26.9 C
Alger
dimanche, juin 23, 2024

Viande de poulet, viande rouge ou les fruits : nouvelles augmentations alarmantes des prix qui aggravent le danger de l’inflation en Algérie

La cherté de la vie s’accentue en Algérie et les indicateurs relatifs au pouvoir d’achat des ménages algériens se sont encore une fois détériorés en raison des nouvelles augmentations des prix qui ont été constatées depuis le mois de septembre dernier. Une hausse des prix qui a particulièrement affecté la viande de poulet, la viande rouge et les fruits. L’inflation poursuit sa hausse et son ascension permanente porte un sérieux préjudice au portefeuille des Algériennes et Algériens. 

C’est du moins le constat que l’on peut dresser à la lumière de la lecture des données recueillies par la dernière édition de l’indice des prix à la consommation (IPC) qui est l’instrument de mesure de l’inflation. Il permet d’estimer, entre deux périodes données, la variation moyenne des prix des produits consommés par les ménages. Il est basé sur l’observation d’un panier fixe de biens et services, actualisé chaque mois, chaque trimestre et chaque année.

Etabli par l’Office National des Statistiques (ONS), un organisme gouvernemental algérien chargé de la collecte des données retraçant l’évolution socio-économique du pays, l’IPC du mois de septembre 2022 reconnaît que les consommateurs algériens ont sui une nouvelle augmentation des prix des produits agricoles frais (+1,3%) qui a été provoquée essentiellement, par celles observées au niveau des fruits (+21,0%), de la viande de poulet (+4,1%) ainsi que de la viande rouge (+4,0%).

D’autres produits alimentaires ont connu aussi des augmentations notables de leurs prix depuis le mois de septembre dernier à l’image d lait fromage et dérivés (+1,7%) ainsi que le café thé infusion (+2,1%).  Les observations de l’ONS affirment également que l’inflation maintient une hausse permanente en Algérie et ce depuis octobre 2020 et peine à baisser en dépit de la conjoncture économique mondiale favorable à l’Algérie en raison de l’augmentation des revenus pétroliers ou gaziers provenant des exportations en devises des hydrocarbures.

L’IPC de l’ONS note à ce sujet qu’au mois de septembre 2022 et par rapport au même mois de l’année 2021, la croissance des prix à la consommation est de 8,7%. Concernant le rythme d’inflation annuel (octobre 2021 à septembre 2022 / octobre 2020 à septembre 2021), il est de +9,4% et flirte ainsi encore une fois avec la barre symbolique des 10 %.

 

 

dernières nouvelles
Actualités