21.9 C
Alger
mercredi, juin 12, 2024

Révélations. Le jour où Emmanuel Macron avait convoqué Ahmed Gaid Salah à… Alger

Un livre-enquête qui vient de paraître à Paris apporte des révélations inédites sur les dessous secrets des relations liant les dirigeants algériens à la France. Ce livre a été écrit par Christian Chesnot et Georges Malbrunot sont grands reporters et spécialistes du Moyen-Orient, respectivement à France Inter et au Figaro. Et cet ouvrage nous dévoile pour la première fois les circonstances troublantes dans lesquelles se sont déroulées une rencontre secrète entre le président français Emmanuel Macron et… le défunt Chef d’Etat-Major de l’Armée algérienne, Ahmed Gaid Salah. 

Ce livre est intitulé « Le Déclassement Français, Quai d’Orsay, DGSE: Les secrets d’une guerre d’influence stratégique » et il a été publié aux éditions Michel Lafon ». Ces deux auteurs sont Christian Chesnot et Georges Malbrunot. Christian Chesnot est un journaliste français, spécialiste du Moyen-Orient, travaillant à la rédaction de France Inter depuis 2005. Georges Malbrunot est lui-aussi un spécialiste du Moyen-Orient et du conflit israélo-palestinien et Grand Reporter au Figaro. Ces deux journalistes sont considérés comme une référence très sérieuse et crédible en ce qui concerne l’actualité des pays du Monde Arabe.

Il sont les auteurs de plusieurs ouvrages savants comme « l’Irak de Saddam Hussein : portrait total » ou « Les années Saddam : révélations exclusives » ainsi que « Qatar, les secrets du coffre-fort ». Dans leur dernier ouvrage paru le 13 janvier 2022, tout un chapitre est consacré aux dessous des relations diplomatiques tumultueuses entre l’Algérie et la France. C’est dans ce sillage que Christian Chesnot et Georges Malbrunot révèlent ainsi que le 6 décembre 2017, lors de sa visite à Alger, le Président français Emmanuel Macron avait exigé de rencontrer personnellement Ahmed Gaid Salah.

« Avant même son entrevue avec le président Bouteflika, Emmanuel Macron n’a pas hésité à chambouler le protocole diplomatique en convoquant Gaïd Salah, le chef d’état-major des armées ! Du jamais-vu dans les annales des relations franco-algériennes », précise ainsi les deux auteurs du livre « Le Déclassement Français, Quai d’Orsay, DGSE : Les secrets d’une guerre d’influence stratégique ».

« Panique dans les coulisses de la présidence algérienne, dont les officiels tentent d’expliquer à la délégation française que, constitutionnellement, le président Bouteflika est le chef suprême des forces armées, et donc que si Emmanuel Macron souhaite évoquer des sujets militaires ou de défense, il doit le faire avec son homologue, et non pas avec le général », explique encore la même source.

Il s’avère que la détermination d’Emmanuel Macron avait fini par l’emporter sur les usages diplomatiques. Et Le président français va réussir à rencontrer en tête-tête le puissant Ahmed Gaid Salah, patron de l’institution militaire algérienne de 2004 jusqu’à sa mort brusque le 23 décembre 2019.

La rencontre de Macron avec Gaid Salah fut particulièrement houleuse, d’après la description méticuleuse faite par les deux journalistes français et auteurs de ce livre-enquête qui défraie la chronique depuis plusieurs semaines en France. « Cette entrevue va donner lieu à une scène surréaliste. Emmanuel Macron déplie devant le patron de l’armée algérienne une carte du Sahel. Et lui administre une leçon de stratégie militaire ! « Vous voyez, vous intervenez ici et pas là ! » pointe du doigt le président français devant un général Gaïd Salah médusé qui n’en croit pas ses oreilles. Enlisé au Mali avec l’opération Barkhane, Emmanuel Macron dénonce ainsi devant lui le double jeu de l’Algérie dans la lutte contre le terrorisme », peut-on ainsi lire dans les colonnes de l’ouvrage « Le Déclassement Français, Quai d’Orsay, DGSE : Les secrets d’une guerre d’influence stratégique ».

D’après Christian Chesnot et Georges Malbrunot, Emmanuel Macron était particulièrement remonté contre Gaid Salah et l’Armée algérienne en raison de ce que les français qualifiaient d’une certaine « passivité » face à des groupes armés et terroristes qui écument jusqu’à aujourd’hui le Sahel.

« Le chef de l’État français reproche en particulier aux militaires algériens de fermer les yeux sur les allées et venues d’Iyad Ag Ghali, le chef djihadiste du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), la branche locale d’Al-Qaida qui opère dans la zone frontalière avec le Mali. Ce chef touareg est l’ennemi n° 1 de la France au Sahel », insiste et persiste enfin le même ouvrage dans lequel sont cités de nombreux officiers militaires et des diplomates français dont certains ont occupé des fonctions importantes à l’ambassade de France à Alger et d’autres travaillaient pour les divisions des services de renseignement français spécialisées dans les affaires algériennes et maghrébines.

 

dernières nouvelles
Actualités

5 تعليقات

  1. Ilyad agh ghali est algérien. Il a un accord avec l’armée algérienne: Ne fous pas la merde dans le sud algérien et on ferme les yeux sur tes conneries au sahel!
    C’est de bonne guerre, il me semble, on ne va risquer une destabilisation du pays touareg algérien pour faire plaisir à cet excité de Macron. Plus nombriliste que lui tu meurs, on le voit avec ses gesticulations avec Poutine, il va nous amener Armagueddon.

  2. Tiens! tiens! ce fils de pute de president francais qui cree le terrosisme pour pouvoir coloniser des pays comme il l’a fait au Mali. Les Maliens, les militaires maliens qui eux ont travailller avec les l’armee’ raciste et colonialiste francaise ont decouvers que le terrorisme augmente et ne diminue pas apres une decenies de pseud0-combats contre le terrorisme. Et maintenant une information ou le chefs des racistes et colonialiste demande a l’armee Algerienne de ne rien faire contre « des terroristes » dans certaines regions car c’est pepinieres terroristes francaise qui donnerons justification a une colonisations et donc confiscations des richesses des epuples d’Afrique.

  3. Faut arrêter avec la France, la France et la France
    Le titre du livre cité est « le déclassement de la France » et c’est une réalité
    L’armée française a échoué au Sahel et pire, elle a été éjecté
    Poutine s’est moqué du président français et continue à le faire, car la France ne peut rien proposer en échange
    L’OTAN c’est les USA et l’UE est divisé
    L’invasion de la Libye est un crime et les pays de la région en paient la notre
    L’occident comme les russes ont vendus des quantités astronomiques d’armes au régime de Kadaffi avant de le dézinguer et laisser les armes entre les mains de groupes armés
    Le livre parle d’une période qui a failli nous ramener à une nouvelle guerre civile, la période avant et pendant le Hirak
    Une bande de malfrat ont maintenu un grabataire au sommet de l’état pour se partager les réserves en devises accumulés
    Certains sont en prisons, d’autres en fuîtes , mais l’enrichissement illicites touche une partie importante de nos fonctionnaires, militaires, et entrepreneurs

  4. Sur la photo illustrant cette reprise d’un torchon de journaleux montre que c’est G. Salah qui reçoit Macron et pas l’inverse.

    Ceci constaté, zmar distille à longueur « d’articles » des supputations de gus anti algérien. Si ça continue, zmar va nous faire lire le prétendu livre enquête.

    Perso, je ne lis même pas ces conneries sans nom. Je les laisse aux supporters de zmar que chacun connaît.

  5. Longue vie aux 6 Million 5343309777592 moudjahids et aussi à notre Bouteflika et son ami de combat Boumedienne (Bou L’ makhrouba) , les 2 pères fondateurs du pays « continent » ,créé par la maudite France coloniale, et qui ont instauré les solides bases de l’Algérie en 1962
    TEBBOUNE et CHENGRIHA ont pris le flambeau des 2 pères fondateurs de L’ALGERIE