26.9 C
Alger
dimanche, juin 23, 2024

Soixantenaire de l’Indépendance et des Accords d’Evian : Les projecteurs des médias français braqués sur l’Algérie

En 2022, nous allons célébrer le soixantenaire de l’Indépendance de l’Algérie et de la signature des fameux ou célèbres Accords d’Evian. Et à cette occasion, l’Algérie, son passé, son présent et son actualité attirent de très nombreux médias internationaux notamment français. 

En effet, depuis plusieurs jours, de nombreux médias, magazines, chaînes de télévision, médias en ligne ou quotidiens nationaux français publient un florilège d’articles, d’enquêtes ou de dossiers sur l’Algérie. Ce dimanche 13 mars, le magazine hebdomadaire l’Express a publié tout une enquête intitulée « France-Algérie : les secrets d’une relation empoisonnée
Immigration, terrorisme, business ». « Le passif colonial complique les rapports entre les deux Etats. Et ce depuis les accords d’Evian, signés il y a soixante ans », explique ce magazine français dans cette longue enquête signée notamment par Étienne Girard qui a publié récemment un important livre concernant une enquête de plus d’un an sur Éric Zemmour, le polémiste français controversé candidat aux élections présidentielles françaises prévues en avril prochain.

Dans cette enquête, il est par exemple révélé une anecdote inédite concernant les échanges ayant réuni le défunt Abdelaziz Bouteflika avec Nicolas Sarkozy, l’ancien Président français, lors de sa visite à Alger en décembre 2007.

« Ce 3 décembre 2007, le président algérien dîne avec le diplomate et Nicolas Sarkozy, qui vient d’entamer une visite d’Etat en Algérie. De lui-même, le chef d’Etat revient sur l’expression « génocide culturel » qu’il a utilisée un an auparavant pour qualifier la colonisation française. « Vous nous avez tout pris, vous avez pris notre culture, vous avez volé notre identité, on ne sait plus qui on est, si on est Arabes, si on est Européens », aurait tonné ainsi Bouteflika  contraignant Sarkozy à changer radicalement sa vision sur le passé colonial.

« Son homologue français est stupéfait. Il n’avait pas prévu d’évoquer les questions mémorielles durant son séjour, consacré au partenariat commercial entre les deux pays. Mais le président est si ému de la diatribe de son alter ego qu’il décide de modifier la trame de son discours à l’université de Constantine le surlendemain. Nicolas Sarkozy évoquera « l’injustice » que « le système colonial » a « infligée au peuple algérien », un régime qualifié d' »entreprise d’asservissement et d’exploitation ». Cela ne l’empêchera d’envisager, en 2012, de dénoncer les accords d’Evian du 19 mars 1962, préalables à l’indépendance de l’Algérie », révèle à ce sujet l’enquête de l’Express.

L’Express n’est pas le seul média français qui s’intéresse à l’Algérie. Loin s’en faut. Le quotidien régional français Sud-Ouest, l’un des plus importants tirages de France, a publié lui-aussi un dossier intitulé lui-aussi : « Algérie-France : après la crise, le beau temps  ? »

Le magazine Marianne a publié un autre dossier intitulé : « Algérie-France : 60 ans après les accords d’Evian, « la question migratoire n’est toujours pas réglée ». Ce magazine a fait parler l’historien Maurice Vaïsse pour savoir notamment ce qui reste aujourd’hui des accords d’Évian.

De son côté, le quotidien Le Parisien fait parler le célèbre chanteur Serge Lama qui avait écrit en 1975 une chanson baptisée «l’Algérie» pour raconter le destin des jeunes appelés français durant la guerre d’Algérie.  Comme de nombreux autres articles parus en France, cette interview s’inscrit dans la célébration vendredi prochain des 60 ans du cessez-le-feu signé dans les accords d’Évian, le 18 mars 1962.

Le quotidien Le Monde a publié, quant à lui, un décryptage sur « le poids politique de la mémoire des pieds-noirs d’Algérie ». « Soixante ans après la signature des accords d’Evian du 18 mars 1962, les conséquences de la guerre d’Algérie sont toujours présentes dans le débat français, notamment parmi les rapatriés et leurs descendants », analyse cet influent quotidien français.

Cette profusion d’articles et de productions journalistiques sur l’Algérie et la mémoire qui la lie à la France démontre enfin que les liens émotionnels demeurent très forts entre les deux rives de la Méditerranée. Le passé hante toujours le présent qui interroge l’avenir et ses incertitudes. L’Algérie continue de fasciner, d’obséder et d’interpeller 60 ans après son indépendance.

 

 

dernières nouvelles
Actualités

1 تعليق

  1. Dans ce contexte de guerre en Ukraine et de menace de déclenchement d’une troisième guerre mondiale nourrie avec des milliers de bombes atomiques fusant de toutes parts,et a la clé la disparition de l’espèce humaine et de la vie telle qu’on l’a connue, je doute que cet anniversaire va braquer outre mesure les projecteurs de la presse mondiale…