21.9 C
Alger
jeudi, juin 20, 2024

Le triste sort de la maman d’un détenu d’opinion suscite une vive émotion en Algérie

Depuis deux jours, le triste sort de la maman du détenu d’opinion Walid Kechida est au coeur de toutes les discussions en Algérie. Cette maman infortunée dont le seul fils a été arbitrairement et injustement incarcérée pour ses opinions politiques défavorables au régime algérien a été hospitalisée en urgence à Sétif. 

Confrontée à un besoin cruel de dons de sang O+, elle risque de ne pas surmonter sa maladie et son état de santé pourrait se détériorer dangereusement. Ce triste sort a suscité une vive émotion sur les réseaux sociaux et de nombreux appels ont été lancés pour demander de l’aide afin de secourir la maman de Walid Kechida.

Ces appels ont inondé Facebook et les autres plateformes très prisées par les internautes algériens. La maman de Walid Kechida a plus que jamais besoin de la générosité et solidarité des Algériens pour survivre à sa maladie. Mais l’injustice dont souffre cette mère infortunée demeure, malheureusement, insoutenable. son fils, son seul fils, Walid Kechida est en prison depuis de nombreuses semaines et son procès n’a toujours pas été programmé.

Le jeune Walid Kechida est originaire de Sétif et il est fondateur de la page Facebook «Hirak mèmes». Le 27 avril dernier, il avait été placé sous mandat de dépôt par le tribunal de Sétif qui le poursuit pour « atteinte à corps constitué, au président de la République, à la force publique dans l’exercice de ses fonctions et atteinte aux préceptes de la religion ».

Et pourtant, Walikd Kechida est âgé d’à peine 25 ans et ne fait que de l’humour sur Facebook ! En 2020, un jeune algérien a été arrêté, malmené et incarcéré  parce qu’il traite de la situation politique de son pays avec humour. Walid est orphelin de père. Lorsqu’il avait été placé en détention provisoire par le juge d’instruction du tribunal de Sétif, il avait laissé sa maman malade toute seule pendant le mois du Ramadhan. Sa maman n’a pas supporté le goût amer de cette injustice et son état de santé s’est gravement détérioré. Depuis plusieurs jours, elle a été admise à l’hôpital de Sétif loin, très loin, de son fils, son fils unique, qui croupit encore en prison. C’est inhumain et ignoble de la part d’un régime politique qui veut décimer une famille innocente.

 

dernières nouvelles
Actualités