24.9 C
Alger
jeudi, juillet 18, 2024

AL24 News a consommé d’ores et déjà l’équivalent de 4 millions d’euros sans aucune existence… légale

En pleine crise financière, et au moment où les recettes budgétaires font cruellement défaut pour appuyer de nombreux projets socio-économiques, pas moins de 4 millions d’euros de fonds publics ont été engloutis sans aucun contrôle à priori ni aucune expertise préalable pour financer la nouvelle chaîne de télévision d’information internationale algérienne en continu AL24 News, lancée le 1er novembre 2021. Censée diffuser l’actualité nationale et internationale en temps réel, 24h sur 24 et 7 jours sur 7, cette télévision est entièrement financée par l’argent public, mais dans une opacité totale et intrigante. Pour ne pas dire une opacité scandaleuse. 

Deux semaines après son lancement, cette nouvelle télévision n’a pas « fait le moindre bruit », à savoir n’a suscité aucun intérêt ni en Algérie ni à l’étranger. Son lancement est passé quasiment inaperçu. Ni scoop inédit, ni des reportages de grandes qualités, ni un traitement révolutionnaire de l’actualité, ni aucun point de vue original sur l’actualité internationale, AL24 News ressemble tout simplement à un satellite de l’ENTV, la chaîne de télévision étatique connue déjà par un archaïsme désuet et qui consomme d’ores et déjà des dizaines de millions d’euros par an payés par le pauvre contribuable algérien.

Et pourtant, AL24 News est officiellement indépendante de l’ENTV. En effet, AL24 News est portée par une société publique économique soi-disant nouvellement créée. Or, à la suite des vérifications menées par Algérie Part, nous avons constaté que cette société publique n’existe pas ! Oui, aucune société étatique n’a été créée pour gérer ce projet alors que la chaîne de télévision a été lancée en grande pompe avec une cérémonie officielle organisée le 31 octobre dernier à Alger.

En réalité, ce sont trois agences privées de communication qui ont été impliquées grandement dans la réalisation des studios et des émissions de cette nouvelle chaîne de télévision. L’une de ces entreprises privées est soupçonnée d’appartenir indirectement à Salim Aggar, l’homme qui a été choisi pour diriger AL24 News, un cinéaste de profession qui n’a aucunement le profil de journaliste.

Ces trois entreprises privées ont facturé pour l’équivalent de 4 millions d’euros l’acquisition de matériel audiovisuel, les travaux de réalisation des studios aux Palais des expositions des Pins maritimes (ex-Safex), à l’ouest d’Alger (pavillon H), et le recrutement de plusieurs dizaines de journalistes. Or, tous les frais ont été pris en charge par ces entreprises privées qui ont demandé, ensuite, leur remboursement à l’Etat ! Etrange et inédite manière de procéder pour financer un projet purement public avec des deniers purement publics.

Mais le scandale ne s’arrête pas-là. Et pour cause, l’ancien ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement algérien, Ammar Belhimer, n’avait pas voulu payer les factures qui ont été présentées par ces trois sociétés privées à l’ANEP, l’Agence nationale d’édition et de publicité, un organisme étatique. Pis encore, Ammar Belhimer n’avait pas voulu également délivrer un agrément qui autorise les activités de cette nouvelle chaîne de télévision publique arguant qu’elle n’est pas encore rattachée à une entité publique officiellement créée et identifiée.

Il aura fallu l’intervention du Palais Présidentiel d’El-Mouradia pour débloquer la situation et permettre le lancement réel d’AL 24 News. Il s’avère que ce projet échappe totalement au contrôle du gouvernement et du ministère de la Communication. Il a été exclusivement pensée et préparée par des conseillers du Président Abdelmadjid Tebboune lequel avait exigé le lancement d’une nouvelle chaîne d’information internationale défendant les intérêts et la voix de l’Algérie à l’étranger afin de contrecarrer l’influence de France 24 et des autres chaînes de télévision internationales accusées d’hostilité à l’encontre de l’Algérie.

Et pour faire plaisir à Tebboune, toutes les étapes réglementaires régissant le processus de création d’une nouvelle société de médias ont été sautées sans faire preuve de la moindre transparence.

Preuve en est, l’homme qui devait initialement diriger le projet AL 24 News est Abdelkader Aiad, l’une des stars algériennes d’Al Jazeera. Ce dernier devait être débauché de la télévision qatarie par le régime algérien depuis juin 2021. Mais après avoir séjourné plusieurs jours dans un prestigieux hôtel à Alger, Abdelkader Aiad découvre que ce projet est bancal et très suspect car des factures lui ont été préalablement soumises alors qu’aucune société publique n’a été encore créée pour contrôler toute la gestion du lancement de cette nouvelle télévision.

Face à ces dérives inquiétantes, Abdelkader Aiad a pris peur et décide de rentrer à Doha abandonnant AL 24 News derrière lui. C’est à ce moment-là que l’un des conseillers les plus proches du Président Tebboune, à savoir Abdelhafid Allahoum, est intervenu pour imposer le sulfureux Salim Aggar à la tête d’AL 24 News. Sulfureux parce que cet homme de cinéma n’a aucune notion approfondie des nuances du journalisme, un métier qui lui est étranger. Il avait lancé par le passé un site d’information nationale qui n’a jamais percé faute de compétences avérées dans le journalisme. En plus, Salim Aggar était un proche ami et collaborateur de l’ex-ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, l’ex-candidat aux élections présidentielles du 12 décembre 2019 et adversaire direct… d’Abdelmadjid Tebboune. Nous reviendrons sur cette séquence occulte du parcours de Salim Aggar dans nos prochaines révélations.

Au final, le projet AL 24 News a été lancé dans une opacité rarement égalée. Ni société publique clairement identifiée, des finances publiques sortis par l’ANEP sans aucun justification légale et sans le moindre contrôle à priori, un ministère de la Communication mis sur la touche, et une nouvelle télévision présentée comme le « bouclier médiatique » de l’Algérie à l’étranger alors qu’elle n’est même pas encore diffusée par Nilesat, l’opérateur de satellites qui couvre toute l’Afrique du Nord, le Proche-Orient et le Moyen-Orient, diffusent 436 chaînes de télévision. Et pour cause, AL 24 News n’a pas encore le fameux… registre de commerce qui lui permet de conclure un contrat avec Nilesat pour valider officiellement sa diffusion au même titre des autres chaînes internationales qu’elle prétend vouloir… concurrencer.

dernières nouvelles
Actualités

22 تعليقات

  1. Rien de tout ça n’est étonnant Mr Semar. La gestion de cette soi-disant nouvelle chaîne de nouvelles en continu ne déroge en rien avec la façon dont l’Algérie tout entière est (non)gérée. Comment s’étonner de quoi que ce soit quand des soi-disant journalistes qui rapportent les dégâts causés les glissements de terrains dont la bâtisse en construction de Birmandreis qui risque de s’effondrer, n’ont rien trouvé d’autre que de se demander à qui appartenait ladite promotion immobilière. Tout naïf que je suis, je pensais que c’était là une information publique que tout un chacun, à plus forte raison un journaliste, pouvait facilement acquérir. C’est à croire que tout fonctionne à l’envers en Algérie.

  2. Tu te ridiculises de jour en jour et d’articles en articles….
    Si j’etait toi, j’irais voir notre petite soeur l’abbeille Tueuse et lui demander conseil,,,,
    Par exemple….
    Comment traverser et passer un passoir d’imbeciles….
    Premiere question….
    Est-il juste que notre petite soeur Morgane soit la la Favorite de toutes les Femmes du monde entier oubien de toute l’Afrique ou tout simplement du Maghreb et en particulier chez nous en Algerie????

    Pourqoui, ni toi ni Ma petite Soeur Morgane, vous ne repondez pas Pourqoui????????????

    A t-elle une qualite don’t personne ne soupsonne sauf toi?????

    Dis nous ton secret et on est des millions d’Algeriens pour venir secourir notre soeur Morgane coincee en Irlande……

  3. And so what?
    4 millions USD au niveau d’un pays comme l’Algerie pour un outil d’information qui permet de promouvoir l’image d’un pays , d’influer, de consolider son Soft power, c’est peanuts! C’est une excellente initiative, il était temps que l’Algerie se mette à communiquer, vendre la marque et la destination Algerie et avoir un bras armée ai servicecde notre diplomatie pour contrecarrer les France 24, djazaria, et toutes les médias de propagandes qui ciblent le pays. Mais il y en a qui préfère faire dans « l’enfilade de mouches » ( pour être poli!). Je dis bravo pour cette initiative et welcome to AL24.

  4. Cela dit, il faut arretter les mensonges sur nous…
    Il y a du vrai Certes et on est tous convaincus, cependant, l’exageration mene a la lassitude des neurones aussi fonctionnelles qu’elles soient.

    Toi et Morgane SVP…
    Stop it….Stop it….

    Comme disent les Anglosaxons
    Enough is Enough

    En francais cela veut dire…
    Desole n’est pas assez

  5. Destination:faillite au bout de quelques mois!Si on a pas des milliards derrières les quatre cent million pour soutenir l édifice(infrastructure moderne nécessitant des recrutements de compétences hors du pays,des bureaux et des correspondants à travers les quatre coins de la Terre etc!Un pays malade qui se permet une telle surcharge n a aucune idée sur les priorités!Cette réalisation est un gouffre qui demandera à être rempli!Le Qatar a des excédents qui demandent à être placés

  6. @Kheireddine MOSTEFAOUI 19 novembre 2021 At 17 h 51 min
    With all due respect dear mister Mostefaoui, when one lives in London, as seems to be your case, we expect a better grasp of english spelling from him. Avocat in english is lawyer not layer (couche/niveau en français). Friend pour ami et non freind (almost germain).
    No offense!

  7. A@Larnaque
    Dear Sir, I am sorry to disappointed you.
    But please let me tell you something..
    I was in middle of Rush hours…
    No time and no good conditions to explain my self..

    By the way I just to thank you Mister….
    If you are a good man so you are ma mate.

    But I have a probleme with the bitch and her mentor….

    How can you explain it????

    Please, give 1 reason to not talk to these people.
    Just 1 Reason and then I will come back to you soon inchaAllah with an other Arguments

  8. Bon….
    Comme tout le monde le sait.
    Mon petit Lapin dit El Loccoo.
    Mon petit Locco dit El Lapin.
    Est un jeune bebe qui commence a faire ses pas envers son bol plein de choco a la Fraise.

    Son Tablier rempli de Taches, son bournous, son cartable au Dos et ses medicaments qui pesent a peu pres 100 grammes equivalent au cerveau de AP et de ma soeur Morgane.

  9. A @ Lo ji
    Mon Ami qui me facilite la Tache fe reflechir…

    Tu es tellement Intelligent que j’ai oublie qui suis-je??.
    Now in English, you have to be careful about your words because in meantime your aims to seduce your audimat, is already done…
    You have no time to think, you are an Animal and I do understand that….

    Please and please
    Get a fuck out of my sight

  10. Ya khra mostahmar
    Rouh dire roukya, car tu n’as plus de neurones. Tu es un bourricot, rien d’autre. A défaut de roukya,tu peux te suicider,tu rendras service à l’humanité, à ta femme et tes enfants. Allez un peu de courage et jette toi dans la Tamise. Tu verras tu auras beaucoup de houris,qui vont t’accueillir, elles seront toutes très belles. Tu auras des rivières de single malt, et de haut Brion qui vont couler sous tes pieds.
    Tu auras des agneaux, des petits cochons halal, du bon saucisson, des bonnes saucisses, à volonté.
    Allez courage,sur terre,tu souffres le martyr, alors vas y rejoins le paradis, où tes démons vont devenir de belles nanas. Allez il faut juste un peu de courage et bientôt tu danseras la lambada en mangeant du saucisson et de la bonne terrine de sanglier halal.
    Allez vas y ,on se verra la haut, car moi malheureusement je serai privé de toutes ces bonnes choses,car je n’ai pas été Sage.
    Allez repose en paix. RIP