26.9 C
Alger
dimanche, juin 23, 2024

Confidentiel. Beldjoud a bloqué une enquête de la DGSN sur un Wali impliqué dans un vaste business de licences de débits de boissons alcoolisées

Le ministre de l’Intérieur, Kamel Beldjoud, a pesé de tout son poids pour empêcher la DGSN, à savoir la Police nationale algérienne, de mener de profondes investigations concernant un vaste business de délivrance des licences de débits de boissons alcoolisées par la Wilaya de Béjaia moyennant le versement de nombreux pots-de-vin au profit d’intermédiaires proches de l’entourage de l’ex-Wali de Béjaia, Ahmed Maabed, qui dirige depuis fin août dernier la Wilaya de Tipaza, a pu confirmer Algérie Part au cours de ses investigations. 

La DGSN a pu effectivement recueillir de nombreuses informations détaillées et des témoignages concordants sur ce vaste business de licences de débits de boissons alcoolisées mis en place par des intermédiaires de l’ex-Wali de Béjaia dans le seul but de racketter des opérateurs privés désespérés abattus par la lourdeur de la machine administrative algérienne qui rechigne à délivrer ces précieuses licences permettant aux restaurants ou aux commerces vendant de l’alcool de mener leurs activités en toute légalité.

Les éléments recueillis par la DGSN ont été vérifiés et recoupés au cours d’une enquête approfondie résumée dans tout un dossier bien ficelé remis au premier responsable de la Police algérienne, Farid Zinedine Bencheikh. Ce dernier se saisit de ce dossier et interpelle ensuite le ministre de l’Intérieur, Kamel Beldjoud. Mais ce dernier ordonne au patron de la DGSN d’abandonner les investigations menées sur les soupçons de corruption dont faisait clairement l’objet Ahmed Maabed. La DGSN a enterré ainsi ce dossier, a-t-on pu confirmer au cours de nos investigations,  et Kamel Beldjoud s’est contenté d’éloigner Ahmed Maabed de Béjaia pour le nommer avec la bénédiction du Palais Présidentiel d’El-Mouradia… à la tête de la wilaya de Tipaza, l’une des plus stratégiques wilayas du centre du pays.

A Béjaia, les victimes rackettées par les intermédiaires de l’ex-Wali crient, désormais, leur désespoir face à l’impuissance avérée des services de sécurité. Il est à souligner enfin que le sieur Ahmed Maabed a été auparavant Wali délégué de Hussein-Dey (Alger) avant d’être promu Wali de Taref, Jijel et Mosatganem au cours du règne d’Abdelaziz Bouteflika. Il est issu de l’école nationale de l’administration (ENA).

dernières nouvelles
Actualités

2 تعليقات

  1. C’est quoi ce patron de la DGSN qui s’exécute sans la moindre résistance au moindre oukase, fut-il scélérat, du ministre de l’Intérieur. Où est la conscience professionnelle, si conscience il ya? Ce patron de la DGSN est-il au service du ministre de l’intérieur ou au service de son pays? On est patron ou on ne l’est pas. Au fait, pourquoi le ministre de l’intérieur prendrait le risque de protéger un wali ripou malgré les preuves accablantes recueillies par les services de la DGSN? Est-ce parce que lui aussi a goulument profité, d’une façon ou d’une autre, des pots de vin versés? C’est une lecture qui se défend, n’est-ce-pas?