilleur allié de la multinationale qatarie en Algérie.  En contrepartie de quoi ?

Plusieurs sources au sein de la direction de la centrale syndicale ont assuré à Algérie Part que Salim Labatcha aurait craqué pour une offre alléchante qui lui a été formulée par Ooredoo Algérie : la prise en charge généreuse de son fils qui rêve de devenir footballeur au sein dU centre de formation du Paris Saint-Germain Football Club, le célèbre club français appartenant à Oryx Qatar Sports Investments (Oryx QSi), une société à participation fermée fondée en 2005 et basée à Doha tout comme le groupe Ooredoo.

C’est dans ces conditions troublantes que l’UGTA décide brutalement de changer de position en lâchant les syndicalistes de l’entreprise Ooredoo Algérie pour soutenir formellement le plan de restructuration des effectifs et de gestion de l’opérateur de téléphonie mobile.

Hakim GUEMIRI est officiellement suspendu de ses fonctions de SG du syndicat de l’entreprise depuis le 09 juin dernier. Quelques jours plus tard, même le chargé de la communication du syndicat de l’entreprise, Lyes MEDRICI, est lui aussi relevé de ses fonctions et traduit devant un conseil de discipline de l’entreprise.

Le rêve des employés d’Ooredoo Algérie tourne au cauchemar. Leur destin vacille et maintenant  que le syndicat de l’entreprise est muselé, rien ne peut empêcher la direction générale de mettre en oeuvre son plan social. Des centaines de familles risquent de plonger dans la précarité et ce drame se déroule au vu et au su de l’ensemble des autorités algériennes.

 

dernières nouvelles
Actualités

9 تعليقات

  1. Et à ton niveau ce vœux pieux se traduit comment concrètement ?
    Parce que les constats creux et l’enfonçage de portes ouvertes font aussi partie d’un…. constat et d’une constante.
    Y a qu’à faut que… Ça ne suffit plus… au contraire quand ce n’est pas suivi de manière concrète.

    Les gens veulent que ça change mais sans s’impliquer… Paradoxal attitude qui explique bien des réalités

  2. Low ji, le fils de pute,

    Tu veux que tous le monde devient hypocrite,
    vivre comme un ratons, comme les français racistes et colonialistes.

    Que vient faire ici fils de pute les mode vestimentaire avec la maximisation des bénéfices aux dépens des employés?

    Fils de pute et incultefrançais racistes et colonialistes.

  3. Larbi : Tu es vraiment un abruti, je t’ai déjà raconté l’histoire du voile !
    Il n’est pas musulman à l’origine, il est né 1000 an avant JC, les chrétiennes ont été obligées de le porter !
    Aujourd’hui, il y a le hijab, le burkini,… Ce sont toujours des moyen-orientaux qui décident la propagande !
    Larbi, tu détestes les occidentaux mais pour être l’objet des moyen-orientaux, alors ça tu aimes ! Quand ils te demanderont d’être en Tarzan et ta femme en Jane parce qu’Allah l’a dit, tu le fera ! Comme un bon soumis !

  4. Low ji, le fils de pute

    Qui fait référence à l’islam, islamisme, musulmans terrorisme que ça soit l’article lui-même, les intervenants ou le sujets qui est sur un provider et sa gestion du personnel, si ce n’est toi petit raciste, colonialistes français, petit ratons de fils de pute.

    Tu veux que tous le monde devient hypocrite,
    vivre comme un ratons, comme les français racistes et colonialistes.

    @ Low ji, Le fils de pute,

    Que vient faire ici fils de pute les mode vestimentaire avec la maximisation des bénéfices aux dépens des employés?

    Fils de pute et incultefrançais racistes et colonialistes.

  5. Low ji, le fils de pute,

    Qui fait référence à l’islam, islamisme, musulmans terrorisme que ça soit l’article lui-même, les intervenants ou le sujets qui est sur un provider et sa gestion du personnel, si ce n’est toi petit raciste, colonialistes français, petit ratons de fils de pute.

    Tu veux que tous le monde devient hypocrite,
    vivre comme un ratons, comme les français racistes et colonialistes.

    @ Low ji, Le fils de pute,

    Que vient faire ici fils de pute les mode vestimentaire avec la maximisation des bénéfices aux dépens des employés?

    Fils de pute et incultefrançais racistes et colonialistes