23.9 C
Alger
mercredi, juin 12, 2024

L’équivalent de plus de 310 millions de dollars en 2022 pour les prisons algériennes : Mais où va cet argent public ?

L’Etat algérien a promis un important budget pour les prisons algériennes en 2022. En effet, une enveloppe budgétaire de 43,4 milliards de Da sera dépensée au cours de cette année 2022, soit l’équivalent de 310 millions de Dollars US, au profit de la Direction Générale de l’Administration Pénitentiaire et de la Réinsertion, un organisme qui relève officiellement du ministère de la Justice. C’est cet organisme qui gère et veille sur le bon fonctionnement de toutes les prisons algériennes réparties sur l’ensemble du pays. 

Mais comment sera dépensé cet argent public ? Sera-t-il rationnellement et équitablement réparti sur l’ensemble des prisons algériennes qui sont marquées par une précarité innommable ? Pour répondre à ces questions,  Algérie Part a procédé à l’analysé de la répartition des crédits ouverts, au titre du budget de fonctionnement, par la loi de finances pour 2022.

Et dans le sillage de ce travail, nous avons pu constater que l’entretien des immeubles et édifices relevant de la Direction Générale de l’Administration Pénitentiaire dispose d’un petit budget évalué à seulement 8 millions de Da ! Seulement 20 millions de Da seront débloqués également en faveur de l’Action éducative, culturelle et sportive en faveur des détenus algériens. 4,1 milliards de Da, soit l’équivalent de 29 millions de dollars seront dédiés à financer les repas et l’alimentation des détenus algériens. La piètre qualité de cette alimentation n’a jamais cessé de provoquer de très vives polémiques au sein des prisons algériennes où de nombreux détenus ont témoigné ouvertement pour déplorer la très faible valeur nutritive des repas qui leur sont servis au quotidien.

De nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer régulièrement la mauvaise gestion des budgets consacrés au régime alimentaire des prisonniers algériens. Et malgré ces protestations, jamais, au jamais, une enquête n’a été ouverte sur ce dossier par la direction générale de l’Administration Pénitentiaire.

Notons également que 665 millions de Da seront consacré pour l’achat de Matériel médical et d’hygiène au profit des établissements pénitentiaires. 112 millions de dollars seront dépensés en 2022 pour l’entretien du parc automobile des prisons algériennes. 300 millions de Da seront débloquées en 2022 pour acquérir du matériel et mobilier de literie, de couchage et de cantine.

50 millions de Da sera consacrée en 2022 à l’aide financière et sociale au profit des détenus démunis. Ces budgets paraissent, malheureusement, insuffisants pour améliorer les conditions de vie dans les prisons algériennes.

Il faut savoir qu’il y a encore en Algérie près de 50 prisons qui datent de l’époque du colonialisme français ou la présence ottomane à l’image de la prison d’El-Harrach, la plus célèbre prison de la capitale Alger. Selon nos investigations, ces vieilles prisons algériennes ne peuvent plus faire face à l’augmentation vertigineuse de la population carcérale. Si en 2008, il y avait 59 mille détenus, en 2020, l’Algérie compte plus de 90 mille prisonniers. Une énorme surcharge et un nombre anormalement élevé. Preuve en est, l’Algérie compte beaucoup plus de prisonniers qu’un pays comme la France qui enregistre près de 84 mille prisonniers. En Allemagne, un pays de plus de 82 millions d’habitants, la population carcérale ne dépasse pas les 50 mille prisonniers.

dernières nouvelles
Actualités