13.9 C
Alger
jeudi, février 29, 2024

Emouvante union des Algériens lors de la célébration du 64e anniversaire du congrès de la Soummam

Ce  jeudi 20 août 2020, des centaines d’Algériens originaires de toutes les régions du pays ont afflué vers Ifri Ouzellaguen, le village kabyle qui est entré dans l’histoire en abritant le fameux congrès de la Soummama ayant balisé le chemin » menant à la restauration de l’unité nationale dans la guerre pour l’Indépendance de l’Algérie. 

S’inspirant des sacrifices du tandem Abane Ramdane-Larbi Ben M’Hidi qui avaient crié haut et fort le 20 août 1956 : « une seule Révolution et une seule voix (….) », des centaines de militants algériens ont fait le déplacement jusqu’à ce « haut lieu du souvenir » à Ifri Ouzellaguen pour se recueillir à la mémoire de tous ces martyrs qui ont donné leur vie pour que l’Algérie soit indépendante et émancipée du joug du colonialisme. Cette commémoration historique a surtout permis aux algériens de se rassembler dans un seul lieu symbolique et autour d’un même idéal laissant de côté leurs divergences politiques.

En effet, les centaines de manifestants qui ont fait le déplacement jusqu’à Ifri Ouzellaguen sont issues de toutes les formations politiques : RCD, FFS, militants berbérophones, des islamistes ou conservateurs, des militants apolitiques mais engagés avec beaucoup de ferveur pour la cause du Hirak du 22 février 2019, des journalistes, des avocats et juristes défenseurs des droits de l’homme, etc., toutes les franges de la société algérienne ont été dignement représentées ce jeudi 20 août.

Echanges, communion, célébration dans la joie commune et le partage sans aucune exclusion, les images qui nous sont parvenues d’Ifri Ouzellaguen donnent de l’espoir et nous réconcilient avec le rêve d’une Algérie meilleure. Oui ce rêve est bel et bien possible. Célébrités politiques, anciens détenus politiques ou d’opinion, simples militants du Hirak ou fervent défenseur du changement démocratique en Algérie, ils ont tous scandé le même slogan : vive l’Algérie ! Vive le changement ! Oui, certains n’ont pas oublié leurs revendications idéologiques, d’autres ont profité de cet évènement pour défendre leur vision de l’avenir du pays. Peu importe puisque toutes ces manifestations se sont déroulées dans le calme et… l’union. C’est exactement de cette Union dont l’Algérie a cruellement besoin aujourd’hui pour relever des défis très complexes et dangereux dans un futur proche, très proche. Espérons que ces images ne seront pas éphémères et que les politiciens s’inspirent de cette belle leçon de solidarité citoyenne afin de construire une alternative nationale au statu-quo paralysant actuellement l’Algérie.

Ces photos ont été puisées dans le reportage photo réalisé sur les lieux de l’évènement par le journaliste Mahrez Rabia limogé en décembre 2019 pour son soutien et sa participation aux manifestations populaires du Hirak.  

dernières nouvelles
Actualités