15.9 C
Alger
dimanche, mai 19, 2024

COVID-19. Augmentation vertigineuse des nouveaux cas dans plusieurs wilayas depuis le 22 octobre dernier

La circulation du virus du coronavirus COVID-19 a repris une dangereuse dynamique en Algérie. Depuis le 22 octobre dernier, les nouvelles contaminations sont en train de se multiplier à une vitesse alarmante, souligne l’Institut National de la Santé Publique (INSP), un organisme public qui a pour mission de réaliser des travaux d’étude et de recherche en santé publique permettant de fournir au ministère de la santé les instruments scientifiques et techniques nécessaires au développement des programmes d’action sanitaire et de promotion de la santé publique et à leur coordination intra et intersectorielle.

Le dernier bulletin épidémiologique de l’INSP datant du 22 octobre dernier a démontré qu’au cours de la semaine du 16 au 22 octobre, les nouvelles contaminations ont atteint un seuil alarmant dans plusieurs wilayas à travers le pays. Ainsi, dans la wilaya d’Alger le nombre hebdomadaire des nouveaux cas positifs au COVID-19 a augmenté durant cette période de 32,5 % par rapport à la semaine précédente, à savoir celle qui s’étale du 9 jusqu’au 15 octobre dernier.

La wilaya de Jijel a observé, quant à elle, une hausse de 68,0 % durant la période allant du 16 jusqu’au 22 octobre dernier. Désormais, à Jijel, le nombre hebdomadaire de nouveaux cas dépasse le seuil de 100. En effet, ce nombre est passé de 97 à 163 cas. Les autres wilayas qui déclarent plus de 100 nouveaux cas positifs par semaine  sont Béjaïa (114 cas), Batna (112), Oran (106), et Blida (103).

De son côté,  la wilaya de Tizi Ouzou a enregistré une augmentation des déclarations des nouveaux cas de COVID-19 de 47,4 % nombre de cas est passé de 57 à 84 cas hebdomadaires.

Le dernier rapport de l’INSP nous apprend enfin que le Sud du pays observe lui-aussi une inquiétante hausse du nombre de nouveaux cas qui passe de 35 à 82 cas par semaine,
soit une augmentation de 134,3 % des nouveaux cas. C’est dans la wilaya de Biskra où le virus a repris sa forte propagation puisqu’entre le 16 et 22 octobre dernier, Biskra a enregistré une augmentation de 380 % des nouveaux cas de COVID-19 ! Biskra fut l’une des  wilayas les plus meurtries et violemment touchées par la pandémie du COVID-19 au mois de juillet août dernier, la période ayant enregistré un fort pic épidémiologique.

A Ouargla également la situation commence à devenir inquiétante puisque le taux d’augmentation des nouveaux cas positifs a atteint les 330 % en une semaine ! La situation risque se compliquer davantage dans les jours à venir car les augmentations de ces nouveaux cas coïncident avec la rentrée scolaire et la rentrée sociale. Et les regroupements publics qui ont été favorisés par ces deux évènements ont encouragé vivement la circulation du virus. Ce qui démontre en dernier lieu le manque cruel de l’observation des mesures de distanciation sociale et des gestes barrières en Algérie.

dernières nouvelles
Actualités