26.9 C
Alger
dimanche, juin 23, 2024

L’équivalent de plus de 810 millions d’euros ont été dépensés pour des projets sportifs qui n’ont pas encore… vu le jour !

C’est une véritable fortune qui a été dépensée en quelques années par le ministère des Sports et de la Jeunesse pour financer des nouvelles infrastructures sportives qui tardent encore à voir… le jour ! En effet, un audit ayant épluché récemment les comptes et trésorerie du ministère des Sports et de la Jeunesse a dévoilé que l’équivalent de plus de 810 millions ont été dépensés ces dernières années pour de nombreux projets sportifs qui ont connu de nombreuses réévaluations budgétaires  alors qu’ils souffrent de plusieurs retards dans leur mise en oeuvre. 

De 2006 jusqu’à fin 2018, au ministère de la jeunesse et des sports, pas moins de 1067 nouveaux projets inscrits dans les différents programmes d’équipement ont été budgétisés et lancés dont 723 projets au profit du secteur des sports et 344 pour le secteur de la jeunesse. Ces projets ont nécessité au départ une enveloppe budgétaire globale de 112,715 Mrds de DA. Mais lors du lancement de ces projets, les budgets ont été réévalués
pour atteindre 129,332 Mrds de DA, à savoir l’équivalent de plus de 810 millions d’euros, soit un taux de 14,74%.

Selon nos investigations, les auditeurs qui ont examiné ces projets ont découvert que la réévaluation de ces projets est intervenue avant même « le début des travaux d’exécution ».  Une pratique totalement illicite et immorale car elle interroge les véritables motivations ayant conduit à augmenter des budgets colossaux avant l’inauguration des chantiers de ces nouvelles infrastructures publiques.

Au delà de la problématique de la réévaluation répétitive des coûts des projets, il s’avère que ces nouvelles infrastructures financées par l’argent public n’ont pas encore été réceptionnées ni inaugurées. Preuve en est, en 2006, pas moins de 14 milliards de Da, soit l’équivalent de 88 millions d’euros, ont été consacrés à la réalisation et équipement du stade olympique à Baraki. Sauf que ce fameux stade n’a jamais été réceptionné ni terminé jusqu’à aujourd’hui en… 2021 ! Et la date d’achèvement n’est toujours pas connue.

De nombreux autres projets sportifs dans la même situation. Des milliards de Da ont été consentis en 2010, 2011 ou 2012 pour construire des piscines à Tindouf ainsi que d’autres wilayas du sud du pays ou des salles omnisports dans plusieurs autres wilayas. Plusieurs de ces projets n’ont jamais vu encore le jour et les populations locales les attendent avec beaucoup d’impatience alors que leurs budgets ont été dépensés et consommés.

 

dernières nouvelles
Actualités

4 تعليقات

  1. Halucinant , surréaliste, gravissimes, L’assassinat des trois conducteurs Algeriens et l’incendie de leurs camions est probablement l’œuvre des services secrets du DRS Algérien pour faire diversion et jouer sur la fibre humanitaire et rallier l’opinion publique Algérienne à un élan patriotique , en effet tous les spécialistes militaires sont unanimes ,il n’ y aucune trace d’une supposée attaque aérienne par des missiles lancés par des drones ou chasseurs F- 16 Marocains ,car si c’était le cas, ça aurait pulvérisé complètement les deux véhicules et la provocation d’un énorme cratère suite à l’impact extrêmement puissant des missiles. Deuxième thèse non retenue aussi est que les deux camions auraient rouler sur des mines antichars qui pullulent dans la zone tampon ,or si C’était le cas les véhicules seraient renversés et distordus vue la puissance des mines anti chars et blindés installés par les FAR dans ces régions. Une commission de la MINURSO est arrivée sur place pour constater qu’il n’y a aucune trace de missiles, aucun débris, aucune ogive , pire que ça, les deux véhicules ont été délibérément incendiés dans la zone tampon qui est un territoire Marocains et la question qui se pose, que viennent faire des camions Algeriens sur les territoires Marocains et dans une zone d’extrême tension militaire. De ces faits beaucoup de spécialistes politiques pensent au scénario du monastère de Tibhirine ou sept moines Français ont été décapités par le DRS du caporal Khaled NEZZAR et Taoufik MEDIANE reb dzair pour faire croire à l’opinion publique internationale que c’était l’œuvre des islamistes du FIS , un scénario où les pauvres camionneurs ont été assassinés ou brûlés vif dans leurs véhicules et faire croire à une attaque militaire des FAR , l’enquête doit être dirigée par les nations unies et privilégier la piste de la main des services secrets de Chengriha le criminel de guerre qui a assassiné lâchement trois innocents Algeriens.

  2. Les moines de Tibhirine, Djamal Bensmail, ces 3 malheureux chauffeurs (Allah yarhamhoum), des similitudes qui donnent froid dans le dos. Puisque les agents de la MINURSO sont déjà sur place, attendons de voir leurs conclusions sur les auteurs de ce crime odieux. Les camions civils qui se rendent de Ouargla à Nouakchott en Mauritanie, doivent-ils nécessairement emprunter ce tronçon considéré zone de guerre parsemée de mines antichars? Si c’est bien le cas, les chauffeurs de ces camions qui font Ouargla-Nouakchott acceptent-ils, en toute connaissance de cause, les risques qu’ils encourent en traversant cette zone de guerre? La complexité de la situation est telle qu’il est conseillé de s’astreindre, pour le moment, de sauter aux conclusions hâtives basées sur les seules émotions aussi louables qu’elles soient.

  3. Quand on pense au stade de Tizi Ouzou dont les travaux ont débuté en 2010 et ne sont pas encore terminé. Il a coûté pour l’instant 348 m€ pour un stade de 5o 000 places !
    Pour le même prix (346 m€ ), il y a le top l’Allianz Aréna de Munich (75 000 places), il a été construit en 3 ans entre 2002 et 2005 !
    Espérons que le nouveau stade de Tizou ouzou sera le plus confortable au monde ! C’est un groupe Turc (MAPA) qui est chargé de sa construction !
    Chinois pour Oran, Turcs pour Tizi.???
    Où sont les Algériens et puis aussi les Européens qui sont pourtant les 1 er importateurs de l’Algérie ! Donnant-donnant !!!