23.9 C
Alger
mercredi, juin 19, 2024

Futur gouvernement algérien : les dessous du compromis proposé par Tebboune aux partis politiques

Entamées hier samedi, les consultations menées par Abdelmadjid Tebboune pour la formation d’un nouveau gouvernement à l’issue des élections législatives du 12 juin, remportées par le Front de libération nationale (FLN) au pouvoir, devrait aboutir à un compromis négocié entre le Président algérien et les principaux partis sortis vainqueurs du scrutin du 12 juin dernier, ont confié à Algérie Part plusieurs sources bien introduites au sein du Palais Présidentiel d’El-Mouradia. 

Tebboune veut, selon nos sources, couper la pomme en deux. Ainsi, le deal que la Présidence algérienne veut négocier avec le FLN, le RND et le MSP, les principaux partis politiques vainqueurs des élections législatives anticipées sans oublier le bloc des indépendants qui ont remporté pas moins de 84 sièges au nouveau parlement, consiste à leur confier la moitié des portefeuilles ministériels du prochain gouvernement alors que l’autre moitié de la composante de l’exécutif sera désignée par Abdelmadjid Tebboune.

Le compromis que veut négocier le locataire du Palais Présidentiel d’El-Mouradia consiste à offrir ainsi 15 portefeuilles ministériels au FLN, RND, MSP et les Indépendants. Une première répartition de ces postes est d’ores et déjà en cours de discussion : il s’agit d’octroyer au FLN de 4 jusqu’à 6 portefeuilles ministériels, 2 ministères seront, en revanche, confiés au MSP et 2 autres au RND alors que les Indépendants pourront hériter de 4 portefeuilles ministériels. Les autres ministères notamment les ministères régaliens comme la Justice, les Finances ou l’Intérieur relèveront toujours de l’autorité de Tebboune qui nommera ses hommes de confiance dans ses postes stratégiques.

Mais qu’en est-il du Premier-ministre ? D’après nos sources, il n’y aura pas de grande surprise et Abdelmadjid Tebboune devra promouvoir un membre du gouvernement actuel pour le désigner à la place d’Abdelaziz Djerad. Et c’est ainsi que le futur gouvernement devrait voir le jour d’ici le début du mois de juillet prochain.

dernières nouvelles
Actualités

8 تعليقات

  1. Monsieur Tebboune doit impérativement nommé au ministère des wafks , François pignon inteniktuel spécialiste des insultes, disposant à vie de commissions ROGATOIRES.
    Surtout qu’il est très très riche, donc c’est un gage de sérieux. Quant à la religion il est très très fort puisqu’il parle l’arabe parfaitement. Et accessoirement il pourra prêcher à Cap Canaveral, ah pardon à la nouvelle mosquée toutes les  » Joumouhas »!!!!
    Vivre sa vie au lieu de la fantasmer, pourtant c’est si simple,il faut juste enlever les oeillères.
    Et rester comique, quand on est rien d’autre.

  2. Ya Francois Pignon,
    Parles nous plutôt de tes publication dans the economist!!!
    Moi je n’ai pas de diplôme comme toi, je suis un bouseux paysan et je m’en contente.
    Heureusement que le ridicule ne tue pas, quand même.
    Allez trouve nous une autre blague, où une comission rogatoire, où bien tiens parles nous de ta Tesla X à ,minimum 100 KE.

  3. Le mensonge est interdit même pour plaisanter
    Le mensonge est interdit, que ce soit en étant sérieux ou en plaisantant. Ainsi, mentir même pour rire est interdit conformément à la parole du Messager de Dieu :

    لاَ يَصْلُحُ الكَذِبُ فِي جِدٍّ وَلاَ فِي هَزْلٍ

    (la yaslouhou l-kadhibou fi jiddin wala fi hazl)

    « Le mensonge n’est permis ni en étant sérieux ni en plaisantant.»