22.9 C
Alger
samedi, juin 22, 2024

En Pologne, l’ambassade d’Algérie propose des billets d’avion gratuits pour les ressortissants algériens ayant fui l’Ukraine

Les services consulaires relevant de l’Ambassade d’Algérie à Varsovie en Pologne ont commencé à proposer des billets d’avion gratuits aux ressortissants algériens ayant franchi la frontière polonaise pour fuir l’Ukraine devenue le théâtre d’une guerre sans merci depuis le début de l’opération militaire russe le jeudi 24 février dernier, a pu confirmer Algérie Part auprès de plusieurs réfugiés algériens se trouvant en ce moment sur le territoire polonais. 

Les ressortissants algériens ayant réussi à franchir la frontière pour fuir les violences de la guerre en Ukraine peuvent se rapprocher des services de l’ambassade d’Algérie à Varsovie, la capitale polonaise, pour s’inscrire sur les listes des personnes éligibles à la gratuité des billets d’avion, à savoir une prise en charge décidée par l’Etat algérien pour rapatrier les membres de la communauté algérienne composée essentiellement d’étudiants inscrits au sein de diverses universités ukrainiennes. Cette communauté algérienne en Ukraine est estimée à 6000 personnes.

Cependant, selon nos sources, la majorité des étudiants algériens ayant pu fuir l’Ukraine pour rejoindre la Pologne ont décidé de ne pas accepter ces billets d’avion gratuits car beaucoup d’entre eux préfèrent s’établir en Pologne ou poursuivre leur route pour rejoindre l’Allemagne ainsi que la France afin de retrouver des proches ou explorer de nouvelles opportunités d’émigration en Europe de l’ouest.

 

dernières nouvelles
Actualités

5 تعليقات

  1. Franchement avec toute la quincaillerie qu’ils nous ont refourguer depuis des décennies, nos générats auraient pu demander à leurs frères d’armes russkov, d’évacuer et d’accueillir nos compatriotes directement sur le territoire russe, ils nous doivent bien ça après tout.

  2. Zut, la propagande du makhnez et de ses agents était une fake news ?
    L’Algérie étaient déjà en contact avec nos ressortissants avant le conflit et au début.
    J’avais rapporté ici les déclarations des ambassadeurs polonais, roumain et hongrois paru dans « nos journaux »
    Les algériens pouvaient se rendre à leurs postes frontières et seraient accueilli comme le reste des réfugiés « ukrainiens » et auraient la possibilités de prendre contact avec leurs ambassades
    Beaucoup de réfugiés notamment africains n’ont pas eu cette chance, refoulés des trains, des postes frontières par les gardes ukrainiens et/ou polonais

  3. Balou : Comme toujours, l’évacuation des réfugiés ne se fait que d’un seul sens !
    C’est bizarre, que le Zacharie de Paris, Larbi et bons nombres d’Algériens ne demandent pas la nationalité Russe au lieu de la Française, ils pourraient vivre à Moscou auprès leur idole dictatoriale Vladimir Vladimirovitch poutine ?