19.9 C
Alger
vendredi, juin 21, 2024

Au moins 39 Harragas algériens dont des femmes et des enfants secourus par des sauveteurs espagnols

Encore des Harragas algériens secourus et sauvés d’une mort certaine ou tragique par des sauveteurs espagnols. En effet, depuis hier mardi jusqu’à aujourd’hui mercredi 6 octobre, au moins 39 Harragas algériens ont été repêchés au large des côtes espagnoles alors qu’ils couraient un grand danger en naviguant sur une mer agitée et dans des conditions climatiques chaotiques. 

Tous ces Harragas algériens ont été transférés, par la suite, au port d’Almerai, situé à l’extrême sud de l’Espagne. La première embarcation sauvée par les secours en mer contenaient 8 Harragas algériens dont une femme. La deuxième transportaient pas moins de 18 migrants algériens et la troisième comprenaient 13 Harragas parmi eux un enfant mineur.

Ces migrants irréguliers ont été tous récupérés par la Guardia Civil espagnole. Ils ont été rapidement pris en charge pour bénéficier d’une assistance médicale et matérielle, à savoir nourriture et hébergements temporaires, afin de leur permettre de se remettre de leurs vives émotions à la suite d’une mésaventure très dangereuse au bout de laquelle ils ont traversé la Méditerranée.

Il est à signaler que depuis le début du mois de septembre dernier, chaque jour, des équipes aériennes et maritimes de la Guardia Civil espagnole sont mobilisées pour venir au secours des migrants algériens infortunés qui risquent leur vie pour parvenir jusqu’aux eaux territoriales espagnoles.

Pour rappel, hier lundi 5 octobre, 14 personnes ont pu être sauvées au large des Iles Baléares et transférées par la suite par le biais d’un hélicoptère spécialisé vers des hôpitaux espagnols pour y subir des soins urgents. Malheureusement, de nombreux autres Harragas algériens  sont encore et toujours portés disparus depuis plusieurs jours et les unités des sauveteurs en mer n’ont pas pu les retrouver.

Signalons enfin que quotidiennement,  Francisco José Clemente, membre actif d’une ONG espagnole spécialisée dans l’accueil de migrants arrivés en Espagne sur des embarcations de fortune, publie sur sa page Facebook des informations détaillées et précises sur le nombre des Harragas algériens qui s’exposent à tous les risques pour atteindre les côtes espagnoles à bord d’embarcations de fortune lesquelles tombent souvent en panne en haute mer et dérivent ensuite pendant plusieurs jours avant d’être repérées par des navires de plaisance ou de commerce maritime.

Ce qui oblige les équipes de secours en mer de la Guardia Civil de lancer quotidiennement des opérations de sauvetage ainsi que des recherches approfondies pour tenter de retrouver d’éventuels survivants. Depuis les deux dernières semaines du mois de septembre, les Harragas algériens débarquent massivement au niveau de plusieurs régions côtières du sud de l’Espagne.

dernières nouvelles
Actualités

3 تعليقات

  1. Frère Boussad,
    En Espagne, il y’a quelques microcosmes qui ont peur que cette junte vident ses prisons et mettent tous les malfrats dans des botis.
    La junte à trouver une mesure radicale pour se débarrasser des personnes gênantes. Refilé la patate chaude à l’Europe, mais cela ne se passera pas ainsi malheureusement pour eux.
    Thanmirthik.

  2. @Loco
    Ce qui est dramatique, c’est que dans leur naufrage, ils engloutissent tout un peuple innocent.
    Ils ont mangé le blé en herbes ; ils ont siphonné les richesses du sous-sol et non contents de
    tout ça, ils frappent et ils pleurent en même temps. Ils n’assument rien, et suprême offense à
    l’intelligence, ils se cherchent des boucs émissaires pour camoufler leurs méfaits nocifs des
    Gogs et Magogs avant l’heure ! Le dire, c’est un minimum pour se soulager …