20.9 C
Alger
jeudi, juin 13, 2024

La Ligue française des droits de l’Homme (LDH) abritera une conférence sur les détenus politiques en Algérie

Une conférence de presse sera organisée à la veille de la célébration du 3e anniversaire du Hirak, le 21 février prochain, à Paris au siège de la Ligue française des Droits de l’Homme (LDH) qui milite et active pour la protection des Droits de l’Homme et des Libertés Publiques depuis 1898. Cette conférence de presse axera essentiellement ses interventions sur la nécessité de renforcer la lutte autour de la libération des détenus politiques et d’opinion en Algérie. 

A l’origine de l’organisation de cet évènement, nous retrouvons le collectif de militants de la diaspora algérienne en France « Action-détenus », composé de juristes, d’avocats, de journalistes, de médecins et de militants de divers horizons.  « L’objectif de cette rencontre, à l’occasion du troisième anniversaire du « Hirak », est de faire le point sur la situation globale ainsi qu’un bilan détaillé et chiffré sur la répression qui sévit depuis près de trois ans en Algérie », explique ce collectif citoyen dans un communiqué adressé à la Rédaction d’Algérie Part.

« Dans le silence pesant de la communauté internationale, l’Algérie s’enfonce sûrement et dangereusement dans la dictature. Depuis près de trois ans, le quotidien des Algériens est rythmé par l’arbitraire des arrestations, kidnappings, condamnations ; dans les meilleurs des cas, les militants de la démocratie harcelés sont en liberté conditionnelle ou sous contrôle judiciaire », déplore, par ailleurs, ce collectif.

« Par une politique du tout répressif et en asservissant totalement l’appareil judiciaire, le régime algérien en place fait régner un climat de terreur dans le pays en réprimant les droits et libertés les plus fondamentaux et par l’anéantissement des rares espaces d’expression libre et critique acquis de haute lutte », dénonce encore le collectif « Action-détenus ».

Ce même collectif citoyen rappelle enfin qu' »à la veille de la célébration par le peuple algérien de l’an trois de sa révolution pacifique ; le « Hirak » ou « Tanekra » en tamazight, on compte des centaines de détenus politiques et d’opinion. Des dizaines parmi eux sont en grève de la faim depuis plusieurs jours pour protester contre l’arbitraire et les conditions de leur détention ainsi que les atteintes à leur dignité ».

« Face à cette tyrannie qui s’installe, la solidarité internationale est plus que jamais nécessaire à l’endroit des Algériennes et des Algériens épris de justice et de liberté, qui résistent et continuent la lutte pacifique pour un Etat de droit démocratique », souligne en dernier lieu la même source.

dernières nouvelles
Actualités

3 تعليقات

  1. Longue vie à Bouteflika et son frére de combat Boumedienne , les pères du pays depuis sa création en 1962, qui ont instauré les solides bases de l’Algérie , en éliminant les traitres ( comme Chaabani et autres) et en donnant le plein pouvoir aux glorieux militaires compatriotes (comme Belkhir et Nezzar) , et longue vie aussi aux 6 millions 532 302 des chouhadas.
    TEBBOUNE et CHENGRIHA ont pris le flambeau des 2 pères de L’ALGERIE .