25.9 C
Alger
samedi, juin 22, 2024

L’Algérie parmi les 30 pays où les risques d’instabilité sont les plus élevés dans le monde

L’Algérie est au 149e rang sur 174 dans le classement risque pays. Notre pays fait partie ainsi des 30 pays où les risques d’instabilité politique, économique et financière sont les plus élevés. C’est effectivement rang de l’Algérie au dernier classement trimestriel du magazine britannique Euromoney sur le risque pays de 174 États retenus dans le monde. La notion de risque pays regroupe une palette de facteurs politiques, économiques et sociaux dans un pays donné, influant sur le niveau de risque qui pèse sur les opérations réalisées avec des agents sur place.

Ce classement l’inquiétante situation économique et financière de l’Algérie qui ne cesse de se dégrader depuis 2019 année pendant laquelle une crise politique majeure a éclaté dans le pays avec la crise de succession d’Abdelaziz Bouteflika et la naissance du mouvement de contestation populaire le Hirak le 22 février 2019. Deux ans plus tard, l’impact de cette crise politique sur le fonctionnement des institutions du pays et de son économique demeure encore fortement préjudiciable.

Preuve en est, l’Algérie se retrouve parmi les 30 pays qui suscitent de très profondes inquiétudes concernant leur stabilité économique, sociale ou politique. Même dans la région de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient (MENA), l’Algérie est très mal notée et se retrouve distancée par plusieurs pays nettement plus stables.

L’Algérie reste en effet 12e sur 18 pays de la zone MENA et fait partie ainsi des 7 pays les plus instables de la région comme l’Irak ou la Libye ou le Liban. Seuls deux pays en conflit, le Yémen et la Syrie, sont moins bien lotis. L’Algérie se rapproche ainsi des pays ravagés par la guerre civile, les interventions étrangères ou les faillites financières.

Ce qui démontre sa grande fragilité et sa forte exposition à des risques d’instabilité majeure notamment sur le plan économique et financier. Notre pays s’éloigne, malheureusement, du trio de tête de ce classement qui est composé des Émirats arabes unis, du Qatar et du Koweït.

Il est à noter enfin que l’étude du magazine Euromoney évalue le risque individuel de chaque pays en prenant en compte six indicateurs qui sont : les risques politiques (35 %), la performance économique (35 %), l’accès aux financements des banques et marchés de capitaux (10 %), la dette (10 %) et une évaluation structurelle (10 %). Les notes sont attribuées sur une échelle allant de 0 à 100 (le meilleur score). Euromoney est un magazine mensuel de langue anglaise axé sur les affaires et la finance. Publié pour la première fois en 1969, il s’agit de la production phare d’Euromoney Institutional Investor plc et il est considéré comme le magazine de référence sur les marchés financiers.

 

 

dernières nouvelles
Actualités

6 تعليقات

  1. Kabyle, le Maroc ne joue jamais dans la même catégorie que l’Algèrie. Les raisons ?
    Votre voisin de l’ouest est un pays stable, qui jouie d’une bonne gouvernance, avec un Roi à la manette, des ministres diplômes de grandes écoles et compétents. Donc, ça n’a rien avoir avec un pays dirigé par des militaires incultes avec une marionnette qui ment comme il respire.

  2. @Anhichem
    vous vous abritez toujours derrière les « compétences »….
    faut il vous rappeler ce que fait votre Sidkoum à qui vous baisez la main (vous êtes les seuls au monde à le faire)?
    – Premier producteur de Hachich au monde : grâce aux grandes écoles ?
    – Un taux d’analphabétisation très important : grâce aux grandes écoles ?
    – Un Pays qui livre avec la bénédiction de Sidkoum ses enfants, ses femmes et ses filles à des prédateurs sexuels : grâce aux grandes écoles ?
    – Un pays où le roi s’offre un logis à 80M€ en face de la Tour Eiffel en pleine période de pandémie. Vous appelez ça une compétence ?
    Mon cher monsieur, le Maroc regorge de super diplômés, oui c’est vrai, je le sais et tant mieux. Malheureusement ils sont au service du Makhzen et certainement pas au service de la population .
    Allez faire un tour dans le Rif et vous comprendrez….
    Bien à vous