25.9 C
Alger
samedi, juin 22, 2024

Le FMI a versé 2,67 milliards de dollars à l’Algérie en 2021 pour ralentir la baisse de ses réserves de change

L’Algérie a pu ralentir un tant soit peu la baisse de ses réserves de change grâce au Fonds Monétaire International (FMI) qui lui a versé pas moins de 2,67 milliards de dollars en 2021.

Cet argent a été perçu par l’Algérie dans « le cadre de l’allocation de droits de tirage spéciaux effectuée par le FMI en 2021 », explique cette importante institution financière internationale dans son dernier rapport datant de décembre 2021 concernant les consultations de 2021 au titre de l’article IV avec l’Algérie.

Dans ce rapport, le FMI explique que ce versement de 2,67 milliards de dollars reçus en 2021 avec l’augmentation des exportations des hydrocarbures ont « aidé à ralentir la baisse de ces réserves qui ont atteint 46,2 milliards de dollars (11,8 mois d’importations) à la fin août, contre 48,2 milliards de dollars (12,5 mois d’importations) à la fin de 2020 »

Cet argent, l’Algérie a pu le percevoir dans le cadre du Droit de tirage spécial (DTS). Il s’agit d’un avoir de réserve international créé en 1969 par le FMI pour compléter les réserves de change officielles de ses pays membres. En vertu de ses statuts, le FMI peut, lorsque certaines conditions sont remplies, allouer des DTS aux pays membres participant au département des DTS et actuellement, l’Algérie fait partie des pays qui y participent. Créés en 1969 par le FMI pour compléter les réserves de change de ses pays membres, les DTS (SDR en anglais) peuvent être échangés dans les comptes d’un pays membre contre des devises. Leur valeur repose sur un panier de cinq grandes monnaies internationales, le dollar, l’euro, la livre, le yuan et le yen.

Il faut savoir également qu’une  allocation générale de DTS doit correspondre à un besoin global à long terme de compléter les avoirs de réserve existants. Elle doit également jouir d’un large appui parmi les pays membres du FMI (une allocation doit être approuvée par le Conseil des gouverneurs à une majorité de 85 % du total des voix attribuées aux pays participant au département des DTS). Une fois approuvée, l’allocation est distribuée aux pays membres en proportion de leur quote-part au FMI. L’objectif de cette allocation est d’augmenter substantiellement les liquidités des pays, sans alourdir le fardeau de la dette

C’est dans ce contexte là que l’Algérie a pu toucher les 2,67 milliards de dollars de la part du FMI en 2021.

Il est à rappeler que le FMI a dépêché une mission en Algérie composée de plusieurs experts au cours de l’année 2021. Dans un premier temps, les entretiens se sont déroulés par visioconférence du 13 septembre au 3 octobre 2021. L’équipe de la mission du FMI se composait de Geneviève Verdier (cheffe de mission), Mahmoud Harb, Jiawei Li, Priscilla Muthoora (tous du département Moyen-Orient et Asie centrale), Stéphane Couderc (du département des marchés monétaires et de capitaux) et Fabien Gonguet (du département des finances publiques).

André Kahn, Tanja Santucci et Ron Snipeliski (du département juridique) ont participé à certaines réunions. Kamel Badsi (du bureau des administrateurs) a pris part à la majorité des entretiens, signale le FMI dans son rapport consacré à l’Algérie et l’évolution de ses indicateurs économiques ou financiers.

Ensuite, la mission a rencontré M. Benabderrahmane, Premier ministre et ministre des Finances, M. Fadli, gouverneur de la Banque d’Algérie, M. Arkab, ministre de l’Énergie et des Mines, M. Nasri, ministre des Travaux publics, M. Rezig, ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, M. Lahfaya, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale et Mme Krikou, ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme. L’équipe du FMI s’est également entretenue avec d’autres hauts responsables du gouvernement et de la banque centrale, ainsi qu’avec des représentants des secteurs
économique et financier, de la société civile et des syndicats.

 

dernières nouvelles
Actualités

9 تعليقات

  1. Vaginlisse sur Ap du criminel Nezzar
    Vangelis
    2 janvier 2022 – 21 h 25 min
    Abdou Semar, pour ne pas le nommer est un traître à la nation. Chaque article qu’il fait paraître sur » son » site est accompagné de qualificatifs du genre : scandaleux, confidentiel, ou encore mensonge de l’État Algérien.

    Bien évidemment, il laisse libre cours à des commentaires venimeux et vulgaires de prétendus algériens comme lui, du genre Loco, Bousaad et autres saber ou encore yadendani, l’illuminé, sans oublier les morpions de HMARocains dénommés Axis7, karim70 qui se régalent de ces intox mais qui y croient dur comme fer, oubliant de curer leur écurie d’Augias..

    J’invite les algériens à tenir la dragée haute à ces individus en postant des commentaires pertinents afin de mettre à nu ces crasses sans nom.

    Toutes ces fake news viennent on s’en doute du souteneur de Abdou Semmar qui a vendu son propre pays pour quelques dirhams HMARocains.

  2. @Vangelis
    Vernis du système qui se croit tout permis !

    Vous ne pouvez pas admettre que les algériens puissent s’émanciper un jour !
    Après 60 ans de règne sans partage, vous en êtes à décréter l’Algérie comme une
    une propriété privée !
    Quand le journal de ton maître Nezzar paye des mercenaires de la plume pour casser
    du Kabyle, tu jubiles ! Revois donc les écrits d’un certain « snaoui » sur ton journal
    « démocratique » entre-guillemets qui déverse ses immondices sur les Kabyles, sans la moindre
    possibilité de passer un commentaire, en guise de droit de réponse !
    On aime l’Algérie et les Algériens, mais on déteste la dictature qui vous sert de refuge et fait
    de vous des vernis, insensibles aux jeunes harragas, aux malades qui se meurent sans trouver
    où se soigner, aux réprimés sans jugements et j’en passe…, la liste est très longue !
    Vous frappez et vous pleurez en même temps !
    Chiche ! Fais-toi donc l’avocat auprès de tes maîtres, si tu es un véridique, pour promouvoir
    la liberté d’expression et confronter ainsi sainement les idées pour le bien du pays et des
    algériens au lieu de tout cadenasser pour vous assurer le gain du marathon !
    A ce rythme, vous filez droit pour faire de l’Algérie un royaume esclavagiste pendant que
    d’autres en reviennent et se modernisent.

  3. C’est vrai ça…. Comment peut-on recourir à un endettement extérieur et dans le même temps
    on donne des centaines de millions de dollars
    aux amis tunisiens et Palestiniens ?
    Je pense que ce prêt de la part du FMI , c’est juste pour renflouer nos généraux revenus de l’Europe, après une quelques années de vacances au frais de Mme sona crach.
    Quarante millions d’âmes en souffrance, pendant que à peine un millier de hyènes et leurs vautours se partagent le magot.
    Pauvre de vous et pauvre pays à la dérive.

  4. Faut apprendre à lire mais ce qui vous intéressent surtout vous les marochiens, esclaves du baron de la drogue c’est de sortir votre propagande à deux balles
    Gallek un prêt….ou c’est dit dans cet article alambiqué que le FMI a octroyé un prêt à l’Algérie?
    Le FMI l’a dit et redit la dette extérieure algérienne à la fin 2021 est de…1,79 Milliards de $ soit 1,06 % de son PIB
    Le dette extérieur du narco état du cannabis, de la prostitution et de la pédophilie : 42 milliards de $ à fin 2020
    Déficit du narco état est de 8,4 Milliards de $ de nouveaux emprunts et l’année prochaine encore un déficit prévisionnel de 5,9 % du PIB…comme depuis 3 décennies déjà
    L’Algérie puise sur ses réserves de change depuis 2014….et la Banque mondiale avait déjà programmé un recours à l’endettement extérieur à partir de 2020…
    La Banque mondiale comme le FMI comme les experts algériens affirment que l’état doit diversifier son économie sous peine de subir une crise économique grave et d’obliger le pays à un programme d’ajustement structurel du FMI comme dans le début des années 90

    Maroc: Le déficit budgétaire prévu à 77,8 MMDH en 2021https://www.lavieeco.com › Économie
    28 juil. 2021 — Le déficit budgétaire devrait atteindre 77,8 milliards de dirhams (MMDH) à fin 2021, soit 6,7% du produit intérieur brut (PIB), selon le …

  5. Honteux pour un pays 3 fois 1/2 plus grand que la France, avec des ressources naturelles et humaines très importantes,
    qui n’est pas du tout gêné de jouer dans la cour des tout petits. Mais, c’est un échec cuisant que vous maquillez avec votre propagande à 2 balles, toute honte bue ! Remettez-vous plutôt en cause après 60 ans de règne sans partage ! Faites votre examen de conscience si vous en avez une !!!
    Permettez au pays de se renouveler au lieu de le prendre à la gorge, comme des prédateurs, bon sang !!!

  6. Alors moi, si il y’a une chose qui me met hors de moi ,c’est quand cet ayatollah des cachiristes nous dit qu’il ne voyage jamais avec air couscous, qu’il préfère les compagnies européennes, et que ses amis au pouvoir n’ont pas de couilles pour changer les choses, et deux posts plus loins, ils nous insultes d’être à la bote de momo 6 et ses maîtres vénérés n’ont jamais demandé de prêt au FMI et qu’ils sont champions du monde toutes catégories dans tous les domaines.
    Va t’acheter une corde, si tu n’as pas les moyens, je te l’envoie.