26.9 C
Alger
dimanche, juin 23, 2024

Augmentation dangereuse du nombre des chômeurs diplômés et qualifiés en Algérie

Le chômage des travailleurs qualifiés et diplômés augmente dangereusement en Algérie. Les récentes statistiques de l’Agence Nationale de l’Emploi (ANEM), l’organisme en charge de l’organisation et la connaissance de la situation et de l’évolution du marché national de l’emploi et de la main d’œuvre en Algérie, dévoilent une nouvelle réalité amère : le chômage touche, désormais, davantage les personnes diplômées et qualifiées que les non-qualifiés. 

Pour preuve, au mois d’avril 2021, l’ANEM a enregistré pas moins de 585 990 chômeurs ou demandeurs d’emploi parmi le personnel qualifié, à savoir les travailleurs formés qui disposent de toutes les les connaissances et les capacités requises pour l’exercice de leur métier. Durant le mois d’avril dernier, pas moins de 456 650 travailleurs qualifiés chômeurs ont été recensés par l’ANEM que le nombre des travailleuses au chômage et en attente d’un emploi était de 129 340. Les travailleurs qualifiés représentaient jusqu’à 29 % des chômeurs recensés par l’ANEM en Algérie. En revanche, 506 573 personnes non-qualifiées étaient à la recherche d’un emploi en Algérie.

Au mois de juin 2021, la situation s’est encore aggravée puisque ces travailleurs qualifiés ont représenté pas moins de 30 % des chômeurs « officiellement » recensés puisque les données de l’ANEM s’appuient sur les demandeurs d’emploi qui se manifestent auprès de ses services et agences afin de s’inscrire au sein des dispositifs soutenus par les pouvoirs publics en Algérie. C’est  dire que ces chiffres ne reflètent pas parfaitement l’ampleur alarmante du chômage massif en Algérie puisque de nombreux chômeurs ne prennent pas attache avec l’ANEM, qui propose généralement des emplois sous-payés et intérimaires, et préfèrent ainsi la débrouille pour s’insérer professionnellement dans le  secteur économique. Ils demeurent ainsi abandonnés à leur sort dans le marché du travail.

Il est à signaler que cette tendance élevée du chômage au sein du personnel qualifiée remonte à la fin de l’année 2020. En décembre 2020, 652 704 travailleurs qualifiés étaient déclarés chômeurs par l’ANEM. Au mois de novembre 2020, ce chiffre était de 629 802 demandeurs d’emploi parmi le personnel qualifié alors que les chômeurs non-qualifiés étaient estimées à 553 808. Le chômage de plus en plus élevé des personnes qualifiées en Algérie est la résultante de la crise économique et financière qui paralyse le pays. C’est la preuve par excellence que les secteurs productifs du pays tournent au ralenti, voire régressent dangereusement.

 

dernières nouvelles
Actualités

1 تعليق

  1. Plus de Hirak, plus de travail, bientôt aussi plus de JSK …
    Qu’à cela ne tienne !
    L’unique institution du pays qui tourne à plein régime
    a besoin de bras dans deux branches très prisées :
    -Cachiristes ;
    -Baltaguis
    Pour surveiller tout ce ghachi de chômeurs en devenir.
    Faut les suivre partout, ne pas les laisser respirer
    pour économiser l’oxygène !