26.9 C
Alger
dimanche, juin 16, 2024

Incroyable, mais vrai : les services de sécurité utilisent Google Traduction pour incriminer des journalistes indépendants en Algérie

L’Algérie est devenue le foyer mondial du théâtre de l’absurde. Le récit du procès du journaliste Rabah Karèche en est une parfaite illustration. Le correspond du quotidien francophone Liberté Rabah Karèche est détenu depuis plus de 109 jours à la prison de Tamanrasset, notamment pour diffusion de « fausses informations » portant atteinte à l’unité nationale.  Mais hier jeudi 5 août lors de son procès qui s’est tenu au tribunal de Tamanrasset, les avocats et l’assistance ont découvert des absurdités inédites qui feront entrer la Justice algérienne dans les annales de l’histoire. 

Et pour cause,  toute l’incarcération du journaliste Rabah Karèche a été décidée à la suite d’une très mauvaise traduction réalisée par les services de sécurité. En effet, le procès du journaliste algérien au tribunal de Tamanrasset nous a appris que “La police judiciaire a utilisé la plateforme de Google traduction afin de traduire ses articles du français vers l’arabe” alors que le code de procédures pénales exige de faire appel à un traducteur assermenté.

Les policiers se sont ainsi basés sur la traduction approximative et hasardeuse de Google Traduction pour accabler le journaliste Rabah Karèche et l’accuser de vouloir semer des troubles entre divers clans tribaux dans la région de Tamanrasset. Face à cette révélation incroyable, les avocats du journaliste incarcéré n’ont pas pu retenir leur étonnement. Ils ne savaient même pas s’ils devaient rire ou pleurer face à la gravité de la situation.

La traduction effectuée par Google Traduction a accordé un tout autre sens aux textes du correspondant du quotidien Liberté. Cet amateurisme dont ont fait preuve les éléments de la Police Judiciaire de la wilaya de Tamanrasset reflète l’incroyable légèreté avec laquelle les autorités algériennes traitent les affaires de délit de presse.

A la fin de ce procès absurde, le parquet du tribunal de Tamanrasset a réclamé une peine de trois ans de prison ferme contre le journaliste Rabah Karèche.  «Le procureur requiert trois ans de prison ferme et 100.000 dinars (625 euros) d’amende à l’encontre du journaliste Rabah Karèche», a tweeté Amnesty Algérie, réclamant sa libération. Le verdict sera prononcé le 12 août.

Rabah Karèche, correspondant à Tamanrasset du quotidien francophone Liberté, est notamment accusé de «diffusion volontaire de fausses informations susceptibles d’attenter à l’ordre public», selon le Comité national pour la libération des détenus (CNLD). Il lui est également reproché la «création d’un compte électronique consacré à la diffusion d’informations susceptibles de provoquer la ségrégation et la haine dans la société» et d’avoir porté «atteinte à la sûreté et l’unité nationale».

La Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme (LADDH) «demande l’abandon de toutes les charges retenues contre le journaliste et sa libération inconditionnelle», s’est insurgé Saïd Salhi, vice-président de cette ONG. «Rabah Karèche est poursuivi pour délit de presse, pourtant abrogé par la loi», a-t-il affirmé.

Le journaliste avait été inculpé et écroué le 19 avril après avoir publié le compte-rendu d’un mouvement de protestation des Touaregs, minorité berbère locale. Il avait rapporté que les habitants historiques de la région de Tamanrasset dénonçaient «l’expropriation de leurs terres au profit» des wilayas (préfectures) de Djanet et d’Illizi, nouvellement créées.

La détention prolongée de Rabah Karèche a suscité la colère de ses collègues et des avocats après que le président algérien Abdelmadjid Tebboune a qualifié le journaliste de «pyromane», dans un entretien à l’hebdomadaire français Le Point. Ses avocats ont dénoncé «une violation de la présomption d’innocence» et une «tentative d’influencer la justice».

dernières nouvelles
Actualités

5 تعليقات

  1. C’est le niveau atteint par la nouvelle Algérie. En dessous de zéro partout.
    On est tombé au point où certains sont fières de rivaliser avec le Maroc et la Tunisie. Des pays qui étaient alors a des lieux derrière nous et espéraient même pas se comparer.
    Mais voilà la mediocratisation est passée par là.

  2. Hahahaahhaha…. J’adore les articles de Semmar… Les seuls qui redonnent un Semblant de dignité aux marocains et aux Sangliers….Et ils y croient dur comme fer..

    Putin de merde si seulement Tebboune pouvait gicler la racaille de gueux marocaine sur notre territoire…700 000 au bas mot….Juste pour accélérer l’écroulement du makhnaz sous perfusion…

    Wellah ghir mayna…. Hahahahaha…On a entre nos mains le sort du makhnaz….

  3. Gallek traduction Google…il a publié une fausse information, donc il a manqué à son devoir de journaliste
    Créer le chaos, voila le but de son article…l’état a exproprié des citoyens touaregs …ce qui est archi faux
    Quel est le but rechercher? une rébellion Touareg ? parecque eux…ils ne participaient pas aux manifestations du nord de l’Algérie alors on va leurs donner une bonne raison de rejoindre la danse…deux années de Hirak pour quel résultats?
    Oui, la clique de Boutef et de généraux corrompus ont été emprisonnés mais après? au lieu de céder des partis, des associations , des alliances et proposer des représentants qui puissent négocier avec le pouvoir…on a préféré le pourrissement …Ouled Bigeard…qui sont ces Ouled Bigeard? des algériens comme vous…notre junte, notre pouvoir, nos gouvernants , notre armées sont tous issu du peuple…qu’on veuille ou pas ils sont algériens comme nous
    Ou on discute entre algériens ou on laisse « les ennemies de l’e extérieurs » décider à notre place
    Je le dis, et dieu sait que je hais viscéralement la junte…mais on fait la paix avec ses ennemis pas entre copains
    le pouvoir est plus fort que ce que vous aviez imaginé..;alors au lieu de l’attaquer de face il faut l’attaquer de l’intérieur, avec des partis, des élus, des associations et essayer de faire changer les choses

  4. @Axis7@ et les marochiens de service, esclaves du baron incontesté du cannabis, proxénète, pédophile et blanchisseur d’argent sale…allez nettoyer vos écuries d’augias, avant de venir nous emmerder avec vos commentaire à la con
    Peuple servile, allié de l’entité sioniste et du grand satan américain…même si vous vous pliez avec le diable, vous restez ce que vous êtes la honte de la OUMMA, vous mangez du Haram, vous vivez dans le Haram et vous pactisez avec les ennemis d’Allah