26.9 C
Alger
dimanche, juin 16, 2024

La secrétaire générale d’Amnesty International interpelle le régime algérien à l’occasion du 3e anniversaire du Hirak

La Française Agnès Callamard, éminente spécialiste des droits humains et secrétaire générale d’Amnesty International, l’une des plus célèbres et puissantes ONG internationales de défense des Droits de l’Homme, a interpellé ce mardi 22 février le régime algérien à l’occasion de la célébration du 3e anniversaire du Hirak. 

Dans une vidéo diffusée sur le Web et les réseaux sociaux, Agnès Callamard a dénoncé vigoureusement la répression menée par le régime algérien à l’encontre des activistes pacifiques du Hirak. Elle dénonce ainsi « des pratiques d’intimidation et des pressions qui visent à réduire au silence toute tentative de dissidence instaurant ainsi un climat de peur à travers le pays ».

« 3 ans après le début du Hirak qui a été officiellement constitutionnalisé, je lance un appel au Président Abdelmadjid Tebboune pour libérer tous les détenus d’opinion », réclame Agnès Callamard selon laquelle les Algériennes et Algériens ont totalement le droit « d’exercer leurs droits fondamentaux de liberté et de justice ».

Dans cette même vidéo, la première responsable d’Amnesty International a jugé qu’il est important et « urgent que les autorités algériennes répondent aux demandes légitimes du peuple algérien » qui sont, d’après elle, « la liberté de manifester, de s’exprimer, l’édification d’un Etat de Droit avec des garanties constitutionnelles ».

Agnès Callamard a exprimé enfin sa solidarité avec les détenus d’opinion qui « n’auraient jamais dû passer une seule nuit en prison pour avoir rêvé d’un avenir meilleur ». Et « aux algériennes et algériens qui se tiennent debout et continuent de demander leurs libertés et leurs droits fondamentaux », Agnès Callamard a assuré en dernier lieu que « le mouvement Amnesty International est avec vous ».

dernières nouvelles
Actualités