22.9 C
Alger
samedi, juin 22, 2024

Les budgets ridicules consacrés par le gouvernement algérien à la Culture et la protection du Patrimoine culturel du pays

La promotion de la Culture et la protection du Patrimoine Culturel n’est guère une priorité pour l’Algérie. Preuve en est, pour terminer l’année 2022, les autorités algériennes ont prévu un budget dérisoire et insignifiant pour financer les dépenses de plusieurs organismes culturels en charge, pourtant, de missions névralgiques dans le secteur culture. La totalité des nouveaux budgets consacrés à plusieurs importants organismes culturels publics ne dépasse pas l’équivalent de 19 millions de dollars USD. Explications. 

Depuis le deuxième semestre de l’année 2022, plusieurs budgets ont été débloqués par le gouvernement algérien pour financer le fonctionnement des plus importants organismes ou établissements culturels du pays. Force est de constater que ces budgets demeurent ridicules par rapport à l’importance des missions qui incombent à ces organismes. A titre d’exemple, uniquement 49,7 millions de Da ont été dédiés jusqu’à la fin de l’année 2022 à l’institut national supérieur de musique et aux instituts régionaux de formation musicale.

Par ailleurs, l’école supérieure et aux écoles régionales des Beaux-Arts, l’un des plus prestigieux établissement culturel en Algérie ne bénéficie que 34,8 millions de Da de budgets pour assurer son fonctionnement. Seulement 63 millions de Da ont été accordés également à à l’office national du Parc culturel de l’Ahaggar qui est, pourtant, l’un des plus vastes et beaux parcs naturels et culturels au monde. D’une richesse archéologique et historique inestimable, il abrite des sites archéologiques datant de 600 000 à 1 million d’années. Le parc culturel de l’Ahaggar, vaste de 633 887 km2, abrite le massif du Hoggar qui couvre une superficie d’environ 50 000 km2.

1,6 milliard de Da ont été débloqués au profit des bibliothèques principales de lecture publique alors que à l’école nationale de conservation et de restauration des biens
culturels a touché un financement de l’ordre de… 630 mille Da, soit même pas l’équivalent de 5 mille dollars USD !

Le Palais de la Culture d’Alger, un important carrefour culturel de la capitale Algérienne, va bénéficier, quant à lui, d’un budget de 2,4 millions de Da pour couvrir ses dépenses d’ici la fin de l’année 2022. La totalité des budgets débloqués au cours du deuxième semestre de l’année 2022 au profit du fonctionnement des plus importants institutions, écoles ou organismes culturels du pays dépasse à peine les 2,6 milliards de Da, soit l’équivalent de moins de 19 millions de dollars USD. Une dépense publique insignifiante pour un pays aussi vaste que l’Algérie peuplé par plus de 45 millions d’habitants et jouissant d’un précieux patrimoine culturel matériel et immatériel.

 

dernières nouvelles
Actualités