23.9 C
Alger
mercredi, juin 12, 2024

29 millions de dollars USD supplémentaires pour le comité d’organisation des Jeux Méditerranéens d’Oran

L’Etat algérien continue d’attribuer de nouveaux budgets pour l’organisation des Jeux Méditerranéens d’Oran prévus à partir du 25 juin jusqu’au 5 juillet 2022. Au moins 29 millions de dollars USD supplémentaires ont été débloqués depuis janvier 2022 par le ministère de la Jeunesse et des Sports pour les attribuer au comité d’organisation des Jeux Méditerranéens d’Oran, a pu constater Algérie Part au cours de ses investigations. 

Il s’agit effectivement d’un budget fixé à hauteur de 4 milliards de Da, soit l’équivalent de 29 millions de dollars USD, qui a été débloqué pour les besoins du fonctionnement de ce comité d’organisation qui connaît, néanmoins, de sérieux problèmes et divisions internes. Ces divisions ont éclaté au grand jour à la suite du limogeage le 29 décembre 2021 par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Abderrazak Sabgag, du sportif Salim Iles qui occupait jusque-là le poste de directeur général des Jeux méditerranéens d’Oran 2022.

Officiellement, le limogeage a été décidé en raison d’importants retards dans la réalisation des infrastructures. Il ajoute que le poste de directeur général devrait rester vacant. Mais, en vérité, cette décision fait suite à un énorme polémique en interne au sein du comité d’organisation des Jeux Méditerranéens sur la gestion de l’attribution des futurs marchés de finalisations de diverses structures indispensables à la tenue des compétitions sportives à l’image des lieux de restauration, le gardiennage des sites sportifs ou le transport des athlètes ainsi que leur hébergement dans des conditions idéales et confortables. Tous ces marchés ont attiré la convoitise de plusieurs lobbys affairistes qui n’appréciaient pas la rigueur morale de Salim Iles, l’ancien nageur algérien et enfant chéri de la ville d’Oran.

Selon nos sources, ce sportif a été évincé sans aucune raison après avoir travaillé assidûment avec une équipe de jeunes et à peine 6 mois avant la tenue des Jeux Méditerranéens. Au sein du gouvernement algérien, un lobby a activement milité pour son remplacement par Mohamed Aziz Derouaz, l’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, désigné depuis octobre 2021 comme « Commissaire des Jeux méditerranéens 2022 ».

Le départ de Salim Iles a provoqué la démission collective des 12 directeurs des commissions qui travaillaient d’arrache-pied sur l’organisation des Jeux Méditerranéens d’Oran. Cette crise interne fait craindre que ce rendez-vous olympique international se transforme en un énorme fiasco pour l’Algérie dont la crédibilité sera dangereusement entachée.

Rappelons enfin que le 5 décembre 2021, le président Abdelmadjid Tebboune avait donné des instructions pour créer dans l’immédiat une instance chargée du suivi des préparatifs continus pour la tenue des jeux méditerranéens (JM) prévus en 2022 à Oran. Il avait chargé pour cela le ministre de la Jeunesse et des sports du suivi et du constat sur le terrain de façon hebdomadaire pour s’enquérir du rythme d’avancement des travaux, en coordination avec le wali d’Oran, et de soumettre au Premier ministre, ministre des Finances des rapports précis et transparents, en sus de la présentation d’un état des lieux mensuel au Conseil des ministres. De fortes inquiétudes entourent depuis plusieurs mois la capacité réelle de l’Algérie à organiser cet évènement olympique international  dans les conditions fixées par le cahier de charges du Comité international des Jeux méditerranéens (CIJM).

dernières nouvelles
Actualités

5 تعليقات

  1. Tant de millions de dollars déversés dans la nature pour récolter la moitié en rétro commissions , pendant ce temps le peuple algérien meurt de faim allant jusqu’à se transformer en farine humaine pour poissons.
    Tant de martyrs morts pour offrir une vie meilleure à la populace , si seulement ils savaient??????

  2. Les Jeux méditerranéens prévus à Oran auront le même sort que le Sommet imaginaire de la Ligue Arabe que Taboune est incapable d’organiser. Il n’ y a plus aucune compétence chez le pouvoir algérien. Tout le monde a fui. Quand on est incompétent en tout,on rate tout. Et partant, même causes, mêmes effets: il n’ y aura donc pas de Jeux Méditerranéens à Oran où aucune infrastructure n’est prête sans compter la situation sanitaire catastrophique faute de vaccins et d’autorités sanitaires…. compétentes.

  3. Toujours prêts à critiquer, est ce que rien n’a été réalisé depuis l’élection du Président Tebboune. Vous êtes là dans le microcosme d’Alger loin de la réalité du terrain. Sortez et allez visiter les innombrables chantiers dans les wilayas éloignés : les hauts plateaux, le grand sud, etc…….. des milliers de personnes bénéficient à présent, de l’eau, du gaz et de l’électricité. Des centaines de projets viennent d’être débloqués………. Soyez optimistes, mettez la main à la pâte pour construire la nouvelle Algérie qui est en marche malgré les pleurnicheries de certains…………….

  4. Oh purée, en voilà un autre qui nous dit qu’il ya plusieurs chantiers un peu partout dans pays, je pense que tu devrait le dire aux centaines de milliers hommes, femmes et enfants qui accostent sur les côtes espagnols chaque jour durant qu’ils n’ont plus besoin d’aller chercher du travail ailleurs.
    À mon avis, les seul grand chantier auquel il va falloir répondre rapidement, c’est la constructions de plusieurs prisons pour pouvoir accueillir ces milliers de personnes arrêtés illégalement.