22.9 C
Alger
vendredi, juin 21, 2024

Exclusif – Corruption : Tahar Allache, et ses Acolytes, Officiellement Convoqués Par la Justice !

En ce matin du 12 Décembre 2021, la panique était générale parmi certains employés de la Société de Gestion des Services et des Infrastructures Aéroportuaires (SGSIA), au niveau de l’Aéroport d’Alger sis à Dar El Beida, dans la banlieue d’Alger.

En effet, des agents de la Police Judiciaire se sont rendus ont remis aux intéressés des convocations émanant du tribunal de Sidi M’hamed.

Pour rappel, les journalistes d’Algeriepart avaient publiés de nombreuses enquêtes, dévoilant avec preuves et documents, les malversations et les actes de corruption menés par le PDG de la SGSIA Tahar Allache et certains de ses collègues.

Un des représentants officiels de fournisseurs étrangers ayant participé aux appels d’Offres pour le nouveau Terminal Ouest de l’Aéroport affirmait que : « L’aérogare a coûté plus que le double de son prix. Cet aéroport a coûté 80 milliards de DA, soit près de 700 millions de USD. A titre d’exemple, la nouvelle aérogare de Marrakech Menara, inaugurée fin 2016 et qui gère plus de 9 millions de passagers par an, tout en étant classée parmi les plus belles au monde pour son design et dotée des technologies les plus avancées, n’aura coûté que 400 millions, soit 300 millions de moins que celle d’Alger !». Un véritable gouffre financier…

De ce fait, le PDG de la SGSIA, qui avait fait l’objet d’une interdiction de sortie du territoire national (ISTN) et qui a été limogé avant de voir cette décision judiciaire annulée, est fortement soupçonné d’abus de fonction et est clairement accusé, par plusieurs sociétés dont le britannique Ultra Electronics, de corruption dans le projet de cette nouvelle aérogare de l’aéroport international Houari-Boumediene d’Alger !

Il faut dire qu’en 2018, le bureau du gouvernemental britannique, Serious Fraud Office (SFO) avait même ouvert une enquête, suite à la plainte du groupe Ultra Electronics. Cette société avait obtenu un marché pour l’installation d’une solution informatique de gestion aéroportuaire avant d’en être exclue par Tahar Allache. La société anglaise avait refusé de lui verser, à travers un intermédiaire, un pot de vin… Un véritable scandale international !

Et ce n’est pas tout…

Le Directeur Général de la société Gate Technologies (GT), Mr Timothy HODGE, s’est déplacé à Alger en juillet 2019 pour être entendu par la BEF, assisté par un traducteur.

Timothy a certifié sur PV, en y apposant son empreinte, que Tahar Allache lui avait demandé 500.000 euros alors que la société qu’il dirigeait avait commencé à livrer les comptoirs d’enregistrements ! Un requête aussi illégale qu’immorale que la société Gate Technologies a bien évidemment strictement refusée… En représailles, sans prévenir, l’attribution du marché a été annulée et GT remplacée !

Un PV de Timothy Hodge qui accable Tahar Allache, mais sans que celui-ci ne soit jusque-là inquiété.

Selon nos informations, l’enquête menée par la brigade économique et financière (BEF) de la Police Judiciaire d’Alger a pu confirmer nos révélations ainsi que les accusations de plusieurs fournisseurs, tout comme elle a mis à jour de nombreux autres délits et crimes, consignés dans un rapport accablant pour les responsables de l’Aéroport d’Alger et remis au procureur de la République !

La justice a convoqué une longue liste de personnes, dont, bien évidemment, Tahar Allache le PDG de la SGSIA, Amine Khider le Directeur Technique, Abderrahmane Yacef le Directeur d’Exploitation, Laiche Zara le Directeur Financier, Mme Sifi, Mme Hocine et Rachid Tahraoui de la direction Technique.

On s’attend à ce que le tribunal informe ces personnes qu’un procès est engagé contre elles, accusés devant les juridictions pénales, selon les règles de saisine.

Tout comme Farid Chellili et d’autres, Rachid Tahraoui, l’ex directeur technique de la SGSIA, est cité comme témoin. Ce cadre avait été écarté de son poste par Tahar Allache, pour avoir refusé de signer des contrats douteux ou non réglementaires…

Aujourd’hui 13/12/2021, c’est au tour d’Assia Batel, la Juriste de la SGSIA qui s’occupait des contrats, qui se retrouve convoquée au tribunal de Sidi M’hamed, et ce au même titre qu’Amar Baghdadi du Comité de participation de la SGSIA. Ce dernier aurait selon plusieurs témoins pris avec lui un cabas, par peur du mandat de dépôt…

Ce qui nous parait certain, est que Tahar Allache ne pourra y échapper ! A moins que…

dernières nouvelles
Actualités

1 تعليق

  1. Tahar allache en 2020 a été convoqué pour le détournement de 6milliads de dollars pour la construction de l’aéroport et puis libéré, vous croyez que maintenant ils vont lui faire quelque chose , alors lui l’ami de G.Salah et de Chingriha sans compter toutes les grosses têtes du pouvoir ainsi que tous les généraux et ainsi que tous les diplomates a l’étranger ainsi que leurs familles voyageaient a l’oeil , tandis qu’Air Algérie augmentait les prix a tous les algériens depuis 2016 , c’est a dire que le pauvre peuple qui vit à l’étranger doit payer les billets des bandits amis de Allache.