23.9 C
Alger
mercredi, juin 12, 2024

L’Algérie s’apprête à élire un nouveau Parlement alors qu’elle compte plus de 226 détenus politiques

Demain samedi 12 juin, l’Algérie devra voter pour élire un nouveau Parlement composé de pas moins de 407 députés. Il sera le premier Parlement Post-Bouteflika, à savoir le premier Parlement de la « Nouvelle Algérie ». 407 nouveaux députés devront être choisis « théoriquement » par les électeurs algériens au nombre de 24.3 millions répartis sur toutes les wilayas du pays. Or, fait inédit, ce vote impopulaire aux yeux de la rue et de l’opposition algérienne sera organisé au moment où le pays compte d’ores et déjà plus de 226 détenus politiques. 

Oui, l’Algérie est un pays qui va choisir ses 407 nouveaux députés après avoir incarcéré dans ses prisons plus de 226 activistes et militants politiques ayant des opinions totalement divergentes avec le pouvoir en place. D’un côté, la supposée « démocratie » avec le nouveau parlement, de l’autre, la dictature avec les détenus politiques et la répression incessante des droits civiques et libertés publiques.

C’est le paradoxe algérien qui sera ainsi célébré demain samedi 12 juin. Tout au long de la campagne électorale pour ce scrutin considéré comme décisif par le pouvoir algérien, pas moins de 206 algériennes et algériens ont été emprisonnés arbitrairement dans des procès expéditifs tenus dans divers tribunaux du pays. L’âge de ces détenus politiques varie de 17 ans jusqu’à 72 ans. Toutes les franges de la population algérienne sont représentées dans les prisons « politiques » du régime.

Rien que depuis le début du mois de ce moins, pas moins de 26 activistes et militants pacifiques ont été incarcérés en Algérie. Au mois de mai dernier, plus de 85 opposants, militants ou simples sympathisants du Hirak ont été incarcérés. Au cours du même mois, plus de 306 algériennes et algériens ont été présentés devant les tribunaux à la suite de leur arrestation musclée en marge de marches populaires et pacifiques du Hirak. Plusieurs de  ces « manifestants » sont encore sous contrôle judiciaire alors que d’autres ont été condamnés à des peines de prison avec sursis.

Un mois auparavant, à savoir au mois d’avril dernier, plus de 43 activistes pacifiques ont été emprisonnés dans diverses wilayas du pays. Plus de 78 algériennes et algériens ont été présentés devant les tribunaux à la suite d’une garde-à-vue dans des commissariats en raison de leur participation à des marches pacifiques du Hirak.

Selon diverses sources  sécuritaires, le nombre des arrestations musclées dépasse la barre des 6200 personnes depuis la reprise des marches populaires du Hirak le 22 février 2021. C’est dans ce contexte particulièrement liberticide et totalitaire que l’Algérie s’apprête à se doter d’un nouveau… Parlement sur des bases « démocratiques ». Quelle incroyable aberration.

 

 

dernières nouvelles
Actualités

3 تعليقات

  1. Le régime s’est bien cassé les dents avec cette élection, il voulait réhabiliter son « image » abimée auprès de la communauté internationale après avoir raté les 2 premières élections (12/12/19 & 1/11/20). Mais exactement le contraire : il arrête en directe devant les médias internationaux des journalistes, opposants politiques, avocats, … par le DRS et services occultes ! Bravo d’avoir fait venir la presse mondiale pour afficher que le régime est une vulgaire dictature !
    Bravo le Hirak pour cette immense bataille gagnée sur la junte agonisante et affolée !
    En attendant que teboune va déclarer qu’il va libérer la Palestine, le Yemen, …!!!

  2. @karim70 @ esclave de momo6 baron mondial du cannabis, condamné pour blanchiment d’argent sale sa banque attijarawafabank à un blame et 500.000euros d’amende et hiet par le parlement européen pour chantage a l’émigration infantile
    Votre régime du makhnez accumile les humiliations, et vous osez vous pavaner ici
    Nous on a des opposants au regime qui défendent leurs idées sans risquer la cachot comme les leaders du hirak marocains, condamnés eux a 20 ans de bagnes
    Ils sont soutenus et defendus par de grands avocats algériens et soutenus par des dizaines de milliers d’opposants aux regime
    Grosse différence avec le makhnez moyenâgeux et un peuple de moutons béni-oui- oui , Esclaves soumis a un baron de la drogue, proxénète notoire et qui exploite même les mineurs pour faire pression sur l’Europe

  3. Bonne nouvelle Tabbou, Drareni et Ihasane Kadi ont été libéré ce matin
    Comme quoi les avocats bénévoles du CNLD font comme à chaque fois leurs travails d’une manière efficace et professionnelle
    Pour une fois, ce journal donne les vrais chiffres, ceux du CNLD : 276 c’est surement beaucoup mais ce n’est pas 2000 comme cela a été rapporté il y’a quelques jours
    Dire qu’il y’a des milliers d’arrestations c’est mentir comme le fait le pouvoir, mais c’est plus grave que cela