28.9 C
Alger
samedi, juin 15, 2024

Depuis 2018-2019, la consommation intérieure du gaz naturel en Algérie est supérieure aux exportations vers l’étranger

L’Algérie est de moins en moins capable d’exporter de grosses quantités de gaz naturel vers l’étranger en raison de sa consommation intérieure qui ne cesse d’augmenter d’une année à une autre. Peu d’algériens le savent, et les autorités algériennes refusent d’en parler ouvertement, depuis 2018/2019, la consommation nationale du gaz naturel a dépassé nettement le volume des exportations gazières du pays vers l’étranger. 

En effet, le montant du volume des exportations du gaz naturel en Algérie en 2018 avait atteint les 36,3 millions de tonne d’équivalent pétrole (TEP). En 2019, ce même volume a baissé jusqu’à 25,2 millions TEP, a-t-on pu confirmer au cours de nos investigations au cours desquelles nous avons obtenu des rapports internes à Sonatrach qui décrivent et relatent les tenants et aboutissants de ses activités commerciales ou de production.

En revanche, concernant les volumes de gaz naturel vendus sur le marché national et destiné donc à la consommation intérieure, les chiffres sont nettement plus élevés. En effet, en 2018, les volumes du gaz naturel dédiés à la consommation nationale étaient de l’ordre de 42,3 millions TEP. En 2019, ces volumes ont augmenté jusqu’à 43,6 millions TEP.

Ces données qui ne sont pas révélées au grand public par les autorités algériennes démontrent concrètement que les capacités d’exportation de l’Algérie baissent inexorablement. Et cette baisse a été entamée depuis 2014/2015. Pour preuve, l’Algérie avait exporté en 2005, 64 milliards de mètres cubes de gaz, mais en 2018, elle avait exporté 51,4 milliards de mètres cubes en 2018.

Au premier semestre de l’année 2020, l’Algérie avait exporté 22 milliards de mètres cubes et à la fin de la même année, les exportations gazières du pays ont atteint seulement 45 milliards de mètres cubes. Ces baisses ayant commencé depuis bien avant la pandémie de la COVID-19 ne s’expliquent pas seulement par la baisse du niveau des réserves nationales en gaz naturel. Mais aussi, et surtout, par l’augmentation conséquente de la consommation nationale du gaz naturel avec une importante poussée démographique en Algérie.

« Les exportations de gaz par l’Algérie durant la période 2025-2030 se situeront entre 26 et 30 milliards de mètres cubes par an », avait prévu à ce propos l’ancien ministre de l’énergie, Abdelmadjid Attar en août 2020.

L’Algérie continuera d’exporter environ 51 milliards de mètres cubes jusqu’en 2025. A partir de cette échéance, la priorité sera donnée au marché interne, ce qui affectera, avait révélé sur ce sujet encore Abdelmadjid Attar,  le volume des exportations et de facto, les rentes seront réduites.

C’est dire enfin que l’Algérie ne pourrait plus être considérée comme un acteur gazier majeur sur l’échiquier mondial du gaz naturel. Elle risque ainsi de perdre des revenus conséquents en devises dans les années à venir.

 

 

 

dernières nouvelles
Actualités

2 تعليقات

  1. Un article qui vaut peanuts.

    L’auteur prétend que l’Algérie, les algériens consomment plus qu’ils n’exportent.

    Et alors ? Faudrait peut-être, d’après l’auteur serrer la ceinture des algériens pour pouvoir satisfaire l’exportation de Gaz.

    Il oublie que le sous sol algérien est riche en hydrocarbures et plus particulièrement en gaz de schiste qui place le pays parmi les 5 premiers au monde à avoir de telles réserves.

    Les USA, d’importateur d’hydrocarbures, grâce au gaz de schiste, sont devenus premier producteur au monde. Les techniques ont évoluées et tout le monde ici bas accepte cette exploitation qui a éliminé leur dépendance.

    Il omet, car il survole le problème que l’Algérie explore toujours son sous sol, seule ou en partenariat.

    Bref, ce ne sera pas demain, ni même après demain que les algériens seront rationnés.

    @karim70, apprends d’abord à écrire et à t’exprimer correctement avant de balancer tes commentaires insipides d’un individu, comme de tant d’autres imbéciles, ici même, et surtout occupes-toi de ton HMARoc qui est dans la panade quoi qu’il dise.