26.9 C
Alger
dimanche, juin 16, 2024

Le drame de l’enfant Rayan rapproche plus que jamais les peuples algériens et marocains : la fraternité brise la propagande de la haine

La dramatique histoire du petit Rayan a rapproché plus que jamais les peuples algériens et marocains. Un véritable élan de solidarité est né au sein de la population algérienne depuis le début de ce drame qui pourrait mettre en péril la vie d’un petit garçon fragile dont le sort a ému le monde entier. Sur les réseaux sociaux, comme dans les médias, les algériennes et algériens ont massivement exprimé leur solidarité avec la famille et proches de ce petit garçon chétif que les secouristes marocains tentent de sauver coûte que coûte. Le soutien des algériens à leurs voisins marocains est unanime et sans aucune faillie face à cette douloureuse. 

Rayan est un petit garçon qui est tombé accidentellement mardi dernier dans un puits asséché de 32 m de profondeur, étroit et difficile d’accès, creusé près de la résidence familiale dans un village non loin de la localité de Bab Berred, dans la province de Chefchaouen (nord du Maroc).  « Dans un moment d’inattention, le petit est tombé dans le puits que je réparais. Je n’ai pas pu fermer l’œil de la nuit », a témoigné le père de Rayan auprès du site d’information marocain Le360. « Rayan jouait à côté mais il a disparu (mardi) vers 14 heures. Toute la famille s’est mobilisée pour le chercher jusqu’à ce qu’on apprenne qu’il était tombé dans le puits », a raconté la mère de l’enfant, les yeux embués de larmes.

Mobilisées depuis plus de 48 heures, les équipes de secours n’ont pas pu descendre directement dans le puits car « son diamètre ne dépasse pas 45 cm », a déclaré Abdelhabi Temrani, responsable de l’opération de sauvetage, à la télévision publique marocaine Al Oula, rapporte à ce propos l’AFP. D’après la même source, les secouristes ont également pensé « à élargir le diamètre du puits mais ce n’était pas possible à cause de la nature de la terre qui pouvait conduire à un éboulement », a expliqué de son côté le porte-parole de l’exécutif marocain.

Les autorités marocaines ont identifié une seule solution pour sauver la vie à c petit garçon âgé de 5 ans. Il s’agit de creuser autour du puits pour sauver l’enfant. Les travaux de forage « ont atteint plus de 27 m, avec l’espoir d’arriver à 32 m durant les prochaines heures, avant de creuser une brèche horizontale de 3 m entre le trou et le puits pour récupérer l’enfant », a rapporté l’agence de presse MAP, l’agence de presse gouvernementale. Un tube de forage sera ensuite inséré pour permettre aux sauveteurs de pouvoir progresser jusqu’au jeune garçon. Cette opération est très périlleuse et risque de provoquer un éboulement. Le Maroc retient ainsi son souffle et espère que cette opération de sauvetage sera couronnée par la réussite et permettra de sauver la vie à Rayan.

Les Algériens retiennent aussi leur souffle et suivent minute par minute les directs des médias marocains qui ont envoyé plusieurs de leurs journalistes sur le site de ce drame pour assurer une couverture spéciale de ce drame inouï.

Comme au Maroc, les internautes algériens ont partagé massivement Le hashtag #sauvezrayan (en arabe). Tout comme l’international marocain et vedette du PSG Achraf Hakimi qui a repartagé sur Instagram une illustration, accompagnée de deux émojis : le cœur brisé et les mains jointes de la prière, la star du football Algérien Riyad Mahrez, n’a pas hésité à partager sur Facebook une photo de Rayan doublée du hashtag #Stay Strong (Reste Fort).

L’émotion est telle que les peuples des deux pays voisins ont retrouvé leur union et fraternité légendaire et ancestrale. Lors de cette épreuve, les deux peuples des deux grands pays du Maghreb ont totalement neutralisé cette propagande politique diffusant depuis de longs mois la haine et semant la zizanie à cause des différends politiques opposant les dirigeants des deux régimes opposés dans une lancinante et ancienne guerre froide.

dernières nouvelles
Actualités

10 تعليقات

  1. Said Bensedira ne lésine pas sur les moyens pour creuser un grand fossé entre les deux peuples frères,marocain et algérien et sème les germes de la discorde à profusion entre le Maroc et l Algérie!Il use de mensonges et de langage populacier,d insultes grossières sans frein aucun!Il ne sait pas qu il propage de la haine pour les générations futures en s adressant aux jeunes!Pour lui la réconciliation,pourtant recommandée par l islam,n existe pas!Il se contente de dire Alhadolillah quand il régurgite,c est ça son seul précepte de l islam!!Il prône l islam et fait tout son contraire!Il pousse les gens à l action et à la réaction jusqu à l infini!C est ça l arabo-islamisme c est se condamner aux bagarres tout le temps!Les arabo-islamistes ne savent pas vivre dans la paix,parvenir aux accords et aboutir à des consensus conné pas!!

  2. Qu’il soit noir,juif, chinois, musulman, bouddhiste, chrétien,ou nazi, c’est un enfant et de tout mon cœur je suis avec lui et ses parents. Si il y’a une cagnotte, je participe sans aucun doute. Il n’ y a que s’hab el cachir qui ne serons pas content, car malheureusement cette junte à fait d’eux des êtres dépourvu de toute humanité.

  3. Ce petit garçon brise le coeur de tout le monde !
    Mais combien de Harragas et autres clandestins
    poussés chaque jour sciemment vers l’exil avec
    quasiment une mort assurée en Méditerranée !
    Si bensdira nous vante l’arabo-islamisme depuis
    Londres, pourquoi ne le fait-il pas depuis Ryad ?
    Aurait il la prétention de jouer les éclaireurs
    avant l’envahissement total de l’occident ou ;
    nous cache t-il, tout simplement, son penchant
    pour le Whisky ?
    Mais, lui en tant que membre de la nomenklotura,
    les problèmes d’intendance  » connaît pas » !!!!!!
    Alors, il parle …

  4. Des fois vaut mieux se taire pour ne pas rajouter de l’indignité au déshonneur.
    Quant on est raciste primaire envers un peuple tout entier,dans de telles conditions le silence doit être là règle.
    Mais bon n’est pas intelligent qui veut. La junte a fait de ses s’hab el cachir et bouchkara des être dénués de tout humanisme, des baudets de Somme en fait.
    RIP RAYANE Parmi LES ANGES ET LES FÉES, et courage à ta famille.

  5. Les Algériens savent rester dignes et solidaires des peuples de la région. Nous n’avons pas utiliser ce drame pour s’attaquer au Maroc pour les dénigrer comment le font beaucoup de Ayachas (Manar Slimi et tous les mkhaznias à la solde d’Azoulay).
    A l’inverse, au moindre problème en Algérie, une armée de mouches électroniques marocaines se met en branle pour tirer à boulets rouges sur l’Algérie. Souvenez-vous du sauvetage de l’Algérien tombé dans le puit ou de l’accident de l’avion à Boufarik. Nous avons été attaqués en plein chagrin et rien ne nous a été épargné. Nous avons été accusé de ne pouvoir sauver les vies de nos compatriotes.
    L’Algérie sait rester digne dans les moments difficiles et ne versent pas dans la démagogie. C’est la différence entre nos deux peuples.