21.9 C
Alger
mercredi, juin 12, 2024

Le faible niveau de couverture vaccinale contre le Covid-19 en Algérie inquiète l’OMS

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a considéré que l’Algérie n’est pas loin de la catégorie des pays où le niveau de couverture vaccinale contre le coronavirus COVID-19 est parmi les plus faibles de la planète. Cette situation a été jugée alarmante et inquiétante car elle fragilise la santé publique si la pandémie observe un regain dans les mois à venir.  

Dans 20 pays, la couverture vaccinale contre le Covid-19 ne dépasserait pas les 10%. C’est ce que révèle l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans un communiqué publié hier (11 avril). Parmi les pays les moins bien couverts, la plupart se trouvent en Afrique, même si d’autres régions du monde (Amérique, Asie du sud-Est…) sont également « représentées ». Au Nigeria, seuls 4,6% de la population était complètement vaccinée au 27 mars. En République Démocratique du Congo, 0,6 % au 24 mars. Toutefois, selon la responsable de la vaccination à l’OMS, Kate O’Brien, depuis le mois de janvier, la liste des pays à moins de 10 % de couverture vaccinale est passée de 34 à 20.

L’Algérie est, malheureusement, très mal lotie et ne donne guère l’exemple. Si le Maroc compte 63,3 % de la population complètement vaccinée et la Tunisie peut se targuer d’avoir atteint un taux de couverture vaccinale de 53,7 %, l’Algérie ferme la marche avec seulement 13,9 % de la population entièrement vaccinée. C’est dire que les Algériens sont le peuple le moins vacciné dans le Maghreb. Une situation inquiétante qui pourrait provoquer des dégâts majeurs sur la santé publique du pays si, par malheur, la pandémie marque son retour dans un futur proche avec de nouveaux pics de contaminations et d’hospitalisations.

L’OMS a rappelé enfin que l’objectif ultime pour préserver la santé publique face aux menaces de la pandémie de la COVID-19 est de réussir à vacciner 70 % de la population de chaque pays d’ici mi-2022. Un objectif que l’Algérie ne semble guère outillée pour l’atteindre. Et cela ne suscite aucune inquiétude au plus haut sommet de l’Etat algérien.

 

dernières nouvelles
Actualités