23.9 C
Alger
mercredi, juin 12, 2024

Un autre signe inquiétant de l’appauvrissement des Algériens : chute vertigineuse du PIB par habitant depuis 2019

L’appauvrissement progressif de la population algérienne n’est pas un fantasme ni un mythe, c’est bel et bien une réalité amère qui menace l’avenir de plusieurs millions d’algériens confrontés au quotidien à des difficultés sérieuses pour vivre décemment et dignement. Pour mesurer l’ampleur de cet appauvrissement, il faut regarder de près la régression alarmante du du PIB par habitant en Algérie. Explications. 

Il s’agit d’un indicateur économique qui permet de comparer les niveaux de richesse créée par différents pays, car il calcule le rapport entre la valeur de la production finale d’un pays et la population de ce dernier sur une période définie. En clair, le PIB par habitant consiste en le PIB, à savoir toute la richesse créée annuellement, d’un pays divisé par son nombre d’habitant. Très apprécié des économistes, il donne un indicateur complémentaire du niveau de développement d’un pays.

Malheureusement, en 2020, le PIB par habitant en Algérie a chuté terriblement en 2020 en atteignant à peine 3310 dollars américains annuels. Par rapport à 2019, le PIB par habitant en Algérie a chuté de plus de 7,2 %. C’est dire que l’impact de la crise sanitaire de la pandémie COVID-19 a été terrible pour les équilibres économiques et financiers de l’Algérie.

Mais, en vérité, le recul du PIB par habitant en Algérie date de bien avant la pandémie de la COVID-19. En effet, en 2019, il avait déjà reculé de plus de 1,1 % et en 2018 de 0,8 %. Et même en 2017, le PIB par habitat en Algérie avait aussi régressé de 0,75 %. En 2018, le PIB par habitant en Algérie était de l’ordre de 4153 dollars US. Il n’a pas cessé de chuter depuis 2019 pour descendre au dessous de 4000 dollars US par habitant. En 2016/2017, l’Algérie était classée officiellement au 126e rang mondial des pays les plus riches du monde en se basant sur la valeur du PIB par habitant. Depuis 2020, l’Algérie a dégringolé et il n’y a pratiquement plus aucune différence notable entre les Algériens et leurs voisins marocains ou tunisiens qui tournent également autour de 3200 dollars Us de PIB par habitant.

Pis encore, à ce rythme les marocains ou tunisiens pourront même être considérés plus aisés que les Algériens puisque leur PIB par habitant risque de dépasser celui de l’Algérie dans les années  à venir. Au Maroc, par exemple, de 3035 dollars US en 2017, le PIB par habitant est passé à 3230 dollars US en 2019 avant de chuter à 3000 dollars US en 2020 à la suite de la pandémie de la COVID-19.

L’Algérie, naguère riche et prospère grâce à ses hydrocarbures, est aujourd’hui un pays qui s’appauvrit dangereusement pour rejoindre le club des pays aux revenus les plus modestes. Cette tendance inquiétante s’explique également par l’absence d’une stratégie économique capable de relancer le pays et de lui permettre de retrouver ses équilibres financiers. Nous y reviendrons dans nos prochaines éditions.

 

dernières nouvelles
Actualités

1 تعليق