27.9 C
Alger
samedi, juin 15, 2024

Bourses d’études à l’étranger : l’équivalent de 4,2 milliards de dollars avaient été mis à la disposition d’un fonds géré en toute opacité par la diplomatie algérienne

Le ministère algérien des Affaires Etrangères dispose officiellement d’un importants fonds à travers lequel il est censé offrir des bourses d’études à l’étranger aux universitaires algériens les plus méritants. Or, ce fonds est géré en toute opacité et ses dépenses ne sont pas du tout contrôlées par le parlement algérien ou un tout autre organisme qui pourrait réclamer aux principaux responsables de la diplomatie algérienne des comptes. Et pourtant, un argent immense est brassé par ce fonds mis à la disposition du ministère des Affaires Etrangères. Il s’agit effectivement de l’équivalent de 4,2 milliards de dollars qui ont été dédiés au cours de ces longues années aux financements de ces bourses à l’étranger. Une somme colossale qui a été gérée sans aucune transparence et nul ne sait à qui profite toutes ces dépenses censées permettre aux étudiants algériens de profiter de l’excellence  des meilleures universités à l’étranger. 

Il faut savoir que le fonds en question s’appelle le Compte n° 302-058 « gestion de la formation à l’étranger ». Il relève effectivement du ministère des Affaires Etrangères. Ce compte a été créé en vertu de l’article 146 de la loi n° 89-26 du 31 décembre 1989
portant loi de finances de 1990.

Jusqu’à la fin de l’année 2018, ce compte a présenté un solde créditeur de 586,039 Mrds de DA, à savoir l’équivalent de 4,2 milliards de dollars. Cet argent existe donc bel et bien et il est encore stocké ou déposé sur ce compte d’affectation spéciale. C’est un audit de la Cour des Comptes qui confirme ces données troublantes parce qu’elles soulèvent de nombreuses interrogations sur l’utilisation de tous ces fonds perçus par la diplomatie algérienne depuis 1990 alors que le nombre des étudiants algériens boursiers à l’étranger ne cesse officiellement de diminuer au cours de ces dernières années.

Rien qu’en 2018, a-t-on pu confirmer au cours de nos investigations, le ministère des Affaires Etrangères avait dépensé de ce fonds 4,542 Mrds de DA, à savoir l’équivalent de 33 millions de dollars. Cet argent a été utilisé pour offrir des bourses à l’étranger. Mais au profit de qui ? Aucune donnée n’est disponible pour nous indiquer le nombre précis des étudiants algériens méritants ayant pu obtenir ces bourse. En réalité, cet argent est utilisé en toute opacité pour financer la prise en charge à l’étranger des études des enfants et fils des dirigeants du régime algérien. Un sujet tabou en Algérie que personne n’ose briser. C’est pour cette raison qu’aucune traçabilité n’a été effectuée pour déterminer l’identité des bénéficiaires de ces bourses et la destination finale de ces dépenses en devises.

Selon les informations en notre possession, le compte ° 302-058 « gestion de la formation à l’étranger » prend en charge les charges liées à la formation des étudiants à l’étranger y compris les frais de transport et le paiement des bourses, ainsi les charges scolaires. Depuis 2018, plus aucune information n’a filtré sur les dépenses de ce compte ni sur l’argent qui est toujours mobilisé pour l’alimenter.

 

dernières nouvelles
Actualités

2 تعليقات

  1. C’est comme ça que la junte a dilapidé plus de 1000 milliards $ en 20 ans sans créer aucun emploi productif… même pour conduire le métro d’Alger ils font appel à la RATP ou pour gérer l’aéroport d’Alger notamment les WC de l’aéroport ils font appel aux services de ADP (AÉROPORTS DE Paris)…
    Et ils ont donne des bourses aux enfants des généraux criminels… fils de bougnoul est un bougnoul aussi !