11.9 C
Alger
jeudi, mai 23, 2024

Adoption de la nouvelle loi sur les hydrocarbures : Bensalah assume et s’explique

En dépit de l’opposition farouche d’une grande partie des algériens, le chef de l’Etat par intérim, Abdelkader Bensalah, a assumé entièrement la responsabilité de l’adoption controversée de la nouvelle loi sur les hydrocarbures. Hier dimanche, lors de la clôture des travaux du conseil des ministres, Bensalah a expliqué que cette nouvelle loi permettra l’exploitation « rationnelle et intelligente » des ressources et richesses souterraines nationales au service du développement durable et de préserver le caractère social de l’Etat.

 

« Il est nécessaire que les profondes réformes opérées dans le secteur des hydrocarbures pour s’adapter à la réalité économique et aux exigences du marché international se poursuivent pour tirer profit des ressources du secteur et les consacrer au service du développement socioéconomique du pays », a ajouté le chef de l’Etat dont le mandat constitutionnel s’est expiré officiellement le 9 juillet dernier. Son mandat a été prolongé par le Conseil Constitutionnel mais sans s’appuyer sur aucun texte réglementaire.

En dépit de cette illégitimité criante, Bensalah se permet de considérer que l’Algérie doit s’atteler encore à la promotion du partenariat en tant qu’option stratégique dans sa politique énergétique, tel qu’il ressort de la loi N 86-14 du 27 août 1986, la loi N  91-11 du 27 avril 1991 et la loi N 05-07 du 28 avril 2005″, a-t-il poursuivi.

Enfin, le chef de l’Etat par intérim a précisé concernant le projet de loi sur les hydrocarbures, qu’il « s’inscrit dans ce contexte en ce sens qu’il prévoit des conditions et règles de partenariat à même de garantir le rendement des investissements », ajoutant que « ce texte permet de préserver les intérêts de l’Etat et des opérateurs publics, et que partant, le Gouvernement et les opérateurs du secteur sont appelés à redoubler d’efforts pour concrétiser tous les objectifs escomptés de cette loi et mettre en place les mécanismes pratiques pour sa mise en œuvre, après son adoption par le Parlement ».

 

dernières nouvelles
Actualités