27.9 C
Alger
samedi, juin 15, 2024

Confidentiel. Trafic de stupéfiants : le procès du fils d’Ammar Belhimer programmé le 28 novembre prochain

Le procès de Boumédiene Belhimer, fils d’Ammar Belhimer ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement algérien depuis le 4 janvier 2020, est officiellement programmé le 28 novembre prochain au tribunal criminel de Relizane, a pu confirmer Algérie Part au cours de ses investigations. 

Le fils du porte-parole du gouvernement algérien est accusé de « trafic de stupéfiants » et d’association de « malfaiteurs ». Boumédiene Belhimer va apparaître sur le bancs des accusés aux côtés de 7 autres personnes dont un individu qui est déclaré en fuite à l’étranger. Cette affaire a éclaté à la suite du démantèlement d’un réseau de stupéfiants qui opère entre Oran et Alger.

Il est à rappeler que le fils d’Ammar Belhimer est incarcéré à la prison de Belhacel dans la wilaya de Relizane depuis le début du mois de la fin du mois de mai dernier comme il avait été révélé par Algérie Part qui est le seul média algérien à avoir traité en profondeur ce scandale passé entièrement sous silence par les autorités algériennes. Il faut savoir que selon les dispositions de l’article 15 du code pénal algérien, le fils du ministre de la Communication risque jusqu’à 15 ans de prison ferme. En effet, en Algérie il est puni d’un emprisonnement de cinq (5) ans à quinze (15) ans et d’une amende de 500.000 DA à 1.000.000 DA quiconque a facilité à autrui l’usage illicite de stupéfiants ou substances psychotropes, à titre onéreux ou gratuit, soit en lui procurant dans ce but un local, soit par tout autre moyen.

 

dernières nouvelles
Actualités

10 تعليقات

  1. ‘d verdict sera le même que pour lotfi Nezzar sans aucun doute.
    Il n’y a que les zawalis victime de la hogra qui vont en prison, sinon Tebtoub lui même et son chengrifouha y serait déjà.
    Regarder le reportage de deutche Welle et vous que chengrifouha est un assassin de la pire espèce.
    Mais bon il y’aura toujours les à quatre pattes pour venir dire le contraire.

  2. Relaxes et acquittements en série: suite et pas fin. Le fils de Tebboune acquitté dès l’arrivée du papa à la présidence de la république. Nezzar, son fils et sa belle fille relaxés comme si de rien n’était alors qu’ils faisaient l’objet de mandats d’arrêt internationaux dont un de 20 ans de prison pour le parrain. Cerise sur le kalb ellouze, le parrain revient au pays dans un avion présidentiel, excusez du peu!, avec saluts militaires et tutti quanti. Même le général Hamel a été acquitté dans une de ses affaires en cours. Mr Belhimer peut donc dormir tranquille. Son rejeton bénéficiera aussi d’une relaxe au même titre que tous ces truands, ces rboubs Dzair, qui narguent le peuple algérien. N’ayez crainte la Issaba prend grand soin des siens quels que soient leurs crimes. Et de toute façon la justice algérienne a d’autres gros poissons à frire à l’image de tous ces détenus d’opinion et autres empêcheurs de tourner en rond, tous ces dangereux perpétrateurs de crimes de lèse majesté qui méritent de moisir en prison sans qu’ils aient le moindre droit de recours réservé aux seuls égarés de la Issaba. 1, 2, 3, viva …!

  3. Zmar avoue que ledit fils est encore en prison. Une preuve que nul n’est au dessus des lois et pas la peine de crier au scandale soit disant parce que aucun média en dehors de França-Hmarocpart+ qui aurait révélé l’affaire.

    Pas la peine de s’exciter avant le verdict.

    Mais bon puisque ce canard à 3 pattes a qui j’ai ôté Algérie, tire des plans sur la comète avec sa meute de vendus, il ne faut s’étonner de rien.

  4. Cela me fait rigoler quand des marochiens commentent les petites affaires des pieds nickelés de drogues algériens
    Les marochiens c’est les barons incontestés de la drogue et depuis depuis des decennies
    Quand on nous ressort l’affaire de la cocaïne d’Oran…Notre journaliste on réussi a y mettre dedans tout ce que l’Algérie comptait de « nomenklatura » , ou de fils de…
    A qui appartenait la cargaison ? à EL Bouchi, le plus grand importateur de viande du Brésil…ou à été trouvé la cocaïne ? Bien caché dans les containers de viande …qui a alerté les services algériens…les services espagnoles…
    Au narco état de Momo , Amir El Hascscine, c’est des saisis de tonnes par jour…je dis par jour…juste pour le cannabis, ils en sont à 500 tonnes fin septembre…officellement…car les chiffres réelles dépassent tout entendement …car quand le département américain des drogues affirment que 23 % du PIB de la narco monarchie moyenâgeuse proviennent du trafic de cannabis , c’est pour révéler l’implication de toutes les institutions au plus haut niveau
    Pour résumer entre 25 milliards et 30 millards de dollars de revenus de drogue l’équivalent des revenus d’exportation du pétrole et du gaz algérien
    Pour la cocaïne colombienne, ils en sont à quelques dizaines de tonnes , la dernière, en octobre au port Tanger med…1,350 tonnes , c’est juste l’équivalent à la vente de 1,5 milliards de dollars …Tanger Med est devenu le Hub pour l’exportation de la drogue…
    Alors, le fils de ce ministre est en prison…en Algérie …alors que le plus grand trafiquant de cannabis au monde, roitelet du narco état du cannabis, Amir El Haschaschine, bénéficie de la protection des occidentaux et des américains
    Sa propre Banque , Attijarawafabank, a été épargné encore cette année, puisqu’elle n’a écopé que d’un blâme et de 500.000 $ d’amendes pour ? blanchiment d’argent sâle…et pas seulement l’argent de la drogue de la communauté d’esclave en Europe , mais de la françafrique…

  5. Taboune dès sa nomination par l’armée a fait sortir son fils de prison. On l’y avait jeté pour trafic de drogue. Les plus gros trafiquants de drogues de cocaïne et de psychotropes sont les généraux et leurs familles. Et tout ce qui grenouille autour comme les Taboune et le Belhimmer junior. Souvenons-nous des tonnes de cocaïne saisis à Oran uniquement parce que le FBI avait soulevé le lièvre et notifié officiellement aux généraux algériens ce qui se tramait. Des généraux étaient complices. Les accusations hypocrites contre le haschich marocain sert à à ces porcs hypocrites et decadents d’écran de fumée.

  6. fils d’Ammar Belhimer n’est pas un cas isolé dans ce pays, mais d’autres rejetons d’oligarques et de hauts gradés de l’armée dont ont eu des démêlés avec la justice dans des affaires de corruption et de trafic de drogue ou d’influence. « silence on étouffe les affaires  »

    Mais quand ils tombent entre les mains de la justice les moins protégés sont rapidement condamnés à de lourdes peines, et les progénitures des hommes du pouvoir les plus influents sont vite « dehors sans aucune charge « et retrouvent leur liberté . la nouvelle Algérie

    le cas du fils de Tebboune ,il a été blanchi et relaxé par la justice, les enfants Gaid saleh et le suicide du Wali de Annaba