19.9 C
Alger
vendredi, juin 21, 2024

Enquête. L’Algérie se relance dans l’exploration du pétrole et gaz offshore dans l’espoir d’une nouvelle aisance financière

Face à la crise financière qui l’étouffe dans des proportions alarmantes depuis le début de la pandémie de la COVID-19, l’Algérie cherche à se relancer dans l’exploration du pétrole et gaz offshore avec l’espoir de retrouver une nouvelle aisance financière grâce à des nouvelles ressources en devises. Ce dimanche 3 octobre, un Conseil des Ministres présidé par Abdelmadjid Tebboune s’est tenu à Alger avec au menu : la nécessité de se lancer dans l’exploration de nouvelles sources d’énergie au niveau de la façade maritime du pays, à savoir l’exploration de gisements gaziers ou pétroliers en Méditerranée tout au long des côtes algériennes. Mais l’Algérie peut-elle vraiment trouver de nouvelles sources de richesses dans ses eaux territoriales ? Enquête. 

D’abord, il faut savoir que l’offshore algérien constitue le bassin Sud de la Méditerranée Occidentale. Cette dernière  est subdivisée en plusieurs bassins : le bassin d’Alboran, le bassin Algéro-provençal, le Golf de Valence, la Mer Ligure, et le bassin Tyrrhénien. D’après les expertises de plusieurs géologues, elle est située sur la zone de convergence des plaques tectoniques Africaine et Européenne. La tectonique extensive de ces bassins était contemporaine de l’orogenèse des chaines de montagnes adjacentes, des Rif Betic Cordillere, les Maghrebides du Nord de l’Afrique et la Sicile, les Apennins et les Alpes.

Ce n’est pas la première fois que l’Algérie se lance dans l’exploration de gisements de pétrole ou de gaz en mer au moyen de plateformes de forage.  L’offshore algérien a connu plusieurs campagnes d’exploration par le passé. . La première a eu lieu entre 1968 et 1970 dans les baies d’Alger, Skikda, Béjaia, Annaba et d’Arzew.

La deuxième campagne a été réalisée en 1973 et elle est la plus importante de par
son extension et son volume et a couvert l’ensemble des bassins profonds de l’offshore algérien. En 1976, le bassin d’Alboran Sud Oriental a connu une acquisition sismique de semi détail, suivie en 1977 par une autre acquisition sismique de reconnaissance dans la partie orientale de l’offshore algérien (d’Alger à la frontière Tunisienne), toutes les deux ont été réalisées par la société de services géophysiques Western.

Il est à noter qu’une acquisition sismique relève des études sismiques qui fournissent une image de la structure du sous-sol et dans certains cas des informations sur sa nature.

L’exploration de l’offshore algérien a repris ensuite au cours des années 2000 et 2002 par l’acquisition de 9003 Km de sismique 2D. Cette campagne a été réalisée par la société WesternGeco et a couvert tout l’offshore algérien, de l’extrême Est à l’extrême Ouest. Cependant, la maille sismique étant encore trop lâche, cela a nécessité l’acquisition de
5000 Km de sismique 2D supplémentaire pour réduire la maille.

Ce programme a été réalisé en 2011 par la société chinoise BGP et a consisté en l’acquisition de 3000 Km de sismique 2D entre Bejaia et Annaba et 2000 Km entre Mostaganem et Ténès. Les deux campagnes de sismique 2D ainsi réalisées par Western
Geco et BGP restent les meilleures acquisitions 2D jamais réalisées dans l’offshore algérien du point de vue qualité sismique. Après l’interprétation sismique et l’établissement de cartes structurales, des prospects et leads ont été identifiés, leur confirmation et leur précision ont nécessité la réalisation de la première campagne sismique 3D en Offshore Algérien. Elle a eu lieu en 2013 avec un volume de 5022 km², 4077 km² au large de Béjaia et 945 km² au large d’Oran.

Un forage profond (HBB-1) et deux core-drill (ARZ-1 & ALG-1) ont été forés respectivement au niveau du plateau marginal du bassin de Habibas et sur le plateau continental du bassin algéro-provençal. C’est dire que l’Algérie cherche du pétrole et du gaz dans ses eaux territoriales depuis des décennies. Il ne s’agit guère d’une nouvelle orientation énergétique adoptée par les autorités algériennes.

Cependant, jusqu’à aujourd’hui, l’offshore algérien est resté un domaine complexe et sous exploré dans lequel l’Algérie n’a pas encore fait d’énormes avancées puisque jusqu’à 2021, seulement un forage profond et deux core-drills réalisés sur le plateau continental.

Les défis de son exploration sont importants, ils impliquent l’utilisation et la maitrise de technologies pointues, spécifiques à l’ultra-deep offshore catégorie dans laquelle est classifié l’offshore algérien. Ces technologies devront permettre à Sonatrach  de pallier au
manque de calibration par les données de puits et de surmonter l’obstacle que constitue l’importante tranche d’eau qui peut atteindre 2700 m. Avec tous ces défis, l’effort de l’exploration a augmenté ces deux dernières décennies avec l’acquisition de plus de 14000 km de sismique 2D et plus de 5000 km² de sismique 3D.

Aujourd’hui, pour que l’Algérie puisse aboutir à des découvertes majeures de nouveaux gisements de pétrole ou de gaz dans ses eaux territoriales, elle a besoin de financer et d’investir sur nouveaux programmes sismiques 2D et 3D et lancer au moins un nouveau forage afin de cerner et prouver le potentiel pétrolier de ce vaste domaine Offshore et ainsi de réduire le risque exploratoire.

Les importantes découvertes de gaz réalisées en Méditerranée orientale de l’offshore Egyptien en 2015 et de l’offshore de Chypre en 2019 ont rehaussé l’intérêt pétrolier de toute la Méditerranée. Et l’Algérie pourrait effectivement se retrouver avec de nouvelles richesses pétrolières et gazières à exploiter. Avant cela, l’Algérie doit convaincre des compagnies pétrolières mondiales puissantes de financer ces nouvelles campagnes d’exploration car la Sonatrach manque cruellement de moyens financiers et technologiques pour assurer à elle-seule cette délicate tâche. Depuis 2016-2018, des accords et projets ont été négociés entre la Sonatrach et ENI ou le géant français Total. Mais pour le moment, les résultats de ces explorations menées par les italiens et les français n’ont pas encore abouti à une découverte concréte et définitive.

L’instabilité politique du pays depuis 2019 et la déstabilisation de Sonatrach avec l’arrivée d’une nouvelle administration immature et largement incompétente depuis février 2020 ont saboté ces efforts consentis par Total et ENI pour développer le potentiel offshore algérien. Algérie Part avait publié sur ce dossier toute une enquête détaillée et nous invitons nos lectrices et lecteurs à la redécouvrir. 

Toute la gouvernance de Sonatrach doit être ainsi revue pour permettre à l’offshore algérien de se développer dans des conditions idoines.  Il est à noter enfin que les principaux bassins pétroliers traditionnels algériens, à savoir Oued Mya, Berkine, Illizi et même l’Ahnet-Timimoune,  sont arrivés à un stade de maturité exploratoire assez avancé et, pour preuve, les nombreuses découvertes réalisées annuellement (jusqu’à 30 découvertes par an) sont marginales sur le plan volume et leur développement pose problème de rentabilité. La production pétrolière algérienne chute d’une année à une autre parce que les réserves diminuent drastiquement en l’absence de nouvelles découvertes majeures.

Aujourd’hui, le prix du baril est en hausse et l’Algérie devrait en profiter pour se relancer dans l’offshore. Mais qui pourra convaincre les compagnies internationales de partager le risque commercial en Algérie au moment où elles ont réduit leurs budgets d’exploration dans les zones où aucune niveau de rentabilité n’est encore garantie ? Tel sera l’énorme défi que l’Algérie doit relever dans un avenir proche.

 

dernières nouvelles
Actualités

9 تعليقات

  1. L’Algerie n’a besoin de personne surtout pas la France ..Si et Si on avait des Hommes et des Femmes Honnetes..

    The right guys in the right place to manage and build up with skills and strategy the future within the next 30 years as China did it.

    Le Maroc est un pays frere et il le restera a vie Frere.
    C’est ceux qui sont a la gouvernance du Roi M6 qui detruisent nos relations chaleureuses, amicales et fraterneles.
    C’est eux les coupables mais pas le peuple Marocain.
    D’ailleurs comme autant en Tunisie et chez nous en Algerie, nous sommes tous des victimes de ces charognards politiciens.
    InchaAllah we will have a great Maghreb ASAP.

    Conclusion…..
    L’Algerie possede des ressources naturelles et un Capital humain unique en Afrique et dans le monde Arabe.
    Combinez ca avec le Maroc, Tunisie et autres pays du Sahel, nous redeviendrons une tres grande nation Maghrebine.

  2. Nous sommes tous des Musulmans et nous avons d’autres avec nous qui aiment cette partie du monde.
    Qu’ils soient Athes, juifs ou Chretiens, se sont nos freres dans la mesure qu’ils defendent nos interets et nos idees pour construire cette grande nation basee sur des regles de l’Islam et le respect du pluralisme des autres ideologies et autres religions.

    Le Vivre ensemble me semble-il approprie pour cette future nation sinon on reste divises a jamais…

  3. Petit morveux de marochien …tu n’as ni nif, ni dignité , t’es juste un esclave soumis au baron incontesté de la drogue,
    Ton pays est un narco état qui tire 23 % de son PIB du commerce du cannabis
    Ton pays est la thaillande du monde musulman
    Vous êtes des traitres à la Oumma, en vendant à vil prix EL QODS et EL QADSA en reconnaissant cette entité de colons racistes criminels ,avec votre accord de marchand de tapis

  4. Nique ta Ouma et votre Ouma de PEDERASTES.
    De pisseur, de violeurs et de soukardji.
    Et pour finir nique vos mères les putes qui le matin vont atla mosquée et le soir vont dans les cabary.
    Bâtards vous êtes et bâtards vous resterez.
    Vive la France, vive Macron, et vive l’Europe,quant à vous PEDERASTES crevés la gueule ouverte. Et puis que faîtes vous chez les kouffars, rentrez chez vous et embrasser les pieds d’Ali benhadj votre guise.
    Bande de khninbous, inculte, et surtout fasciste.

  5. @A Mon petit Locco sans cervelle.

    Et toi quand est ce que tu arreteras d’insulter toutes mamans des autres???.

    Corriges toi espece de Petit Minable…
    Ta cervelle te joue des tours car je suis certain qu’a chaque fois tu commentes tu es bourre d’Alccol de l’abbeille Tueuse .

    Corriges toi d’abord…
    Je ne te laisserai pas insulter les Mamans des autres..
    Tu n’as aucun respect sur le plan Humain et ni sentiments de Vis-a-vis….

    Pour te corriger..
    Prends d’abord tes distances avec tes sentiments bestiales et apres tu peux ouvrir ta gueule avec moins d’agressivite…

    Enfin, je ne sais meme pas si tu un aminal ou un monster sans culottes.

    Eduques toi et corriges toi..

    Et tout le monde par la suite te donnera des bonbons roses comme tu les aimes

  6. Tu sais pourqoui je t’aime Mon petit locco???
    Parceque sans toi AP serait un journal mort.

    D’ailleurs tous les fans de AP ont cotise hier soir lors du gala donne en ton honneur pour une cagnotte de ………Euros equivalent de 3 ans de bonbons roses juste pour toi Mon petit Lapin.

    J’ai personnellement insisted a ce que tu ne sois pas present de peur que tu sautes sur les inviter et insulter leurs mamans…
    Ta specialite enfin de compte…

    Maintenant, il est temps pour Mon petit lapin el locco de faire Dodo

    Bonjour Mon petit a demain