23.9 C
Alger
mardi, mai 28, 2024

Tebboune : « Ce ne sont pas des détenus d’opinion, mais des détenus de la calomnie et de l’insulte »

Abdelmadjid Tebboune a refusé de reconnaître qu’il y a des détenus d’opinion et des détenus politiques en Algérie. Et concernant la grâce présidentielle qu’il avait décidée le 18 février dernier, Tebboune a affirmé qu’elle n’était pas un « signe de faiblesse » comme il a été interprété par certains observateurs de la vie politique en Algérie.

« Ce n’est pas de la faiblesse. Bien au contraire, c’était une démonstration de force de notre part », a expliqué Tebboune lors d’une entrevue accordée à des responsables de médias nationaux et diffusée ce lundi soir par l’ENTV, la chaîne de télévision étatique algérienne. D’après le Président algérien, l’objectif de cette grâce présidentielle était d’apaiser les relations entre le Hirak et l’Etat.

Cependant, Abdelmadjid Tebboune a refusé de reconnaître que les détenus remis en liberté étaient des détenus d’opinion. « Excepté deux ou trois détenus, tous les autres sont des détenus de la calomnie, de l’insulte et de la diffamation », a rétorqué le Président algérien d’après lequel les personnes qui ont été incarcérées n’ont pas été victimes d’une injustice particulière. « La calomnie et l’insulte ne sont pas une opinion », a assuré en dernier lieu Abdelmadjid Tebboune qui dit ne pas avoir regretté tout de même la libération de ces détenus qui a été vivement réclamée par les militants et activistes du Hirak depuis de longs mois.

dernières nouvelles
Actualités

15 تعليقات

  1. Quand des militants du MAK ou de l ex FIS lancent des insultes sur l’armée ou les services de sécurité, c’est qu’il y a une volonté manifeste pour chercher une confrontation et un chaos….Le Hirak c’est pas cela.
    Tebboune a raison pour le coup.

    Vous pensez que dans une manifestation au Maroc on pourrait insulter le roi prédateur ?? En Algérie les slogans sont assez libres mais quand c’est des insultes graves comme ce fut le cas dans quelques cortèges alors il y a sanction.

    Mmi je mange pas de sanglier ni de porc…je bois pas…Pour autant quand je croise des algeriens amateurs de cochonaille je ne les insulte pas…

  2. Et quand tu menaces de mort des agents de sécurité ça s’appelle comment?
    C’est de la dictature brutale et sanguinaire.
    Tu parles de dictature et tu es toi même dans cette pensée ?
    Sois tu es atteint de crétinisme profond sois t es schizophrène.
    Dans les 2 cas tu es LE problème de l’Algérie et sûrement pas une voix à écouter.
    Suicide toi…il est encore temps.
    Le Hirak n’ira jamais dans ta direction…les algeriens ne veulent pas de demoKHRAtes et d’hypocrites opportunistes et lâche de ton espèce.. .

  3. Mr le président, le peuple algérien est insulté, humilié, violé, torturé et j’en passe , et cela dure depuis bientôt 60 ans , par ces mêmes institutions que vous défendez aujourd’hui . Trouver vous normal quand ces personnes crient leurs désespoir se retrouvent en prison comme de vulgaires criminels ? Et que en même temps tout ces voleurs, violeurs et tortionnaires se retrouvent eux en liberté ? Alors si vraiment vous êtes le chef suprême des armées et des juges ? Rendez la dignité voler au peuple algérien. Merci.

  4. Si je comprends bien malgré des généraux ripoux, et c’est peu de le dire, des adjudants-chefs qui monnayent les renseignements « Top Secret » de la Défense nationale et des membres de la sécurité intérieure qui violent des étudiants en détention provisoire, vous n’êtes pas gênés de continuer à vous abriter derrière un slogan creux de Dawla Askaria qui juge le peuple mais qui épargne les siens.
    Montrez nous au moins une fois que vous êtes justes en sanctionnant les auteurs du viol du jeune étudiant Nekkiche !
    Vous ne croyez pas que 60 ans de violence ça suffit maintenant ! Arrêtez de prendre le peuple algérien pour des éternels immatures. La Pravda et le Soviet Suprem sont obsolètes.

  5. Tebboune et l’armée n’ont qu’à faire des commentaires et insultes de ces moins que rien, qui ne sont bons que pour parlotter comme des femmes. Croyez-vous que Chengriha est empêché de dormir car tel ou tel crétin a fait une remarque sur l’Algérie ou l’armée. Tous ces bouffons qui critiquent (en excluant les esclaves marochiens), il ne restera que quelques traitres Algériens, non content d’avoir été écarté des cercles du pouvoir et par, revanchardisme, se mettent à tirer dans le tas et aboyer. Un type comme Zeitout, était en poste à l’ambassade en Libye, poste avancé de l’ex DRS, le type c’est un ancien des coups tordus, expert dans les trafics en tous genres, devient par magie ex-diplomate. Tu as vu la gueule du mec en 1990 aves ces moustaches de tortionnaire en chef. Vous nous prenez pour des imbéciles.
    Oui, beaucoup de changements doivent s’opérer en Algérie pour arriver à un état de droit mais, certainement pas avec des traitres comme vous.

  6. Tebboune ment comme il respire car il est issu d’un pouvoir dont le fake est dans l’ADN. Regardez ENTV elle a osé dire que le Hirak celebrait « l’union entre l’armée et le peuple ».
    Les fait sont clairs : aucun pays n’a intérêt à déstabiliser l’Algérie car les secousses et les réfugiés vont submerger toute la Méditerranée et ses voisins.
    Le Maroc est le dernier pays à vouloir une Algérie instable car c’est sa voisine immédiate. On ne met pas le feu à la maison mitoyenne de son voisin. le B.A BA de la géopolitique. La France aussi. l’Espagne aussi.Ces dernières ont peur des harragas qui deja sont en surnombre sur le sol depuis 3 ans.
    Israël, sa politique, c’est des relations diplomatiques avec les pays arabes pas de déstabiliser.
    Il reste donc quoi? la faillite totale du pouvoir algérien qui n’est dû qu’à son l’incompétence et la corruption.
    Pénuries de pâtes, de laits, d’eau, de voiture, d’huile. Inflation élevée. Sonatrac et Air Algérie en ruine.Diplomatie en ruine. hôpitaux en ruine. Pas de vaccins ni de masques. Manque d’infrastructure. Banques archaïques etc…
    Tout ceci n’est pas la main de l’etranger mais le RESULTAT des mains sales du pouvoir algérien uniquement.

  7. Pourquoi alors le régime a été obligé de libérer les otages Nakkaze, Drareni, Laalami,… ?!
    Pourquoi alors le régime a été obligé de libérer les 700 manifestants arrêtés vendredi 26/2 dans la journée et sans traduire aucun d’eux à la justice du téléphone le dimanche 28/2 comme il avait l’habitude de le faire vanat ?!!
    La réponse est dans cet extrait d’AP : « La Haute-Commissaire aux droits de l’homme, Mme Michelle Bachelet, a lancé le 27 février dernier un message clair et net au régime algérien : il faut libérer immédiatement tous les détenus politiques.  »
    Maintenant qu’il a réussi la pirouette et l’exploit d’être désigné comme un régime dictatorial qui s’assume pleinement ça va être difficile aux généraux de réprimer le Peuple Algérien sans penser au TPI … et même leur ami Macron et la France officielle ne peuvent rien faire pour les protéger !

  8. Au crétin qui prend à Témoin Mme Bachelet. Ses injonctions, nous on te les fout dans ton fion pourri. Demandes lui, puisque elle t’écoutes apparemment, de demander la libération de Zefzafi, des prisonniers politiques Palestiniens, Séoudiens, Emiratis, Egyptiens et plein d’autres avant de parler de quelques pouilleux en Algérie qui se prennent pour des Mandela.

  9. @dz man
    Vous ne reconnaissez pas l’ONU alors ?!
    Vous êtes des voyous incultes mais cette fois-ci vous êtes tombé sur 45 millions d’Algériens qui ont décidé à vous mettre dehors et que même la France de Macron qui vous protège ya harkas ne pourra pas s’accommoder avec vos pratiques dictatoriales : viol, torture, … Vous êtes foutus !

  10. Il a bien appris la leçon, celle de la langue de bois. Faut dire qu’il est du sérail avant d’être président.

    Il fait dans la nuance pour tromper les naïfs mais voilà les algériens ne sont plus là à vous écouter. Ils vous entendent, oui mais ils ne vous écoutent pas. Vous êtes un opportuniste et n’était Gaid Salah, vous ne seriez jamais à la tête de l’état algérien car vous n’avez aucune envergure.

    Vous répétez tel un ara ce que les pontes du régime militaire vous dise. Vous faites là où on vous dit de faire.

    Les détenus, quels qu’ils soient, qui manifestent dans la discipline et sans violence, sont des détenus arbitraires car le régime dont vous faites partie est violent et dictatorial, ce n’est un secret pour personne sinon comment expliquer qu’il y ait tant de milliers et millions de personnes qui vous rejettent tous, tout le régime en dépit de vos creuses promesses d’Algérie Nouvelle dont ils n’ont rien vu, à ce jour. Vous utilisez l’unique pour flouer les algériens et je me répète, personne ne vous écoute et autant ne regarde cette chaine de propagande néfaste qui est un repère de bras cassés qui ne diffuse que des slogans lénifiants afin de plaire au régime.

    Vous avez failli à votre mission, vous avez renié votre parole, vous out, vos jours sont comptés et ce n’est pas de ma part une menace mais une opinion.

     » Le gouvernement est très fort pour vous casser la jambe, vous donner une béquille puis vous dire : vous voyez, sans moi vous ne pourriez pas marcher.  » Harry Browne

  11. Beaucoup sur ce site et d’autres, ceux qui se font appeler par eux-mêmes « démocrates », ont un projet caché et drapé dans de beaux habilles. Celui d’anéantir l’état Algérien. Sous de fallacieux prétextes, ils œuvrent, souvent de l’étranger, à saper le moral des citoyens, à dénigrer nos actions et à critiquer tout ce que fait l’Algérie.
    Nous n’avons jamais dit que l’Algérie est un état de droit, un modèle. Cependant, la cibler de la manière dont vous le faites, me mets mal à l’aise et cache forcément des objectifs inavoués. Vous n’êtes pas dans la critique constructive mais dans le travail de sape.
    Vous êtes loin d’être parfaits et démocrates. Il n’y a qu’à voir comment vous voulez museler tous ceux qui ne sont pas d’accord avec vos méthodes douteuses. C’est amplement suffisant pour vous disqualifier de la course. Celui qui a des craintes légitimes de voir le changement s’opérer dans le sang et le chaos et désigné par des qualificatifs infames. Si je comprends bien, votre démocratie consiste à être forcément d’accord avec vous sous peine d’exclusion. Il sera beau votre état de droit. Nous allons chasser une dictature pour la remplacer avec une autre pire car pernicieuse.
    Très sûr de vous comme vous êtes, vous pensez que le peuple Algérien est naïf et ne sais pas déchiffrer les évènements. Vous voulez nous expliquer qu’une personne comme Abdou Semmar ou le transfuge Zeitout, font des vidéos youtube/facebook, écument les plateaux télé, se déplacent, manifestent partout, gratuitement sans contrepartie. A vous croire, ces gens, laissent femmes et enfants seuls à la maison, sans nourriture, alors qu’ils sont mobilisés comme des soldats à pilonner l’Algérie jour et nuit. L’histoire récente nous a appris que tout cela n’est pas dû au hasard. Ces gens sont utilisés par des parties qui ne veulent pas le bien de l’Algérie afin de nuire à nos intérêts vitaux. Vous ne pouvez pas affirmer le contraire. C’est la stricte vérité. Notre pays est ciblé par des parties externes bien connues qui veulent le neutraliser. Vous pouvez me dire que l’équipe en place (vous avez remarqué, je n’emploie pas l’expression « régime algérien », utilisée par nos ennemis) utilisent cet argument, je vous dis oui sans problème mais, le risque existe bel et bien. Toute tentative de changement brutal non sécurisée impliquera l’intervention directe ou indirecte de ces parties étrangères pour interférer dans les choix du peuple Algérien. Vous n’y pouvez rien, cela vous dépasse largement.
    Qui va-t-on placer à la tête de l’état pendant la transition ? Zoubida Assoul, Bouchachi, Tabou, Louisa Hanoune? Qui ?
    Ça ne va pas non ! C’est pire que le FLN. Ces personnes ont le double handicap : plus charognards que le FLN et portent le germe de la division de l’Algérie en eux. Ils ne croient pas à l’état algérien et à ses fondements : Islam, langue arabe et emblème national vert-blanc-rouge. Leur rêve est de créer un état fédéral à la « Suisse » ou chaque région de l’Algérie est livrée à elle-même. Eux, ils ont reçu les assurances d’un ennemi traditionnel qui leur a garantis une protection et une aide au développement ou cas où ils réussissent à imploser de l’Algérie. C’est un fantasme qu’ils caressent de longues dates.
    Vous voulez que le peuple Algérien accepte à sa tête une stalinienne comme Louisa Hanoune, millionnaire en dollars sur le dos des travailleurs. Donnez-moi des noms valables qui sont capables d’assurer la transition vers un état de droit. Quelle que soit la personne elle sera contestée. Vous les « démocrates » vous contestez les personnalités actuelles et les autres vont contester les vôtres plus tard. Ça sera un jeu perpétuel et pendant ce temps-là, l’Algérie glissera vers l’inconnu.