27.9 C
Alger
samedi, juin 15, 2024

La sinistre mauvaise santé du Dinar algérien fait planer un gros danger sur l’Algérie en 2022

Comme en 2020, le dinar algérien a marqué cette année 2021 avec ses dégringolades successives et ses dévaluations permanentes provoquant un effondrement progressif et alarmant du pouvoir d’achat des algériens et déstabilisant ainsi une société algérienne fragilisée par une crise financière inédite qui est née dans le sillage de la pandémie de la COVID-19. Pour 2022, le dinar algérien demeurera un facteur d’instabilité pour le pays parce qu’il risque d’aggraver l’appauvrissement de la population algérienne. Explications. 

EN 2020, le dinar algérien s’était déprécié en moyenne de 14 % face à l’euro et au dollar. Le dinar algérien (DA) avait baissé en 2020 et à des taux comme suit : de janvier
2020, avec des taux à 134 DA/€ et à 119 DA/$, le dinar affichait respectivement des taux de 161 DA/€ et 132 DA/$ à fin 2020.

A l’époque, de nombreux experts avaient reconnu que cette dévaluation était appelée à se maintenir, avec une baisse déjà programmée du taux DA/ USD à 142 en 2021, 150 en 2022 et 156 en 2023.

Les partisans du régime algérien ont tenté de faire croire à l’opinion publique que la baisse des taux de change du dinar est salutaire sur les équilibres budgétaires (qui dépendent encore fortement des ressources extérieures). Les « experts »  des plateaux des télévisions algériennes n’avaient pas l’honnêteté intellectuelle d’expliquer l’impact réel sur l’inflation en Algérie en raison du renchérissement induit des importations de biens et services et de ses effets sur la solvabilité des ménages.

Depuis 2020, le régime algérien refuse de reconnaître que la chute de la valeur du dinar algérien est un signe de la mauvaise santé de l’économie algérienne. Face à cet aveuglement totalement idiot et irrationnel, la dépréciation du dinar a poursuivi inexorablement sa courbe ascendante face aux principales devises : dollar et euro. Durant les onze premiers mois de 2021, le dinar algérien a encore perdu du terrain (6,2%) face au billet vert. Le dollar est passé de 126,36 dinars à 134,7387 dinars durant cette période, selon le gouverneur de la Banque d’Algérie.

Entre fin novembre et fin novembre 2021, le dinar a reculé de 6,86% face au dollar. Ainsi le billet vert est passé de 129,13 dinars à 138,6286 dinars. De fin 2020 à fin novembre 2021, la monnaie nationale a perdu 4,69% face au dollar américain. Face à l’euro, la baisse du dinar a été plus importante (10,38%) durant les onze premiers mois de 2021 par rapport à la même période de 2020. La monnaie unique est passée de 143,42 dinars à 160,02dinars en onze mois.

Ces données sont indéniables et prouvent que l’instabilité monétaire va déséquilibrer encore davantage l’économie algérienne. Lors de sa dernière sortie médiatique, le gouverneur de la Banque d’Algérie Rostom Fadhli a brisé le tabou en expliquant  que les évolutions du cours du dinar algérien demeurent fortement corrélées à l’évolution des fondamentaux économiques et aux fluctuations des principales monnaies de réserve sur les marchés internationaux des changes. Enfin un aveu qui nous change des premières déclarations excentriques sur les supposées vertus de la dévaluation du dinar.

Mais au-delà du constat, le gouvernement algérien n’a prévu aucune mesure concrète pour ralentir la spirale infernale de la monnaie nationale. Tout indique que le dinar algérien va poursuivre sa chute en 2022 pour atteindre de nouveaux seuils vertigineux face à l’euro et le dollar aggravant ainsi l’instabilité monétaire du pays. C’est dire enfin qu’en cette fin d’année 2021, tous les ingrédients pour une nouvelle crise financière de grande ampleur sont réunis en Algérie. La pandémie du Covid-19 relance les incertitudes, l’économie algérienne crispée et peine à retrouver le niveau atteint fin 2019 et les tensions sur le marché du travail font craindre un retour significatif et durable de l’inflation. L’année 2022 sera très difficile pour les Algériennes et Algériens.

 

dernières nouvelles
Actualités

8 تعليقات

  1. L’expert en Kawkaw ou en cacahuetes ou en peanuts que tu es peux nous expliquer la forte baisse de l’Euro sur le Dollard
    Au lieu de s’échiner à raconter du khouroutou….
    Est-ce que l’économie américaine va mieux que celle de l’UE?
    Les USA ont une inflation de 6,8 % cette année, du jamais vu depuis…40 ans…

    « Depuis le début de l’année 2021, l’euro s’est affaibli par rapport au dollar américain, passant d’environ 1,23 dollar à son taux de change actuel de 1,13 dollar. Cela représente une baisse d’environ 9 %, ce qui reste significatif, d’autant plus qu’il s’agit des deux principales devises du monde. »

  2. Il paraît que depuis que l’Algérie a gagné la « Botolla » (grâce à la diaspora, mais pas celle qui squatte les institutions aux frais de la princesse !) elle s’estime en mesure de jouer dans la cour des grands. Certains cachiristes fanatiques se permettent même de soutenir la comparaison avec les USA et l’UE !
    Attention les yeux !

  3. Les solutions faciles adoptées par les différents gouvernements devaluer le dinar pour les équilibres budgétaires… Payer le peuple une TVA généralisée… Au lieu de réduire les dépenses de fonctionnement de l’Etat qui revient cher au citoyen, et faire fiscaliser le patrimoine…. Immobilier…l’argent gelé dans les coffres et matelas…

  4. Comme disait Audiard, c’est à cela qu’ont les reconnaît !!
    Zakakhra, ose tout, il est impayable, on parle d’anjiri et il vient nous donner un cours d’économie en expliquant zâ3ma la baisse de l’euro. Il nous donne des cours mais il ne sait même pas écrire le mot dollars ?
    Va comprendre ya bakhta !
    Sincèrement j’ai vu des larves dans ma vie, mais zakakhra est champion du monde. Il aurait remplacer Jacques Villeret sans problème dans le dîner de cons. Il est fort, vraiment fort.
    Quant un état emploie des zigotos pareil, cela vous donne exactement le niveau de tout. Et surtout ne rien attendre, de ces gens là,car le premier qui passe ils l’appellent baba.

  5. Zacharie Paris : Arrête de faire l’avocat parisien d’une cause indéfendable ! Tu ne peux pas comparer l’évolution de € par rapport au $ et la baisse structurelle du dinar !

    En 2000, l’€ valait 0, 82 $ !
    En 2008, l’€ valait 1, 50 $ !

    Cela fluctue en fonction de plusieurs facteurs économiques !

    Le Dinar : c’est la chute de la valeur !
    https://www.ladepeche.fr/article/2008/02/27/437958-evolution-euro-face-dollar-depuis-lancement-1999.html

  6. Loco,Azul cela fait un moment que je ne commente plus mais je vous lit, je ne veux plus me casser les couilles avec certains commentateurs ni de tout ce qu’on entend de se qui se passe au pays gouverner par des ploucs,assegas amegaz à toi et tes proches sans oublier Morgane, balou ,boussad et d’autres frères.