15.9 C
Alger
lundi, mars 4, 2024

Encore un record battu : plus de 181 détenus politiques en Algérie !

Chaque jour que Dieu fait en Algérie est synonyme de répression, d’emprisonnement et d’injustice. Pour preuve, depuis hier mercredi 26 mai, l’Algérie compte plus de 181 détenus politiques incarcérés dans divers établissements pénitentiaires répartis à travers le pays. Ce nombre élevé de détenus politiques est un nouveau record qui vient d’être battu. Et pour cause, chaque jour, la liste des détenus d’opinion et politiques ne cessent de s’allonger. 

Chaque jour, des militants pacifiques, des activistes politiques ou de simples citoyens sont présentés devant les tribunaux pour être jugés à cause de leurs opinions politiques ou participations à des actions liées aux marches populaires du Hirak. Depuis la fin du mois d’avril passé, une moyenne de 20 jusqu’à 30 nouvelles incarcérations est constatée dans les tribunaux algériens à travers toutes les wilayas du pays.

Les Procureurs de la République et les juges d’Instruction ne font pas de quartier et punissent sévèrement les manifestants ou manifestantes du Hirak. Si la personne n’est pas placée sous mandat de dépôt, elle est placée sous contrôle judiciaire et surveillée étroitement par les services de sécurité. Près de 400 algériennes et algériens se retrouvent aujourd’hui dans cette position délicate.

Cette répression tous azimuts marque un durcissement sans précédent du régime algérien qui veut écraser toutes les libertés publiques et civiles pour reprendre le contrôle total de la rue et du pays. L’Algérie est en train de perdre toutes les libertés dont elle pouvait jouir avant le début de la crise politique de février 2019 : liberté de la presse, libertés d’expression, liberté de se réunir ou de se rassembler, ces libertés vont décidément partie du passé…

dernières nouvelles
Actualités