23.9 C
Alger
mercredi, juin 12, 2024

Le FMI doute de la fiabilité des statistiques et données communiquées par les autorités algériennes sur la réalité économique du pays

Les statistiques et données communiquées par les autorités algériennes sur la réalité économique et financière du pays suscitent énormément de doutes et plusieurs experts remettent régulièrement en cause leur fiabilité en raison de la volonté manifeste du régime algérien d’étouffer la vérité ou de la maquiller pour défendre son piètre bilan économique. Mais cette fois-ci, c’est le Fonds monétaire international (FMI), l’une des plus prestigieuses institutions financières internationales,  qui a publié un document déplorant de nombreuses déficiences et défaillances au niveau des statistiques et données communiquées par l’Etat algérien sur les évolutions des indicateurs économiques et financiers de notre pays. 

Ce document a été joint au dernier rapport des services du FMI qui a été transmis pour examen par le conseil d’administration du FMI le 19 novembre 2021. Il s’agit d’un rapport qui a été établi à la suite d’entretiens avec les autorités algériennes sur l’évolution de la situation et des politiques économiques, et qui ont pris fin le 3 octobre 2021. Et il nous apprend que les experts du FMI pointent de nombreuses incohérences et insuffisances concernant les données présentées par les autorités algériennes.

Prenant l’exemple des statistiques de finances publiques, les experts mobilisés par les services du FMI pour évaluer la situation actuelle de l’Algérie ont remarqué que « les principales lacunes ont trait à la faible couverture institutionnelle (limitée à l’administration centrale), aux problèmes de classification, aux longs retards dans la production des statistiques et à l’absence de rapprochement des financements avec les comptes monétaires », peut-on lire dans le document intitulé : « Évaluation de l’adéquation des données aux fins de la surveillance » qui est l’un des annexes les plus importants du rapport des services du FMI transmis pour examen par le conseil d’administration du FMI.

« Les principaux facteurs à l’origine de ces lacunes sont notamment l’insuffisance des moyens financiers consacrés à la production des statistiques, le manque de coordination entre les organismes concernés et les inexactitudes qui expliquent les réticences à publier les données provisoires », souligne ainsi le même document du FMI qui ne manque pas de préciser que les autorités algériennes « n’ont pas communiqué de données pour publication dans l’Annuaire de statistiques de finances publiques depuis 2011 ».

Il s’agit d’une anomalie déconcertante qui empêche de cerner la véritable situation économique et financière en Algérie. Concernant les statistiques des prix, le même document du FMI a fait remarquer que « l’indice mensuel des prix à la consommation était publié avec un décalage de moins d’un mois avant la pandémie ». « La période de référence de l’indice est 2001, avec des pondérations de 2000. L’indice trimestriel des prix à la production était publié avec un décalage de moins d’un trimestre avant la pandémie. Sa période de référence est 1989 », indiquent encore les services du FMI.

D’après la même source, « l’Algérie a commencé à participer au système général de diffusion des données (SGDD ; remplacé par le système amélioré SGDD-a en 2015) le 21 avril 2009 ». Cependant, l’Algérie « ne publie que des métadonnées dans le cadre des initiatives du FMI en matière de normes statistiques », précise le même document du FMI qui conclut en affirmant que « les données communiquées comportent certaines déficiences mais peuvent dans l’ensemble être utilisées à des fins de surveillance ». C’est dire qu’au niveau de la transparence ds données et leur fiabilité, l’Algérie a encore beaucoup de progrès à accomplir.

Rappelons enfin qu’en vertu de l’article IV de ses Statuts, le Fonds Monétaire International (FMI) tient des discussions bilatérales avec ses membres, généralement chaque année. Une équipe d’employés visite alors le pays en question, recueille des informations économiques et financières et discute avec les responsables de l’évolution et des politiques économiques de ce pays. De retour au siège, le personnel prépare un rapport, qui constitue la base de discussion du Conseil d’administration.

A l’issue de la discussion, le Directeur Général, en sa qualité de Président du Conseil, résume les vues des Directeurs Exécutifs et cette synthèse est transmise aux autorités du pays. Les résumés constituent un élément essentiel de la prise de décision au FMI. Ils sont utiles pour consigner les vues consensuelles, tout en tenant compte simultanément de toute nuance importante – peut-être même d’un désaccord de quelque administrateurs – qu’il serait difficile de faire apparaître dans une décision formelle du Conseil d’administration.

Une mission du Fonds monétaire international, dirigée par Geneviève Verdier, s’est entretenue par visioconférence avec les autorités algériennes du 13 septembre au 3 octobre 2021 dans le cadre des consultations de 2021 au titre de l’Article IV.

dernières nouvelles
Actualités

10 تعليقات

  1. Apres l’OMS sur les données du Covid-19, l’Unesco sur les données de la scolarisation, … voila le FMI et bientôt la banque mondiale qui révèle que la junte trafiquotte les chiffres et les données… kelboune a meme dit que l’Algérie devrait faire partie du G20…

    Généraux criminels
    DRS terroristes

    Dawla madania machi askaria

  2. L’officier Zakaria a repris ses aboiements de chien enragé… vos jours sont comptés car vous êtes démasqués vous allez être traqués comme des bêtes et vous allez finir brûlés sur des bûchers et c pas nezar, chengriha ou toufik qui va vous sauver cher officier du DRS

    Généraux assassins
    DRS terroristes

    Goulna dawla madania machi askaria ya si zakaria

  3. Archi faux ! Encore une accroche pour faire croire qu’il s’agit d’un élément d’appréciation qui ne soit pas de zmar mais du FMI. C’est donc un autre fake news fait à l’attention des habituels mauvaises langues anti nation et de hmarocains qui sautent sur l’occasion pieds et poings liés pour déverser leurs idioties, comme ce crétin de karim70.

    Je dis archi faux parce n’ayant jamais cru aux papiers lancés sur ce site à seule fin de salir le pays, j’ai recherché le rapport du FMI en question et à sa lecture aucune des observations notées dans cet article n’y figure.

    Pour chacun se fasse sa propre idée voilà le lien pour y accéder :

    https://www.imf.org/fr/Publications/CR/Issues/2021/12/01/Algeria-2021-Article-IV-Consultation-Press-Release-and-Staff-Report-and-Statement-by-the-510495

    Ensuite, il suffit de cliquer sur  » voir l’intégralité du texte  » et vous aurez en téléchargement le rapport en question

  4. @ frère Karim 70,
    Ces larves et têtards n’ont rien d’humain. Moi je les nomme les quatre pattes, car ils ne vivent que comme ça.
    Moi , sincèrement je plains leurs familles, car avoir les mêmes gènes que ces zoubias est la pire maladie, pire que le crabe.
    Ils vivent aux frais du peuple,du vrai qui à du mal à faire un repas par jour, et eux viennent chanter les louanges du système et du bouwal hachakoum,et du soukardji d’El mouradia. A leurs différences nous on sait pourquoi on est exilés, par contre eux sont en mission.
    Prends soin de toi, car moi je sais que jamais malheureusement je ne remettrais les pieds chez moi., Et l’unique obstacle c’est cette junte et ces larves qui lui servent de paillasson.

  5. Tout les regimes sovietoïdes falsifient grossièrement leurs statistiques.Il est de notoriété internationale que les données du pouvoir algérien sont fausses.D’ailleurs, même le nombre d’habitants est faux.Les 45 millions d’habitants sont aussi fictifs que les demesurés 1,5 millions de martyrs…
    Tout chiffre dans les etats totalitaires doit servir l’ideologie propagandiste du regime et de chaque departement d’Etat et ministere.Aussi il est necessaire aux corrompus et incompétents de presenter des chiffres faux pour masquer leur incompétence et sauver leurs têtes.

  6. Taper sur google : Quelle est le peuple le plus malhonnête au monde…
    Et vous allez tomber sur les « AXIS7 », « Karim70 » et tout ses chiens errants de Ayachas…ils sont perdus…ils viennent commenter l’actualité algérienne en se faisant passer pour des algériens

    Une étude révèle que les Marocains seraient le peuple le plushttps://www.yabiladi.com › forum › etude-revele-marocai…
    5 sept. 2018 · 20 posts · 13 auteurs
    Une étude révèle que les Marocains seraient le peuple le plus malhonnête au monde: En effet, d’après une étude menée par l’université de …