13.9 C
Alger
lundi, septembre 25, 2023

Qui a voulu intenter à la vie d’Abdou Semmar ?

Le Directeur de Publication d’Algérie Part, Abdou Semmar, a été ciblé par une troublante agression qui s’apparente à une tentative d’assassinat à peine voilée. Le 15 août 2023, en pleine après-midi, au beau milieu d’un quartier pavillonnaire situé entre Nanterre et Rueil-Malmaison, la banlieue parisienne dans le département du 92, un individu armé d’un pistolet a surgi brusquement d’un véhicule stationné le plus normalement du monde pour s’en prendre ensuite à Abdou Semmar avec une rapidité qui a pris de court notre Directeur de Publication.

L’agression commence violemment d’abord à l’aide d’une bombe lacrymogène pour gazer Abdou Semmar et l’empêcher de se défendre contre cette agression caractérisée qui le ciblait délibérément. L’assaillant a sorti ensuite son pistolet pour le pointer vers sa direction faisant mine de vouloir l’abattre à bout portant. Fort heureusement, des témoins oculaires, des voisins habitant une maison dans le quartier pavillonnaire appelé Avenue de Rueil, ont lancé des cris pour effrayer l’assaillant le contraignant ainsi à renoncer à son dessein criminel. Ces témoins ont alerté également rapidement les forces de la Police française et des éléments de la Brigade anti-criminalité (BAC) sont intervenus rapidement pour prendre en charge Abdou Semmar et protéger mon intégrité physique.

Mais ce n’était pas pour autant une délivrance car le cauchemar ne venait que de commencer pour le journaliste algérien éprouvé depuis 2019 par une interminable série de persécutions et de menaces dirigées contre sa personne et sa propre famille retenue en otage en Algérie. Dans une première démarche de transparence vis-à-vis de nos lectrices et lecteurs, notre directeur de publication a raconté le récit de cette incroyable journée où il a failli perdre la vie. Dans un premier podcast vidéo, il a expliqué les circonstances troublantes de son agression et détaillé les moments précis qui ont marqué le déroulement de cette terrible séquence survenue sur le territoire français, à Paris, l’une des capitales européennes les plus peuplées et les plus névralgiques.

Vaste enquête policière en France et pourquoi j’accuse Tebboune d’avoir tenté de m’éliminer – YouTube

Face aux nombreux messages de solidarité et de bienveillance qui lui sont parvenus au lendemain de cette lâche agression, Abdou Semmar est sorti une nouvelle fois de sa réserve pour fournir de nouveaux éclairages concernant l’enquête policière menée en France dans le but d’identifier le commanditaire de cette opération. Dés le départ, notre directeur de publication a mis en exergue les motivations politiques avérées ayant caractérisé cette agression que l’on peut qualifier aisément de tentative d’assassinat. Pourquoi ? Parce qu’on ne sort aussi facilement un pistolet juste pour impressionner ou subtiliser un quelconque objet de valeur à une victime qui était d’ores et déjà fortement gazée et donc incapable de se défendre correctement.

Le 17 août 2023, Abdou Semmar a été auditionné une nouvelle fois, et cette fois-ci, par une brigade spécialisée de la Police Judiciaire française à propos de la tentative d’assassinat l’ayant ciblé dans les rues de Nanterre et de Rueil-Malmaison, dans la banlieue de Paris. La Police française lui a assuré qu’elle va mèner une vaste enquête pour identifier et interpeller l’assaillant qui a utilisé un pistolet pour tenter éventuellement de nuire à son intégrité physique. Tenu par le devoir de respecter le secret de l’instruction policière, Abdou Semmar a tenu tout de même à expliquer quelques tenants et aboutissants de cette agression caractérisée à main armée pour démontrer qu’il s’agit d’une pure et simple tentative d’assassinat dans le but éventuel de l’éliminer physiquement.

Le déroulement de cette agression et ses circonstances précises démontrent clairement qu’il s’agit d’une opération politique commanditée dans le seul but d’intimider ou « d’en finir » avec un journaliste d’investigation qui dérange en raison des révélations détaillées, précises et approfondies sur les malversations politiques ou financières de l’actuel régime Tebboune. Les indices réunis permettent d’affirmer actuellement que toute une équipe a été mobilisée pour une filature, une traque voire une surveillance personnalisée du moindre fait et geste d’Abdou Semmar. Cette stratégie a permis ainsi l’organisation d’une embuscade au niveau d’une rue pavillonnaire dans le but de l’agresser, voire de l’assassiner.

L’assaillant armé avait des complices et attendait dans son véhicule l’arrivée du journaliste algérien et réfugié politique en France depuis octobre 2019 à un point précis afin de perpétrer son agression. Plusieurs spéculations circulent et de nombreuses informations, pour le moment non vérifiées, sont parvenues à notre Rédaction sur l’identité des commanditaires de cette agression qui aurait pu ôter la vie à notre Directeur de Publication. Oui ôter la vie sinon quel serait le sens de recourir à un pistolet pointé en direction d’un individu terrifié, tétanisée par la violence d’une attaque gratuite dont il est victime ? Et si des voisins, ou des témoins oculaires, n’étaient pas présents à ce moment-là, qu’aurait-il advenu d’Abdou Semmar ? La réponse ouvre le champ à toutes les possibilités les plus horribles.

Opération lancée par le patron de la Police Algérienne, Farid Zineddine Bencheikh, acte prémédité par une équipe dépêchée par Boualem Boualem, le conseiller le plus influent et puissant du Palais Présidentiel d’El-Mouradia, ou opération diligentée par le Renseignement Extérieur algérien dirigé par le fameux général-major M’henna Djebbar, les informations communiquées pour le moment par nos sources pour expliquer cette attaque demeurent des hypothèses que nous sommes en train de vérifier et qui seront infirmées ou confirmées, par les conclusions de l’enquête de la Police Judiciaire française. En attendant, Abdou Semmar s’est exprimé sur cette sombre affaire dans une deuxième vidéo diffusée sur sa chaîne Youtube pour affirmer que « personne ne peut me faire croire que le Président Abdelmadjid Tebboune est innocent dans cette histoire ». « A mes yeux, sa responsabilité pénale, morale et politique est pleinement engagée », a-t-il expliqué en pointant du doigt le climat politique profondément malsain instauré en Algérie par un Président qui dénigre, menace, diabolise et vilipende à longueur de journées les opposants exilés ou journalistes indépendants sans oublier les condamnations arbitraires dont des verdicts terribles de peine capitale, les procès expéditifs ou les propagandes médiatiques ordurières, des outils de persécution employées par le régime Tebboune comme des armes pour « combattre » des journalistes ou activistes qui sont hostiles à son système scélérat.

Le 15 août 2023, le jour où ils ont tenté de… m’assassiner – YouTube

#alger #pouvoir_algérien #tebboune #abdousemmar #algériens #algérie #nanterre #paris #france #policenationale #crime #terrorisme #asassins #journalisme #investigations #enquête #libertédexpression #réfugié

dernières nouvelles
Actualités