23.9 C
Alger
mercredi, juin 12, 2024

Retrait du Mali – L’Espace Aérien de l’Algérie de Nouveau Ouvert aux Militaires Français !

C’est en déposant leur plan de vol pour deux avions engagés dans l’opération Barkhane au Sahel, que les autorités militaires françaises avaient appris que l’Algérie avait fermé son espace aérien à tous les avions militaires français.

Une décision intervenue suite aux propos d’Emmanuel Macron, jugés « inacceptables » par la présidence algérienne, qui a ordonné la suspension des autorisations de vol depuis le début du mois d’Octobre 2021 !

Lors de son point de presse télévisé du 15 février 2022, Abdelmadjid Tebboune, avait déclaré que les choses se sont tassées et que la relation avec la France prend une nouvelle tournure.

Le 16 Février 2022, le Chef d’Etat Major (CEM) des armées françaises, Thierry Burkhard, s’était alors dès le lendemain entretenu avec le CEM algérien Said Chengriha, l’informant de la décision officielle de retrait des troupes françaises du Mali dès le lendemain, une opération qui devrait durer au minimum quatre mois. Le même jour, la France était de nouveau autorisée à traverser l’espace aérien algérien.

Il faut dire que ce projet retrait, concernant plusieurs milliers d’hommes et des tonnes de matériel, est à l’étude depuis plusieurs mois par les équipes du général de brigade Philippe SUSNJARA, chef du stratégique centre de planification et de conduite des opérations (CPCO) de l’état-major des armées, organe central permettant au chef de l’État d’exercer le commandement opérationnel de l’ensemble des forces militaires françaises engagées en opérations !

Cet ancien chef du bureau Afrique à l’état-major des armées du ministère de la défense française, avait obtenu son brevet d’études militaires supérieures le 1er juillet 2003, au sein de la même promotion que l’actuel général Major des forces aériennes algériennes : Salah Cheklal, Commandant de l’Air de la 1ère région Militaire.

Le 17 Février 2022, lors d’une conférence de presse à l’Élysée, Emmanuel Macron avait déclaré « Nous ne pouvons rester engagés militairement aux côtés d’autorités de fait dont nous ne partageons ni la stratégie ni les objectifs cachés » !

Rappelons que le Président français avait évoqué l’évolution du dispositif militaire français au Sahel, et le retrait de bases sises dans le nord Malien, laissant une porte d’entrée aux services du groupe militaire privé russe Wagner.

C’est dans ce contexte chaotique que l’Union européenne, sous la présidence de la France, et les 55 dirigeants de l’Union africaine se rencontrent à Bruxelles ce 17 et 18 Février 2022afin de « changer la donne » de leurs relations et définir un nouveau partenariat.

Crédit Photo THOMAS COEX / AFP
dernières nouvelles
Actualités

5 تعليقات

  1. Putain d’humiliation subit par le roitelet du naroc royaume et son Berouita
    L’UE a invité officiellement le président du Polisario pour le sommet UE-Afrique, pire, son porte parole a démenti tous les mensonges du makhnez, berouita et la presse de caniveaux du peuple le plus malhonnête au monde :
    L’UE n’a pas changé sa position dans le conflit du sahara occidentale et soutient les efforts de l’ONU et de son SG afin de trouver une solution juste et équitable pour le peuple sahraoui
    Ceci vient après l’humiliation de la cour européenne de justice qui a exclu le sahara occidentale de tout accord économique ou commerciale avec le royaume du shit
    on va voire la tête de Berouita assis dans la même salle de conférence que le président du polisario

  2. L’Algérie après avoir chassé Fafa du Mali, se doit de lui faciliter l’évacuation. L’objectif est atteint.
    Grosse désillusion pour le royaume du hashish qui voit là ses plans tombés à l’eau. Disant les choses de façon franche : plus les frontières de l’Algérie sont brulantes plus l’armée Algérienne est en état d’alerte, plus elle est sollicitée, plus elle est harcelée et fatigués, plus le makhzen trouve son compte. Il n’a aucun intérêt à ce que les frontières de l’Algérie soient sures. Il participe même à les allumer.