22.9 C
Alger
jeudi, juin 20, 2024

Relations avec Israël : haram pour les fils du peuple, halal pour les enfants des généraux algériens

Les relations directes avec les autorités israéliennes ou des ressortissants israéliens entretenant une proximité importante avec leurs autorités sont « criminalisées » par l’Etat algérien et formellement interdites car Israël est considérée comme un « ennemi absolu » par le régime algérien. Mais cette règle semble s’appliquer uniquement sur les enfants du peuple et lorsqu’il s’agit des enfants des dirigeants du pouvoir, le traitement de cette question sensible change radicalement.

Preuve en est, Tarik Hartani, fils du général Mohamed Hartani, ex-directeur de l’hôpital central de l’armée à Ain Naadja de 1988 jusqu’à 1990, et nommé par décret présidentiel du 7 avril 2022 comme directeur la prestigieuse Ecole Nationale Supérieure Agronomique d’Alger, travaille ou collabore directement avec des chercheurs israéliens qui sont fortement soutenus par les autorités de leur pays appelé par les autorités algériennes « l’entité sioniste », a pu confirmer Algérie Part au cours de ses investigations.

En août 2022, Tarik Hartani, en dépit de sa qualité de cadre dirigeant nommé par décret présidentiel, s’était déplacé à Angers en France pour assister avec ses collaborateurs israéliens au congrès mondial de l’horticulture dont il est l’un des membres de son comité scientifique en présence de deux importants chercheurs israéliens : Alon Ben Gal et Yishai Netzer. Les autorités algériennes n’ont jamais demandé des comptes ou soumis à une quelconque enquête Tarik Hartani qui jouit d’une importante proximité avec le pouvoir algérien puisqu’il est le « monsieur sécuritaire alimentaire » du régime Tebboune.

En effet, Tarik Hartani est l’homme qui dirige et coordonne le comité d’experts en charge de l’élaboration du Schéma stratégique de développement de la production céréalière 2023-2028. Il est en charge d’une mission très sensible et stratégique pour l’avenir du pays. Une mission qu’il continue de diriger en dépit de ses relations avérées avec des collaborateurs israéliens sans provoquer une quelconque gêne au sein du régime algérien qui fait ainsi preuve d’une grande hypocrisie à l’égard d’Israël. Notre Directeur de Publication, nous fournit davantage d’informations sur cette affaire inédite dans ce podcast vidéo :

abdousemmar #tebboune #pouvoir_algérien #alger #algériens #algeriepart #palestine #gaza #israël #anger #france

dernières nouvelles
Actualités