23.9 C
Alger
mercredi, juin 12, 2024

Le dinar algérien commence le mois d’octobre avec un nouveau record historique à la baisse face au dollar américain

Le santé chancelante du dinar traduit parfaitement la situation financière et économique très fragile de l’Algérie. La monnaie algérienne a commencé le mois d’octobre avec un nouveau record historique à la baisse face à la monnaie américaine. Aujourd’hui, dimanche 3 octobre, un dollar américain vaut pas moins de 137,39 Dinars algériens. C’est un record inédit. C’est même le 4e record à la baisse en 40 jours pour la monnaie algérienne qui est en train de littéralement s’effondrer devant la monnaie américaine, la principale devise de référence dans les marchés mondiaux et le commerce international. 

Le précédent record de la chute du dinar algérien avait été enregistré le 30 septembre dernier où un dollar américain valait pas moins de137,17 dinars algériens. C’est donc une dégringolade interminable pour le dinar algérien qui ne manquera pas de produire un préjudice terrifiant pour le pouvoir d’achat des consommateurs algériens.

Depuis le 25 juillet 2021, c’est le septième record à la baisse enregistré par le dinar algérien face au dollar américain : le 25 juillet (135,09 DA), le 9 août (135,41 DA), le 23 août (135,88), 8 septembre (136,36), 20 septembre (136,9 dinars) et le 30 septembre (137,17 dinars) et ce dimanche 3 octobre avec 1 dollar américain = 137,39 Da.

Dépendante largement des importations pour couvrir ses besoins nationaux y compris en matière d’intrants industriels ou agricoles, la chute de la monnaie algérienne va engendrer dans toutes dévaluations une forte inflation qui va engendrer une spirale de hausse des prix. Une telle situation limite le pouvoir d’achat des citoyens car ils ne peuvent plus acheter autant de choses qu’avant avec la même somme d’argent. Cette situation porte un énorme préjudice à la croissance économique d’un pays comme l’Algérie car si de nombreux articles que les consommateurs achètent deviennent plus chers, leur pouvoir d’achat diminue. En d’autres termes, l’argent dont ils disposent, à savoir leur revenu et leur épargne, ne leur permet plus d’acheter autant de biens et services qu’auparavant. Cette situation peut engendrer une spirale de hausse des prix.

Le coût de la vie va ainsi croître dangereusement en Algérie et les salaires des travailleurs algériens vont perdre énormément de leur valeur à cause de l’effondrement progressif de la monnaie nationale. Les entreprises algériennes seront, par ailleurs, obligées d’augmenter les prix de leurs produits fabriqués localement pour couvrir l’impact produit par la chute de la valeur du dinar sur leurs trésoreries avec une augmentation automatique des charges de production. Dans ce contexte, les hausses de prix se multiplieront, alimentant une spirale interminable qui dure en Algérie depuis 2020.

Et encore, il s’agit-là du marché du taux de change officiel dans lequel le dinar algérien demeure encore subventionné et maintenu en vie par la Banque d’Algérie. Dans le marché informel, la véritable bourse régit par la loi de l’offre et de la demande, le dinar algérien ne manquera pas de s’effondrer encore davantage. C’est dire que demain, le portefeuille des algériens sera « troué » car leurs dépenses vont augmenter de façon phénoménale alors que leurs revenus baisseront drastiquement.

 

dernières nouvelles
Actualités

9 تعليقات

  1. L’économie est verrouillée par les chouaker et les voyous.
    Un citoyen avec un projet honnête n’a aucune chance.
    Le pouvoir a peur de toute ouverture sur le monde qui risque de mettre en danger ses intérêts étroits, et surtout d’ouvrir les yeux du pauvre peuple.
    Tant que ce verrou reste en place, pas de solution possible.

  2. J espere Les Pandora Papers va donner plus de deux fois plus d’informations sur la propriété des sociétés offshore.
    la nouvelle fuite de documents révèle les véritables propriétaires de plus de 29 000 sociétés offshore. Les propriétaires viennent de plus de 200 pays

    Il y a des fonds détournés ont ete dissimulés derrière des sociétés offshore afin de brouiller les pistes. Ces généraux pensent qu ils sont intouchables « Un jour la la boite de pandore made in Algérie sera ouverte »

  3. Maintenant c’est L’Abbeille Tueuse qui nous donne des informations secretes.
    J’ai toujours dit que cette putte n’est autre qu’un sioniste qui travaille pour AP sinon comment expliquer, la petite et migone Irlandaise qui ne sait pas parler Francais devient soudainement un investigateur de premier Plan avec AP.

    Misere du Miel.
    My goodness

  4. Thank you Morgane the Bitch.
    Keep your informations for your Brothers.
    El Locco et Balou….

    Don’t worry about us we know already what happens in our country Algeria.
    No need AP nether than you..
    Keep it shut and it’s better that way.
    Take it easy little 🐝 bee because your honey has to be improved with less Microbes and more vitamins

  5. Zemmar nous vend les fluctuations monétaires comme il nous vendrait du PQ…. C’est Juste bon pour les tocards et les ignares complets ce genre d’article….Et d’ailleurs on a toujours les mêmes qui rebondissent allègrement sur ces torchons…

    Comme quoi c’est plus simple d’expliquer les échanges en vase clos et hors sol d’abrutis que les mécanismes monétaires internationaux…