6.9 C
Alger
dimanche, février 25, 2024

La Banque Mondiale déclasse l’Algérie et confirme l’appauvrissement des Algériens

La Banque Mondiale, la deuxième plus importante institution économique internationale avec le Fonds Monétaire International (FMI), a déclassé officiellement l’Algérie pour l’intégrer dans une catégorie de pays où le revenu est considéré comme « intermédiaire inférieur ». C’est une très mauvaise nouvelle pour l’Algérie qui commence à inquiéter la communauté internationale à cause de sa fragilité économique. 

Ce nouveau classement de la Banque Mondiale confirme également une réalité amère : les Algériens s’appauvrissent d’une année à une autre et les conséquences de la crise financière sur le train de vie des Algériens commencent à se faire sentir. Il faut savoir que la Banque mondiale répartit les économies du monde en quatre groupes : faible revenu, revenu intermédiaire de la tranche inférieure, revenu intermédiaire de la tranche supérieure et revenu élevé.

Sur son site internet, la Banque Mondiale explique que « cette classification est actualisée chaque année le 1er juillet ». Cette classification repose sur le principe du Revenu National Brut (RNB) l’année précédente (2019 dans le cas présent) en dollars courants, selon la méthode dite « de l’Atlas » (a) pour le lissage des fluctuations de taux de change. En termes plus clairs, la Banque Mondiale utilise le critère du RNB par habitant pour classer les pays selon leurs revenus et leur richesse. C’est un moyen utilisé par les analyses afin d’arriver à mesurer le développement humain d’un pays. Le revenu par habitant est l’un des indicateurs liés au taux de croissance économique et au niveau de qualité de vie dans un pays.

Étant donné que le revenu par habitant comprend la population totale d’un pays ou d’une région, c’est-à-dire la population qui ne génère pas de revenu ou qui est économiquement inactive, il ne devrait pas être considéré directement comme un revenu moyen, mais comme un indicateur du niveau de vie d’un pays. Le revenu par habitant est un moyen d’évaluer la richesse relative, le bien-être général et le pouvoir d’achat des citoyens.

Dans le cas de l’Algérie, cet indicateur est en chute libre depuis 2013 comme le montre le graphique de la Banque Mondiale. A partir de 2017, le RNB par habitant en Algérie est en régression inquiétante. Ce qui confirme la détérioration de la situation économique et financière des Algériens qui s’appauvrissent continuellement ces 3 dernières années au risque d’être classés prochainement dans la catégorie des pays à revenu faible…

dernières nouvelles
Actualités