11.9 C
Alger
dimanche, mars 3, 2024

L’Inquiétante Situation Financière Que Les Qataris Veulent Cacher Aux Algériens !

Ce 11 Novembre 2020, le Département des Relations Publiques de l’opérateur de téléphonie mobile Ooredoo Algérie, a rendu public son bilan financier du 3ème trimestre 2020.

Le communiqué officiel de la filiale du groupe qatari en Algérie a indiqué qu’au 30 septembre 2020, ses revenus financiers ont atteint 58,1 milliards de Dinars Algériens, soit près de 400 Millions d’Euros.

Le résultat avant intérêts, impôts (taxes), dotations aux amortissements et provisions sur immobilisations (EBITDA) s’est établi à 19,8 milliards de dinars Algériens, soit l’équivalent de près de 130 Millions d’Euros, alors que son nombre d’abonnés a atteint 12,3 millions d’abonnés à fin septembre 2020.

Ooredoo Algérie, présent en Algérie depuis le mois de décembre 2003, informe avoir consacré 9,3 milliards de Dinars Algériens, soit l’équivalent de 61 Millions d’Euros, d’investissements destinés essentiellement au renforcement et à la modernisation de son réseau de couverture.

La filiale Ooredoo Algérie qui représente 10% du nombre d’abonnés et 8% du montant des investissements du groupe Qatari, a été impactée par des conditions de marché difficiles caractérisées par une forte concurrence sur les prix, un environnement macroéconomique assoupli et la dépréciation de 5% sur un an du dinar algérien.

Une fois encore, Ooredoo Algérie use d’une communication biaisée qui peut tromper les lecteurs et l’opinion publique sur les réalités économiques de l’entreprise Qatari. En effet, le troisième opérateur de téléphonie mobile en Algérie continue de présenter les chiffres financiers sans les comparer à ses performances durant la même période une année auparavant, une procédure comparative moderne adoptée pourtant par toutes les entreprises du secteur.

Car si Ooredoo Algérie a déclaré des revenus s’élevant à l’équivalent de 400 Millions d’euros pour les neuf premiers mois de 2020, il faut savoir que ceux-ci sont en baisse de 11% par rapport à la même période l’année dernière ! Et Ooredoo n’en dit rien.

De même, l’EBITDA, pour la période de neuf mois, a diminué de 13% pour s’établir à 134 millions d’Euros. Rien sur cette mauvaise performance non plus !

Enfin, la base de clients d’Ooredoo Algérie s’est établie à 12,3 millions à la fin des neuf premiers mois de 2020, contre 13,4 millions pour la même période en 2019, soit une baisse de 1,1 Millions d’abonnés… Soit la disparition de l’équivalent du nombre des habitants de Constantine et Annaba !

Si l’opérateur communique sur les millions d’euros d’investissement au renforcement et à la modernisation de son réseau de couverture, déclarant avoir réussi à mettre en service la première liaison 10Gbps d’Algérie, il reste néanmoins difficile de comprendre qu’au mois de Septembre 2020, cet opérateur mobile a subi un grave dysfonctionnement et une interruption totale des services voix et internet, survenus sur les réseaux GSM, 3G et 4G de l’opérateur Ooredoo à travers tout le territoire national !

L’ex ”Nedjma” souffre depuis plusieurs années d’un déclin commercial et financier continu et d’une d’instabilité managériale déconcertante, marquée par l’expulsion de l’ex Directeur Général (DG) Nikolaï Becker en février 2020, ce qui qui n’a guère arrangé sa situation.

Les chiffres donnés par l’équipe dirigeante de la filiale Qatarie d’Ooredoo en Algérie dans leur dernier communiqué, sont en réalité bien loin d’indiquer un redressement de la situation critique dans laquelle se trouve l’entreprise, bien au contraire elle ne cesse d’empirer comparativement, mais ils ne veulent pas que vous le sachiez !

Amir Youness

[email protected]

dernières nouvelles
Actualités

1 تعليق

  1. N’attendez pas que les dirigeants algériens bougent ou disent quelque chose ils ont peur des pays du Moyen-Orient et eux ils profitent de ce silence en plus ils savent que l’Algérie est dirigée par des médiocres qui ne connaissent rien en économie, vous n’ avez qu’à regardé l’armateur saoudien qu’est qu’il a fait avec nos bateaux et maintenant c’est l’Algérie qui doit payer la Grèce pour les couper et qu’a dit boutef ça fait rien c’est nos frères l’Algérie a de l’argent elle peut se payer d’autres, c’est pas bien ça.