23.9 C
Alger
mercredi, juin 19, 2024

Les autorités algériennes réduisent significativement le budget du Fonds de compensation des frais de transport

En 2022, les autorités algériennes ont décidé de réduire significativement le budget alloué au fonds de compensation des frais de transport appelé plus précisément le fonds de compensation des frais de transport dans le Sud du pays. Pour cette année, seulement 1 milliard de Da, soit l’équivalent de 6,4 millions d’euros, ont été débloqués par le gouvernement pour financer ce fonds stratégique et important pour les populations de nombreuses régions du pays. 

Il faut savoir qu’en versant des compensations aux opérateurs activant dans l’approvisionnement de ces wilayas, le Fonds, créé en 1996, de compensation des frais de transport dans le sud du pays vise à préserver le pouvoir d’achat des citoyens résidant dans les régions du sud du pays pour les produits de première nécessité et de certains matériaux de construction de base, et à développer l’activité commerciale au niveau de ces régions. Il est à signaler que dix (10) wilayas sont concernées par ce dispositif : Adrar, Tamanrasset, Bechar, Illizi, Ouargla, El Oued, Ghardaïa, Nâama, El Bayadh et Tindouf.

En 2017, une enveloppe financière de 5,27 mds DA a été allouée à ce fonds par le gouvernement algérien. 5 ans plus tard, nous sommes passés de 5,27 milliards de DA à 1 milliard de Da. C’est une baisse drastique qui portera un énorme préjudice au pouvoir d’achat des wilayas les plus isolées du pays. Et pour cause,  les produits éligibles au remboursement des frais de transport par ce Fonds se composent de la farine, la semoule, le sucre, l’huile et les légumes secs, des laits destinés à la consommation humaine (adultes et infantiles), la farine infantile, le café, le thé, le concentré de tomate, les blés dur et tendre, la poudre de lait, la levure, le riz, les pâtes alimentaires, les aliments de bétail, le savon de ménage et en poudre, la pomme de terre, les articles et fournitures scolaires, la presse écrite, le gaz butane, les médicaments, les matériaux de construction (rond à béton, bois et treillis soudé) et le gaz en vrac destiné à l’enfûtage.

Ce sont des produits de large consommation essentiels à la satisfaction des besoins les plus élémentaires des populations locales. Avec les réductions décidées par le gouvernement en 2022, l’acheminement de ces produits de base dans les wilayas du sud risque d’être particulièrement compromis et le fléau des pénuries va menacer plus que jamais les marchés nationaux dans ces régions éloignées de la capitale Alger et des autres agglomérations du nord du pays.

 

 

dernières nouvelles
Actualités

3 تعليقات

  1. Longue vie à Boumedienne et son frére de combat Bouteflika , les pères du pays depuis sa création en 1962, qui ont instauré les solides bases de l’Algérie , en éliminant les traitres ( comme Chaabani et autres) et en donnant le plein pouvoir aux glorieux militaires compatriotes (comme Belkhir et Nezzar) , et longue vie aussi aux 6 millions 532 302 des chouhadas. 1, 2, 3 VIVA L’ALGERIE de TEBBOUNE et CHENGRIHA qui ont pris le flambeau des 2 pères du pays .