25.9 C
Alger
samedi, juin 22, 2024

Michelle Bachelet : « j’appelle le gouvernement algérien à changer de cap »

Michelle Bachelet, la Haute‑Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, a vivement critiqué le régime algérien pour ses pratiques liberticides et répressives qui ciblent les libertés fondamentales du peuple algérien. Le 7 mars dernier, Michelle Bachelet s’est directement adressée au régime algérien en lui demandant de changer de cap et de garantir à son peuple le libre exerce de la Liberté d’Expression et des autres libertés publiques. 

« En Algérie , je suis préoccupée par les restrictions croissantes des libertés fondamentales, notamment la multiplication des arrestations et des détentions de défenseurs des droits humains, de membres de la société civile et d’opposants politiques », s’est exprimée ainsi Michelle Bachelet lors de la 49e session du Conseil des droits de l’homme au cours de laquelle elle a fait une intervention pour commenter les développements récents dans le monde en matière de droits de l’homme.

« J’appelle le gouvernement à changer de cap et à prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir les droits de son peuple à la liberté d’expression, d’association et de réunion pacifique », a encore plaidé Michelle Bachelet qui a inclut ainsi l’Algérie sur la liste des pays les plus dangereux pour l’heure dans le monde en raison de la situation alarmante des Droits de l’Homme. L’Algérie a été ainsi épinglée par Michelle Bachelet au même titre que des pays comme la Libye, Yémen, Syrie, Kazakhstan, Russie, Mali ou le Cameroun.

Il est à signaler que la 49e session du Conseil des droits de l’homme (CDH) s’est ouverte depuis le lundi 28 février aux Nations Unies à Genève, marquée par les répercussions de la pandémie et le conflit ukrainien. Plus de 140 dignitaires étrangers ont été présents au Palais des Nations, avec un segment de haut-niveau en présence du Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, et du Président de la Confédération suisse, Ignazio Cassis.

Le Haut-Commissariat aux droits de l’homme a été créé en 1993 et Michelle Bachelet est la septième personnalité à occuper la fonction de Haut-Commissaire. Michelle Bachelet a été élue Présidente du Chili à deux reprises (2006-2010 et 2014-2018). Elle était la première femme Présidente du Chili. Elle a été Ministre de la Santé (2000-2002) et la première femme Ministre de la Défense du Chili et d’Amérique latine (2002-2004).

 

 

dernières nouvelles
Actualités

3 تعليقات

  1. Le gouvernement algérien devrait être moins hypocrite ! La propagande dit que c’est le pays qui lutte contre le colonialisme ! Mais cela ne la dérange pas lorsque la bien-aimée Russie fait une 1ere fois la guerre pour conquérir la Crimée et la 2eme fois pour l’Ukraine !
    Pas un mot dans la propagande algérienne, de l’entrevue entre Bennett (israélien) et Poutine pour régler le problème !
    Cela démontrerait aux yeux de la Russie le peu de considération de l’Algérie et l’importance d’Israël !
    Il faut dire que l’URSS a reconnu dès l’origine l’État d’Israël (comme la Turquie) !
    Mais, étant donné que le Algérien est ethnocentriste (monde arabe), Il se limite à jouer les gros bras avec son voisin maghrébin !

  2. Quand poutine va tomber ça sera le tour des régimes dictatoriaux comme la junte d’Alger de tomber… les dictatures ont généré des millions de migrants/réfugiés : Maduro c’est 6 millions de Venezueliens qui ont quitté leur pays, Assad c’est 6 millions de syriens, Poutine c’est 5 millions d’ukraniens,… et tant que la junte d’Alger est au pouvoir ca va être des millions d’Algeriens qui vont débarquer en Europe et particulièrement en France…

  3. Longue vie à Bouteflika et son ami de combat Boumedienne (Boulmakhrouba) , les 2 pères fondateurs du pays « continent » ,créé par la maudite France coloniale, et qui ont instauré les solides bases de l’Algérie en 1962
    TEBBOUNE et CHENGRIHA ont pris le flambeau des 2 pères fondateurs de L’ALGERIE nouvelle .