23.9 C
Alger
mercredi, juin 19, 2024

Plusieurs centaines de manifestants algériens dans les rues de Genève contre le régime algérien et ses pratiques arbitraires

Plusieurs centaines de manifestants algériens ont pris d’assaut ce samedi 10 juillet Genève, la célèbre ville suisse, pour organiser une remarquable marche contre le régime algérien, ses dirigeants qualifiés d' »illégitimes » et ses pratiques liberticides notamment la répression flagrante des Droits de l’Homme des activistes du Hirak pacifique et les incarcérations quotidiennes des opposants et militants favorables au changement démocratique. 

Cette marche a été organisée par plusieurs collectifs de la diaspora algérienne pleinement engagés contre la politique de la répression massive menée par le régime algérien contre le Hirak et ses militants. Les manifestants algériens ont lancé cette marche depuis la Parc des Corpettes au coeur de Genève jusqu’au quai Wilson, l’un des quais piétons les plus fréquentés et les plus prestigieux de la ville Suisse. Les manifestants algériens ont brandi plusieurs pancartes et banderoles sur lesquelles ils ont inscrit des slogans hostiles aux autorités algériennes.

Des slogans qui réclament la libération des détenus d’opinion et la fin de la répression politique contre les activistes du Hirak. Les manifestants algériens ont également dénoncé l’adoption de plusieurs lois liberticides instrumentalisant la lutte contre le terrorisme pour réprimer et étouffer les libertés publiques ou incarcérer les opposants algériens hostiles au pouvoir en place.

Les organisateurs de cette marche à Genève ont voulu coïncider cette action de protestation avec la 47e cession du Conseil des Droits de l’Homme à Genève. En effet, la ville suisse abrite les travaux de cette 47e session depuis le 21 juin dernier et ces travaux devront durer encore jusqu’au 13 juillet prochain. Les collectifs de la diaspora algérienne veulent attirer l’attention de la communauté internationale sur les dérives et dérapages du régime algérien qui écrase une contestation populaire pacifique pour conserver « entre ses mains » le pouvoir décisionnel sans aucune légitimité. Soulignons enfin que la ville de Genève abrite le siège du Haut-Commissariat aux droits de l’homme des Nations Unies (​HCDH).

Il faut savoir aussi que l’Office des Nations unies à Genève est le siège principal des Nations unies en Europe — il en existe un autre à Vienne —, qui est situé dans le Palais des Nations à Genève. Un édifice qui a été à l’origine le siège de la Société des Nations, de 1936 à 1939. Deux tiers des activités du système des Nations unies se déroulent à Genève. C’est pour cette raison que cette ville est régulièrement investie par des collectifs de la diaspora algérienne pour manifester en faveur du Hirak et contre la dictature des autorités algériennes ou la répression des libertés publiques en Algérie.

 

dernières nouvelles
Actualités

3 تعليقات

  1. Les agents de Abla , ici, à AlgerePart , font tout leur possible pour court-circuiter et escamoter les débats lancés par AlgeriePart entre algériens !!!!! ils font baisser le niveau le plus bas possible pour dégouter les lecteurs d’AP ! C’est leur minable tactique !!! Il faut que Abdou désherbe et face le tri sur son site de ces minables soldats employés par DRS !
    Beaucoup d’intellectuels algériens n’osent pas participer à des débats à cause d »eux !

  2. des manifestations pour les idiots , et organise par des idiots , aucune manifestation n’a été conduite lors de la tentative d’empoisonnement de la population a l’ouest de l’algerie , silence radio absolus des immigres vendu en france et ailleurs en Europe , dieu va vous punir pour votre hypocrisie .